Des centaines de terroristes vont-ils être libérés? Il s’agirait d’une trêve discutée avec le Hamas.

Israël sur la voie d’un accord d’échange de prisonniers. Le journal londonien Al-Quds Al-Arabi rapporte qu’Israël a demandé à l’Egypte de reprendre les négociations sur un échange de prisonniers dans le cadre d’un accord plus large, à travers lequel, entre autres, une paix à long terme sera réalisée avec la bande de Gaza. L’entretien porte, selon la source, « sur des centaines de prisonniers arabes avec de lourdes peines qui seront libérés ».

Le journal londonien Al-Quds Al-Arabi rapporte: Israël a informé l’Égypte qu’il est intéressé à faire avancer la question des prisonniers et des personnes disparues avec le Hamas dans le cadre d’un accord plus large, à travers duquel, entre autres, une paix à long terme sera réalisée avec la bande de Gaza, pour régler le problème nucléaire iranien.

La source est une source arabe qui suit les détails de la colonisation, il explique qu’Israël essaie actuellement de contenir la situation en concluant un règlement à long terme avec le Hamas à Gaza. La première section d’un tel arrangement contiendrait  la question de l’échange de prisonniers.

Selon la même source, les deux parties ont intérêt à conclure l’accord et la délégation égyptienne a travaillé sur la question ces dernières semaines. C’est aussi Israël qui a demandé à l’Egypte de reprendre les négociations sur l’échange de prisonniers, et c’est une source d’espoir qu’il puisse y avoir bientôt une avancée sur la question.

« Cette fois l’accord se fera en une fois, et il inclura les prisonniers arrêtés par Israël ces dernières années, en plus des femmes, des enfants et des patients », précise la source, le discours concerne des centaines de prisonniers avec des peines sévères, en plus à des dizaines d’anciens prisonniers, «des deux côtés de la Ligne verte», arrêtés avant les accords d’Oslo de 1993.

JForum ‒ Aroutz-20

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.