Décès de Saëb Erekat: le portrait incomplet des médias

Décédé dans un hôpital israélien où il était soigné après avoir contracté le coronavirus, Saëb Erekat était un interlocuteur de longue date de la presse. Les articles que celle-ci lui a consacrés laissent de nombreuses facettes peu reluisantes du personnage dans l’ombre.

L’Agence France-Presse (AFP) a diffusé plusieurs dépêches après le décès du Secrétaire général de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Dans l’une des principales, l’accent est mis sur ses talents de « négociateur de paix » :

La présentation que l’AFP fait dans cet article de la mort du neveu de Saëb Erekat plus tôt cette année est emblématique de la manière dont les facettes dérangeantes du personnage ont été gommées :

Dernièrement, il s’était fait l’un des détracteurs les plus volubiles de la politique d’Israël de ne pas restituer les corps des Palestiniens tués par l’armée israélienne. Son propre neveu avait été tué en juin à un point de passage militaire en Cisjordanie occupée et sa dépouille est toujours conservée en Israël. 

Ce que l’AFP ne précise par, c’est que les corps retenus par Israël ne sont pas ceux de n’importe quels Palestiniens qu’Israël tuerait « au hasard », mais ceux d’individus tués en commettant des attaques – décrits comme des « militants » en langage AFP dans une dépêche du 2 septembre dernier.

Le neveu de M. Erekat, précisément, a été tué lorsqu’il a commis une attaque à la voiture bélier.

A l’époque, au lieu de condamner cette action, Saëb Erekat a couvert son neveu Ahmad en affirmant qu’il « se rendait à Bethléem pour aller chercher sa sœur, dont c’était le jour de mariage, à un rendez-vous chez le coiffeur lorsqu’il a été tué à un point de contrôle de la police des frontières israéliennes ».

Mais l’attaque fut filmée par une caméra de surveillance. On voit la voiture à très basse vitesse pointer subitement ses roues vers les policiers tout en accélérant.

Il faut être très naïf ou très partisan pour imaginer autre chose qu’un acte délibéré…

L’AFP est bien sûr au courant, puisque son article du mois de juin tentait une apparente position équilibrée en rapportant l’alibi de Saëb Erekat, mais aussi les informations de la police israélienne :

« La police israélienne a affirmé mardi avoir abattu un Palestinien qui a mené selon elle une attaque contre ses forces près de Jérusalem, une version démentie par son oncle, le haut responsable palestinien Saëb Erakat », écrivait alors l’AFP.

Voilà donc que ce contexte indispensable à la compréhension des faits est aujourd’hui gommé à l’occasion du décès de l’oncle du terroriste.

Les lecteurs n’ont pas moyen de savoir pourquoi le neveu Erekat a été tué, ni pourquoi son corps et ceux d’autres Palestiniens considérés comme des auteurs d’attaques n’ont pas été rendus par Israël.

InfoEquitable a demandé à l’AFP de modifier la dépêche pour y rappeler ce contexte. Cette requête est restée pour l’instant sans réponse.

Infoequitable

2 Commentaires

  1. bon débarras

    « vétéran des negociations de Paix »

    ces « négociations » ou il n’ y a rien a négocier….depuis 54 ans….voire depuis 75 ans, surtout avec des perdants qui se sont fait demolir a 4 ou 5 reprises

    mais que la haine de notre Peuple a aidés a chouiner depuis des decennies

    hélas, la seule négo possible eut été de bousculer tout ce monde arabo-jordano-musulman vers la jordanie factice

    de gré ou de force

    je suis aussi un « réfugié » du monde musulman, chassé de Tunisie,en tant que juif, comme un petit million d’ autres

    mais, nous n’ avons pas su fabriquer une UNRWA … et héréditaire !!

    mes petits enfants ne seront pas des réfugiés perpetuels….va falloir qu ils bossent comme moi, mes enfants, et eux mêmes a leur tour

    et pourtant, Réfugié , c’est devenu grace aux palestichiens, un métier, une nationalité,une entité respectée ……….surtout en Europe, en occident

    parce qu en orient musulman, ça devient de plus en plus une vaste pantalonnade

    seule la minable Tunisie et la petite algérie continuent a en etre les supporters (j’ occulte l iran et l’ Herdoganistan)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.