Daesh : le Califat, cerné par les Kurdes, mesure 600m²

5
590
FILE PHOTO: Syrian Democratic Forces (SDF) fighters stand near food supplies on the bank of the Euphrates river, west of Raqqa city, Syria, April 10, 2017. REUTERS/Rodi Said/File Photo

L’Etat islamique est vaincu militairement dans l’Est de l’Euphrate. La victoire sera annoncée prochainement : commandant de la SDF

 


L'Etat islamique est vaincu militairement dans l'Est de l'Euphrate. La victoire sera annoncée prochainement: commandant de la SDF

Un commandant des Forces démocratiques syriennes (SDF) pointe du doigt une frappe aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis qui visait un lieu occupé par l’État islamique, sur la ligne de front, dans le village de Baghuz Fawqani, dans le gouvernorat de Deir al-Zor, en Syrie, le 14 février 2019. ( Photo: Kurdistan 24 / Hisham Arafat)

Champ pétrolier d’Omar (Kurdistan 24) – Le commandant en chef de l’opération menée par les Forces démocratiques syriennes (SDF), pour éliminer l’État islamique dans l’est de la Syrie, a confirmé samedi la chute du groupe extrémiste dans l’est de l’Euphrate et a annoncé que la victoire sera proclamée dans quelques jours.

«Daesh est tombé militairement et leurs djihadistes sont sous le feu de nos combattants confinés dans un petit espace d’environ 600 mètres carrés», a déclaré Chiya Firat, commandant général de l’opération lancée pour vaincre l’Etat islamique dans l’Est de l’Euphrate, aux journalistes sur la base militaire du champ pétrolier d’Omar dans le gouvernorat de Deir al-Zor.

Chiya Firat (au centre), commandant général de l’opération des Forces démocratiques syriennes (SDF) visant à éliminer l’État islamique en Syrie orientale, parle des derniers développements de la bataille contre l’Etat islamique lors d’une conférence de presse à la base militaire FDS des champs pétroliers d’Omar, Gouvernorat de Deir al-Zor, Syrie, le 16 février 2019. (Photo: Kurdistan 24 / Hisham Arafat)

Firat a ajouté que les combattants des FDS avaient ralenti l’intensification de leur combat pour sauver les civils bloqués dans la banlieue du village de Baghuz Fawqani.

«Mettre fin à Daech à Baghuz ne signifie pas sa fin dans la région, car nos forces devront conduire une autre opération contre leurs cellules dormantes restantes», a-t-il déclaré.

En ce qui concerne la situation sur la ligne de front à Baghuz, le porte-parole de la coalition dirigée par les Etats-Unis, le colonel Sean Ryan, a déclaré samedi au Kurdistan 24 que la lutte contre l’État islamique dans la vallée du cours moyen de l’Euphrate se poursuivait.

«Il y a eu des ratés dans la bataille alors que nous continuons de voir des centaines de civils qui tentent encore de fuir pour se mettre en sécurité», a déclaré Ryan.

“Les civils qui se sont échappés rapportent que Daesh les utilise comme boucliers humains et tue des civils innocents afin d’intimider les autres qui tentent de partir.”

Ryan a ajouté que les frappes aériennes avaient été réduites pour protéger les civils et en raison des conditions sur le champ de bataille.

«De plus, la région de Baghuz compte de nombreux tunnels, ce qui ralentit les opérations, car les Forces démocratiques syriennes doivent nettoyer les zones infestées par des engins explosifs non explosés et continuer à surveiller les combattants de l’Etat islamique qui font exploser leurs gilets-suicide et attaquent leurs positions avec des voitures et des motos chargées d’explosifs, ” a t-il dit.

Embedded video

La semaine dernière, environ 1 400 personnes, dont des dizaines de djihadistes de l’État islamique, des centaines de leurs familles et des civils, sont arrivées dans les zones contrôlées par les FDS par un couloir ouvert par les FDS à l’est du village de Baghuz.

Il y a encore des centaines de militants de l’État islamique et leurs familles dans certains champs autour du village de Baghuz, alors que des affrontements se poursuivent dans ce pays, ainsi que de nouveaux arrivants, combattants et civils.

Édité par Karzan Sulaivany

(Reportage complémentaire de Wladimir van Wilgenburg)

kurdistan24.net

5 COMMENTS

    • N’importe quoi, pas la peine de verser dans le pro-djihadisme : “plus de 300 combattants et commandants de l’Etat islamique, actuellement bloqués dans une poche de 600 m2 au milieu de la vallée de l’Euphrate, refusent de se rendre aux Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis, a révélé l’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR). le 17 février”.

  1. @ ” Daesh : le Califat, cerné par les Kurdes, mesure 600m² ” .

    Ils pourront se réfugier à l’Institut du Monde Arabe .

    Quelques chiffres :

    Investissement : 341 millions de francs (Évaluation donnée à la fin des travaux)
    Superficie : 26 900 m2
    Terrain : 7250 m2
    Longueur : 77 m
    Largeur : 35 m
    Hauteur : 32 m
    Façade Sud : 2000 m2
    240 moucharabiehs dont la moitié des diaphragmes le composant sont mobiles

  2. la defaite de l’EI n’est pas si bonne que cela: elle laisse les mains libres à l’Iran et au hezbollah.
    L’occident refait la même erreur qu’avec Saddam et Kaddafi.
    Mieux aurait valu l’affaiblir sans l’eradiquer.
    En fin de compte on aide les Chiites à vaincre les sunnites. Mauvais plan, car tous supporte le terrorisme

  3. la defaite de l’EI n’est pas si bonne que cela: elle laisse les mains libres à l’Iran et au hezbollah.
    L’occident refait la même erreur qu’avec Saddam et Kaddafi.
    Mieux aurait valu l’affaiblir sans l’eradiquer

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.