“La télé n’achète plus de films avec Ary Abittan” : Claude Lelouch balance

Interviewé par Le Parisien, ce dimanche 16 janvier, le réalisateur Claude Lelouch a évoqué son nouveau film, dans lequel Ary Abittan joue, malgré le fait que ce dernier soit toujours visé par des accusations de viol.
Mercredi 19 janvier prochain, le film L’amour c’est mieux que la vie sortira au cinéma. Une comédie dramatique dans laquelle Sandrine Bonnaire, Gérard Darmon et Ary Abittan se donnent la réplique. Son réalisateur, Claude Lelouch, a expliqué au Parisien, ce dimanche 16 janvier, pourquoi il a décidé de garder les séquences où apparaît l’acteur mis en examen pour viol depuis le 2 novembre. « Évidemment, les décideurs nous ont dit : ‘Il faut changer…’ On m’a dit : ‘La télé n’achète plus de films avec Ary Abittan’ », a expliqué le cinéaste, qui n’a pas pensé une seconde à retirer le comédien de 47 ans de son nouveau long-métrage.

« Vous vous rendez compte ? » a-t-il réagi dans les colonnes de nos confrères, en parlant de ses relations avec l’humoriste. « Je ne vais pas écouter ces choses-là. En plus, moi, je suis un ami fidèle. Mes amis peuvent compter sur moi quand ils vont mal. En ce moment, ce qu’Ary vit, c’est un cauchemar », a estimé Claude Lelouch, qui se dit « très malheureux de ce qui arrive ». Attaché au père de Léna, Netty et Romy, le mari de Valérie Perrin a déclaré que celui-ci est « un garçon qu’[il] aime beaucoup et qui [le] fait rire ». Ne se prononçant pas véritablement sur les accusations graves qui pèsent sur l’acteur, le réalisateur de 84 ans a tout de même assuré, catégorique : « Je crois en la justice. Pour l’instant, la présomption d’innocence doit jouer. S’il a fait des conneries, il faut qu’il soit sanctionné. Mais l’amitié, c’est un mot qui a du sens. Donc, il n’est pas question que je coupe une scène. »

Ary Abittan et Claude Lelouch à Roland-Garros, en juin 2019.Ary Abittan et Claude Lelouch à Roland-Garros, en juin 2019. © CYRIL MOREAU /BESTIMAGE

Un one-man-show en stand-by

Récemment, nos confrères du magazine Closer ont indiqué que le producteur du spectacle d’Ary Abittan lui réclamerait « plusieurs millions d’euros de manque à gagner ». Néanmoins, Gilbert Coullier a, pour sa part, déclaré au Parisien qu’il était « choqué par cet article », précisant qu’il « ne demande pas un centime » à l’humoriste, bien au contraire. « Je suis là pour l’aider et certainement pas pour profiter des circonstances », a-t-il développé, ajoutant que les one-man-show du comédien « sont reportés sans échéance, pour le moment », mais qu’il « attend de savoir quand [ils] pourr[ont] reprendre ».

Nina Siahpoush-Royoux www.gala.fr

Article écrit avec la collaboration de 6 Medias

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

 

3 Commentaires

  1. Il y a quelques années, en tant qu’avocat, j’ai été consulté par une femme qui voulait engager une action contre son mari qu’elle accusait d’avoir harcelé sexuellement leur fille de 12 ans.
    J’ai refusé ce dossier car je ne le « sentais » pas.
    Quinze jours plus tard, j’ai reçu un appel de l’association qui avait dirigé cette femme vers mon cabinet, et l’on m’a dit qu’elle avait menti et tout inventé dans le but d’avoir un bon motif à faire valoir pour divorcer…

  2. Les artistes doivent bien faire attention actuellement à leur relations , car des profiteurs ou filles idiotes veulent en profiter , et ils se font manipuler pour une histoire de sous à la base ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.