Cette semaine tous les yeux sont tournés vers Jérusalem

4
452
Cette semaine tous les yeux sont tournés vers Jérusalem
Nathalie Sosna-Ofir Jerusalem le 21.01.2020

 

Cette semaine tous les yeux seront tournés vers Jérusalem. 46 dirigeants du monde entier y sont attendus sur invitation du Pdt Rivlin pour participer au 5ème Forum International de l’holocauste et délivrer un message commun contre l’antisémitisme.

 

Sur invitation du président Reuven Rivlin, 47 dirigeants du monde entier…26 présidents, 4 rois, 4 premiers ministres, 2 gouverneurs, des présidents de parlements, des ministres, représentants du Vatican, du Conseil de l’Europe, l’équipe de paix de la Maison Blanche arrivent depuis hier à Jérusalem pour se Souvenir de la Shoah et dire Non à l’antisémitisme.

Pas de Trump remplacé par son vice-président Pence ni de président polonais qui s’est fâché car privé de discours.Emmanuel Macron lui atterrira cette nuit à 0h30 en avion privé accompagné de Jean-Yves le Drian ministre des Affaires Étrangères.

Dans la capitale tout est prêt. Les drapeaux des différents pays fraîchement repassés. Sécurité à son maximum. 10000 policiers déployés à Jérusalem et tireurs d’élite sur les toits. Ainsi que le Shabak.

Et qu’importe les gigantesques embouteillages ! Il s’agit d’un évènement d’une ampleur inédite qui revêt des aspects diplomatiques considérables et une importance capitale pour l’image d’Israël.

Reste a espérer que le Hamas ne profite pas de cette occasion pour gâcher l’événement comme le regain de violence ces jours-ci peuvent le laisser augurer.

“Tenez-vous tranquilles, nous n’attendrons pas que le Forum soit terminé et que les leaders internationaux soient rentrés dans leur pays pour répondre”.

C’est le message on ne peut plus clair adressé hier par Jérusalem à Gaza.

Plus de détails dans ma correspondance depuis Jérusalem dans le Grand Journal de Judaïques 94.8fm.

A Jérusalem, la communauté internationale réunie contre l’antisémitisme

Par Catherine DUPEYRON  Publié le 22 janv. 2020 à 7h29

 

Rois, princes, présidents, Premiers ministres… au total 46 leaders du monde entier convergent, depuis lundi, vers Jérusalem pour participer au 5e Forum mondial sur l’antisémitisme intitulé « Se souvenir de l’Holocauste : Combattre l’antisémitisme ». Le président français arrive, mardi soir, pour une visite de deux jours. Egalement présent, le président allemand, Frank-Walter Steinmeier.

Mais  une absence notable : celle de la Pologne – où les Nazis avaient installé le camp d’Auschwitz – en raison d’un conflit entre Russes et Polonais sur leurs responsabilités respectives pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Ce Forum qui aura lieu, jeudi, à  Yad Vashem, le musée de la Shoah, commémore le 75e anniversaire de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz. Il rassemble trois à quatre fois plus de personnalités que ne l’avaient espéré les Israéliens.

« C’est le plus gros événement jamais organisé en Israël », a déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz.

Cette forte mobilisation internationale traduit incontestablement une prise de conscience de la nécessité de  lutter contre l’antisémitisme , qui relève la tête dans le monde entier. Lundi, le pape François, qui s’est recueilli à Auschwitz en 2016, a dénoncé les « recrudescences barbares de l’antisémitisme. »

Entretiens politiques 

Parallèlement au Forum, plusieurs personnalités dont le Président Emmanuel Macron en profitent pour avoir des entretiens politiques. Le Président est accompagné par le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Ce dernier se rendra sur les tombes de juifs français, victimes du terrorisme en France et enterrés à Jérusalem. Parmi elles, Ilan Halimi, enlevé et assassiné en 2006.

Mercredi sera donc une journée politique pour le Président français. Il aura des entretiens privés avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le Président de l’Etat Reuven Rivlin et le chef de l’opposition, Benny Gantz. Benjamin Netanyahou doit également rencontrer Mike Pence, le Vice-président des Etats-Unis, et le Président russe Vladimir Poutine.

Les Palestiniens, eux, se sentent oubliés par la communauté internationale qui, pour l’essentiel, vient massivement participer à cette commémoration sans leur rendre visite. Le Président français est justement l’un des rares à avoir également programmé une rencontre avec le Président palestinien  Mahmoud Abbas . Ce dernier aura aussi des entretiens avec David Hurley, Gouverneur général d’Australie, le Prince Charles, héritier de la couronne britannique, et le Président russe.

Mercredi soir, le Président Rivlin accueillera à sa résidence toutes les délégations pour un dîner officiel. Cette soirée, fermée à la presse, s’est avérée un vrai casse-tête pour le protocole israélien…A Jérusalem, les habitants s’inquiètent des embouteillages que les cortèges de voitures diplomatiques vont générer pendant deux jours. Sans compter que les météorologues annoncent de la neige sur la ville à 800 m d’altitude !

Catherine Dupeyron ( A Jérusalem)

4 COMMENTS

  1. Il y avait une mégapole, ou le système social était d’une obscurité totale, L’héritage qu’ils nous ont laissé, c’est les pyramides, une tombe grande comme une montagne pour un seul et unique homme, summum de l’égoïsme. Un homme qui a vécu dans ce privilège a décidé de changer le système social: cet homme c’est Moise, il a piétiné les racines de l’égoïsme du système obscure, il a fait la loi sociale : la Bible et un jour de repos obligatoire. 2000 ans après l’empire de Rome se heurta violemment. L’adhésion en masse des soldats de l’Empire de Rome a la Bible, a obligé Rome a détruire Israël et à s’empare de son héritage sans aucun autre forme de procès  
    retrouver les vrais criminel de ce monde qui son sous la soutane est qui persiste qui sont la source de l’antisémitisme  

  2. IL EST TRÈS BIEN QUE LES CHEFS D ÉTAT S INCLINENT DEVANT TOUS CES JUIFS MORTS IL Y A 75 ANS POUR SE REMÉMORER LA SHOAH.
    MAINTENANT ILS ONT OBLIGATION À ENRAYER L ANTISEMITISME ET L‘ANTISIONISME QUI PROLIFÈRENT DANS LEUR PAYS RESPECTIF.

  3. Chirac a laisse en Israel un triste souvenir. Mais, de son vivant, il avait deja son avenue a Ramallah. Attendons la fin de la visite avant de decider si l’etablissement d’une “impasse Emmanuel Macron” a Tel-Aviv ou Jerusalem est a envisager.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.