Beyrouth veut que les S-300 protègent le Hezbollah libanais

9
3517

Beyrouth demande que le filet de défense aérienne de la Russie couvre le Liban et la Syrie

 

Exclusif : le président libanais Michel Aoun a demandé à Moscou de placer l’espace aérien libanais sous la protection du système de défense antiaérien russe déployé en Syrie, ont révélé des sources militaires et du renseignement de DEBKAfile. Le président Vladimir Poutine n’a pas encore répondu à la demande d’Aoun qui l’a postée par l’arrière. Mais il ne l’a pas encore refusé jusqu’à présent. Pour le moment, il est en discussion aux plus hauts niveaux du ministère de la Défense russe, qui a tendance à recommander son approbation.

Selon nos sources, le cadre de la demande de Beyrouth a été élaboré à plusieurs reprises, avec l’aide de l’ami et allié du président Aoun, le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, jusqu’à ce qu’il l’approuve, c’est-à-dire jusqu’à ce que Téhéran l’approuve. Si Poutine décidait de faire droit à la demande libanaise de couverture aérienne russe, Israël devrait faire face à une contrainte supplémentaire imposée aux opérations de son armée de l’air dans l’est de la Méditerranée, en plus du puissant système de défense aérienne russe en cours de déploiement en Syrie. Ce système est composé de missiles de défense aérienne S-300, S-400 et Pantsir-S1E, renforcés par des couches de batteries anti-aériennes à moyenne et à courte portée et par un réseau de guerre électronique avancé.

L’adhésion de Poutine à la demande libanaise fournirait au Hezbollah, mandataire de l’Iran, le parapluie d’une puissance mondiale contre une éventuelle attaque aérienne israélienne.

L’assurance du Premier ministre Binyamin Netanyahu à la commission des affaires étrangères et de la sécurité de la Knesset dimanche 18 novembre, selon laquelle l’armée de l’air israélienne n’est soumise à aucune restriction dans ses opérations en Syrie, est loin d’être réaliste, compte tenu des mesures prises par la Russie. Quant à son affirmation selon laquelle l’armée de l’air aurait ralenti ses opérations parce que l’Iran avait réduit ses livraisons d’armes à ce pays, les sources de l’armée et des services de renseignements qui se sont confiés à DEBKAfile complètent ce tableau. L’Iran a en fait achevé ses envois de matériel de guerre vers le Hezbollah et a pu le faire pendant la pause des frappes aériennes israéliennes. L’élément le plus alarmant parvenu aux terroristes libanais est la modernisation des roquettes de surface du Hezbollah avec un GPS à guidage de précision. Cette mise à niveau aurait eu lieu dans des dizaines de petits ateliers répartis au Liban et dans certaines parties de la Syrie.

   ,  ,  ,  ,  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Beirut asks for Russia’s air defense net to cover Lebanon as well as Syria

9 COMMENTS

  1. A ce petit jeu le gros perdant serait le LIban : il connaitra l’apocalypse .

    Je vois mal les russes aggraver une situation déja explosive .

    Quant aux américains ils ne resteraient pas les bras croisés .

  2. […] Selon nos sources, le cadre de la demande de Beyrouth a été élaboré à plusieurs reprises, avec l’aide de l’ami et allié du président Aoun, le dirigeant du Hezbollah, Hassan Nasrallah, jusqu’à ce qu’il l’approuve, c’est-à-dire jusqu’à ce que Téhéran l’approuve. Si Poutine décidait de faire droit à la demande libanaise de couverture aérienne russe, Israël devrait faire face à une contrainte supplémentaire imposée aux opérations de son armée de l’air dans l’est de la Méditerranée, en plus du puissant système de défense aérienne russe en cours de déploiement en Syrie. Ce système est composé de missiles de défense aérienne S-300, S-400 et Pantsir-S1E, renforcés par des couches de batteries anti-aériennes à moyenne et à courte portée et par un réseau de guerre électronique avancé.Lire la suite sur jforum.fr […]

  3. Nous voilà dans la configuration apocalyptique, comme celle qui prévalait sous Kennedy, quant à la baie de cochons à Cuba, installant les missiles sovietiques atomiques.
    Aujourd’hui, ces machins sont des pétards humides à côté de ce que le ventre des Dolfins israéliens contient. Et ce que les avions, dont l’avionique est sans doute la meilleur du monde, transportent sous leurs ailes.
    Nul ne recherche la “total annihilation”, certes. Mais une flotte américaine s’approche…
    Et Ysraël considérera que si la couverture russe chapeaute aussi le liban hesbolik, se sera effectivement une déclaration de guerre dont la Russie fera partie.
    Qui a intérêt à renvoyer l’Homme à l’âge du Feu ?
    Telle est la question.
    Et Dieu tolérerait-Il que nous jouions avec Son monde ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.