Bernard-Henri Levy qualifié de “ chien juif ” lors d’une visite en Libye

La controverse sur la visite de l’intellectuel français suscite des protestations, le gouvernement de Tripoli (GNA) refuse de l’avoir accueilli dans ce pays ravagé par la guerre.

Philosophe juif français Bernard-Henri Lévy (crédit photo: CHEN DAMARI)
Philosophe juif français Bernard-Henri Lévy (crédit photo: CHEN DAMARI)

Une visite en Libye de l’écrivain et intellectuel français Bernard-Henri Lévy a conduit à une controverse quant à savoir qui l’a invité et escorté en pleine guerre civile dans le pays. Des manifestations ont éclaté près de Tarhuna, au sud-est de Tripoli, et un homme a crié «chien juif» au convoi de l’écrivain français, selon une vidéo publiée en ligne. B-H-Levy est juif.

Levy a écrit sur Twitter qu’il effectuait un voyage de reportage dans les «champs de la mort» de la Libye. Il a publié une photo de ce qu’il a dit être la police libyenne protégeant une presse libre. Sur la photo, des hommes avec des AK-47 et des visages couverts peuvent être aperçus, le protégeant apparemment. «Tellement différent des voyous qui ont essayé de bloquer mon convoi sur le chemin du retour à Misrata.»

Les médias turcs pro-gouvernementaux Anadolu ont semblé souligner l’aspect «juif» du voyage (?). Il a été qualifié d ‘«intellectuel juif français controversé» dans un titre sur le site Internet du parti pro-AKP d’Erdogan, qui est l’un des principaux soutiens du gouvernement militariste turc. Le régime au pouvoir d’Ankara a intensifié le conflit en Libye ces derniers mois, en expédiant des mercenaires syriens recrutés dans des camps de réfugiés vers la Libye, et en envoyant également des drones et des armes à Tripoli. La Libye est en pleine guerre civile entre le gouvernement soutenu par la Turquie à Tripoli et les forces soutenues par l’Égypte dans l’est de la Libye, appelées l’armée nationale libyenne.

Les médias turcs ont critiqué Bernard-Henri Levy en tant que juif. Ils notent que le ministre de l’Intérieur de Tripoli avait «nié les informations selon lesquelles l’intellectuel juif français controversé aurait été invité». Le gouvernement de l’Accord national semble dire que le journaliste est venu sans invitation officielle du gouvernement et que «le public a le droit absolu de réagir à tout événement public». Anadolu a noté que le gouvernement de Tripoli pourrait prendre des mesures sévères contre toute partie impliquée dans la visite de Levy.

Le gouvernement de Tripoli, connu sous le nom de GNA, dispose de puissants lobbyistes liés à la Turquie qui travaillent dans les capitales occidentales pour obtenir un soutien. La façon dont les reportages sur la visite de Levy a été présenté était teintée d’antisémitisme , ce qui semble en contraste avec la représentation du gouvernement de Tripoli comme étant le «gouvernement modéré soutenu par l’ONU». Les détracteurs du GNA affirment qu’il est infiltré par les Frères musulmans, connus pour leur antisémitisme.

“La visite de l’écrivain juif, connu pour son soutien indéfectible à Israël, a déclenché un tollé en Libye, au milieu d’appels à sonder ceux qui lui ont accordé un visa dans le pays”, a noté Anadolu, ajoutant que “l’ambassadeur de Libye en France Hamed al-Houderi a nié avoir délivré un visa pour l’écrivain juif. L’utilisation du terme «juif» dans chaque cas décrivant Levy, au cours de ce rapport médiatique turc semble être unique. Quand Anadolu monte des reportages sur d’autres écrivains français, il ne se réfère pas à eux par leur religion, par exemple en notant s’ils sont «chrétiens» ou non.

Le MOYEN-ORIENT a également semblé critiquer la visite, affirmant que «le gouvernement reconnu par l’ONU [à Tripoli] a désavoué la visite de l’écrivain français Bernard-Henri Levi, un champion de l’intervention de l’OTAN en 2011 qui a contribué à renverser le régime de Mouammar Kadhafi et dont la réputation a chuté depuis le soulèvement. Ce rapport affirmait qu’il avait déjà joué un rôle en conseillant le président français Nicolas Sarkozy sur l’intervention de 2011. Middle East Eye (pro-Frères Musulmans favorable au Hamas) a déclaré que «Levy s’est rendu samedi à Misrata, troisième ville détenue par le gouvernement libyen, à bord d’un jet privé, et a déclaré à une chaîne de télévision pro-gouvernementale qu’il était en mission pour le Wall Street Journal.

Levy a été l’objet de moqueries sur les réseaux sociaux à cause de cette visite. Emadeddin Badi a noté que Levy portait sa chemise déboutonnée habituelle et que sa visite était un «fiasco en matière de relations publiques» pour le GNA. L’ Observateur libyen a affirmé que les forces de sécurité de Tarhuna avaient ouvert le feu sur le convoi de Levy. D’autres ont noté qu’il était venu voir la «ruine qu’il avait contribué à apporter». Levy est souvent appelé par ses initiales BHL sur les réseaux sociaux. Certains se sont même géolocalisés là où son convoi aurait rencontré des problèmes.

«Lorsque vous êtes arrivé en Libye, aviez-vous un visa libyen?» a demandé un commentateur. Ils ont également souligné qu’il ne portait pas de masque pendant la crise du COVID-19. Les médias sociaux de l’armée nationale libyenne ont accusé le GNA d’avoir dissimulé qui avait donné l’autorisation de la visite. BHL a tweeté que le 25 juillet, il était à Tarhuna où des fosses communes ont été découvertes. Selon le tweet, 47 corps ont été retrouvés. «Ils ont souffert le martyre des forces pro-Haftar. Désolation et colère.

Khalifa Haftar est à la tête de l’ANL, et il est soutenu par l’Égypte, les Émirats arabes unis, la Russie, l’Arabie saoudite, la Grèce et, prétendument, la France également. Le GNA a accusé Haftar de crimes de guerre, tandis que les comptes pro-Haftar accusent le GNA d’être des «terroristes».

Dimanche, le site Internet français Orient XXI a écrit un article sur le «retour raté» de BHL. Il a affirmé qu’il avait atterri dans un jet privé et était parti après une journée où la visite avait été entachée de controverse. Le site Web a noté que l’organisation de la visite reste un mystère. Il a affirmé que le maire de Misrata n’avait pas été informé du déplacement et que le conseil présidentiel et le GNA avaient affirmé ne pas l’avoir autorisé.

«Les acteurs militaires de Misrata qui étaient censés le rencontrer ont refusé (de le voir)», indique le reportage. Le convoi dans lequel il est monté a été bloqué tandis qu’un homme lui criait «chien juif». «Si l’objectif de la visite de BHL était de restaurer l’image de la France dans l’ouest de la Libye après le soutien [de la France] à Haftar, c’est un fiasco complet.

BHL en Libye

UNE CONSÉQUENCE de la visite pourrait retomber sur le ministre de l’Intérieur Fathi Bachagha, connu comme un puissant ministre de Misrata. Le site Web «Africa Intelligence» l’a accusé d’avoir acheté un avion privé de 2 millions de dollars le 14 juillet. Bachagha a tenté de relancer le secteur pétrolier du pays. Certains ont souligné en ligne que les escortes du convoi semblaient faire partie de la sécurité du ministère de l’Intérieur.

Certains commentateurs ont noté que la visite pourrait être plus complexe qu’il n’y paraît. Les réseaux sociaux liés à Al-Jazeera ont également attaqué BHL le 25 juillet pour être un «écrivain juif». Le député libyen Mohammed al-Abani a apparemment également qualifié BHL de «franc-maçon». Il s’agit d’un point de discussion classique des Frères musulmans utilisé par le Hamas et d’autres qui ont tendance à attaquer les juifs et les francs-maçons dans le cadre d’un complot qu’ils seraient censés ourdir contre l’Islam.

Selon Samer Al-Atrush, chef du Haut Conseil d’État libyen, Khalid al-Mishri, a dénoncé la visite du BHL parce qu’il la considérait comme liée à Bachagha. Atrush a noté l’aspect «raciste» de la haine dirigée contre Levy. De nombreux comptes de réseaux sociaux ont critiqué Bachagha et le ministère de l’Intérieur pour avoir prétendument fourni l’escorte armée pour BHL.

Une recherche en arabe sur les réseaux sociaux pour «écrivain juif» révèle de nombreuses histoires sur le voyage. Il est appelé «l’écrivain juif fanatique» et lié à Israël. Il est également accusé d’être le «parrain du printemps arabe» dans un autre article. Une utilisatrice égyptienne des réseaux sociaux a également condamné la visite, utilisant également le terme «parrain des révolutions» qui, selon elle, a transformé les pays arabes en «ruines», puis a utilisé le terme «écrivain juif».

Un autre article a lié la visite, souligne le rôle de la France en Afrique et affirme que parce que la Turquie ne manœuvrait pas au Niger, où la France dispose de forces, BHL s’est rendu en Libye. Les raisons pour lesquelles il était là, exactement n’étaient pas évidentes, dans l’article d’Al-Ain; apparemment, l’affirmation était qu’il s’agissait de contrecarrer les projets de la Turquie sur la Libye et le Niger.

Ce qui est clair, c’est que la visite a révélé les contenus antisémites des récits qui sous-tendent les médias de la Turquie et du Qatar, qui sont également liés aux tentatives populistes de propager l’antisémitisme en Libye. Certains utilisent la visite pour discréditer le GNA à Tripoli, tandis que d’autres au sein du GNA l’utilisent pour attiser le ressentiment contre d’autres parties du GNA.

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

19 Commentaires

  1. BHL ferait bien de s’occuper de ses fesses!
    Sans doute pas Chien Juif, ce qui n’existe que dans les têtes embrumées des Arabo-Saheliens
    et Sado-Ottomans… mais Chien-tout-court sans aucun doute….. Mais un Afghan!!! Chic en diable!!!

  2. lu sur le Canard de mercredi dernier, en quatrième page, a la rubrique “la boite aux images” de Sorj Chalandon, une bonne dritique des islameurs cinglés des Pakistanais qui ont loupé l’ execution d’ Asia Bibi la chrétienne

    et a propos d’ une defenderesse pakistanaise de Asia Bibi (Gulalai Ismael) traitée de “chienne juive degénérée”

    on retrouve chez ces enragés cette haine du chien, dont le plus galeux vaut mille fois qu eux !

    et la declaration edifiante de leur chef de file,Khadim Hussein Riavi, /

    “nous ne faisons pas de politique au nom de l’ islam, nous voulons juste couper des têtes, beaucoup de têtes ”

    et la foule de ses trop nombreux partisans de psalmodier ” qu on leur coupe la tête”

    ça m’ a rappelé la BD de lucky Luke, consacrée au Juge Roy Bean, se qualifiant “la loi a l’ ouest du Pécos”, jugeant et condamnant les outlaw et autres a etre systématiquement pendus, sous les cris d’ enthousiasme du public hurlant “qu on le pende ”

    c’était il y a a peine 130 ans !! hier………

    et aujourd’ hui …… en Islamistan

  3. Ma réponse :

    Il n’y en a qu’un où vous pourriez prier en toute sécurité sans qu’on vous traite de ” sale Juif “.

    Lévi Bernard réveillez vous et concentrez vous sur les problèmes de votre Peuple .

    Ceux que vous défendez ne souhaitent qu’une seule chose : notre disparition .

    Ne soyez pas complice de leurs crimes .

  4. Nous avons notre Tintin ‘ Juif ” .

    Il est partout :

    en Amérique , chez les indiens , dans la Lune , au Congo etc….

    Mais il affectionne surtout l’ex Yougoslavie et la Libye .

    Il est temps qu’il se repose avec un verre de whisky à la main tout en écoutant ” Je suis malade ” de Dalida .

  5. BERNARD HENRI LEVY NE DEVRAIT JAMAIS OUBLIER QU’ IL S’APPELE”LEVY”ET DEVRAIT AVOIR LE COURAGE ET L’HUMILITE DE REVENIR VERS LES SIENS ET DE PASSER LE TEMPS QUI LUI RESTE EN TANT QUE GRAND PHILOSOPHE A S’OCCUPER DE LA CAUSE JUIVE ET ISRAELIENNE.NOUS AVONS ASSEZ D’ENNEMIS COMME CA POUR QU’UN JUIF ET SURTOUT UN LEVY VIENNE GROSSIR LEURS RANGS.LES ARABES RESTERONT TOUJOURS DES ARABES ET AVEC LES JUIFS C’EST COMME SI ON VOULAIT MELANGER L’EAU ET L’HUILE,C’EST IMPOSSIBLE ET HACHEM LUI AUSSI NE LE VOUDRAIT PAS.

  6. a son age, ferait bien mieux de s’ occuper de ses petits enfants

    il y a un temps pour tout Béchamelle !!

    un temps pour photoshopper et un temps pour boire une infusion de camomille

    un temps pour admirer Botul et un temps pour guerir du botulisme

    un temps pour l’ eclesiaste et un pour les eclesiastiques

    troubadour déchu !!

  7. Comment BHL peut croire que les arabes en général et musulmans en particulier peuvent avoir de l’affection voir de la sympathie pour un juif ?en plus tous les arabes pensent que c’est lui qui a donné l’ordre de dégommer Kadafl.
    Au lieu de signer des pétitions contre Israël il ferait mieux de comprendre que jamais on ne s’entendra avec les arabo_musulmans.L’islame et le judaïsme sont incompatibles.

  8. Il devra remercier, tenant fermement un Sefer Torah, d’être revenu vivant !
    Qu’il s’occupe de sa teshouvah (son retour au judaïsme authentique) plutôt que du sort de ceux qui le haïssent !
    Il a visiblement encore beaucoup à apprendre, pour approcher le niveau de Benny Levy, z’l…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.