Benyamin Netanyahou hospitalisé après un malaise durant Yom Kippour

Le chef de l’opposition Benyamin Netanyahou a été transporté à l’hôpital après s’être senti mal alors qu’il se trouvait à la synagogue pour l’office de Yom Kippour, a-t-on annoncé mercredi soir.
Selon une déclaration faite au nom du chef du parti Likoud, celui-ci a commencé à se sentir mal pendant les prières dans une synagogue de Jérusalem.
Le communiqué indique qu’il a subi un certain nombre d’examens sur place qui se sont révélés normaux, mais Benyamin Netanyahou s’est tout de même rendu à l’hôpital Shaare Tzedek de Jérusalem pour des analyses plus poussées.
« L’ancien Premier ministre Netanyahou a subi une évaluation et une série de tests complets, qui se sont tous révélés normaux. Il a tout de même été décidé qu’il passerait la nuit en observation », a déclaré Yossi Gottesman, le porte-parole de Shaare Tzedek.
Selon certains médias israéliens, l’ex-Premier ministre aurait souffert de douleurs à la poitrine.
Dans un tweet, le Premier ministre Yaïr Lapid a souhaité un prompt rétablissement à Benyamin Netanyahou.
Yom Kippour a commencé mardi au coucher du soleil et s’est terminé mercredi soir. Aussi connue sous le nom de Jour des Expiations, la fête est marquée par un jeûne de 25 heures.
Les ambulanciers paramédicaux traitent chaque année des centaines de personnes qui s’évanouissent, sont déshydratées ou se sentent malades en raison du jeûne.
Le premier ministre Yaïr Lapid, rival de Benjamin Netanyahu aux législatives de novembre, lui a souhaité sur Twitter un «rétablissement prompt et complet».
Les Israéliens sont conviés aux urnes le 1er novembre, pour une cinquième fois en trois ans et demi, pour des législatives qui pourraient consacrer le retour aux affaires de Benyamin Netanyahou, plus pérenne des chefs de gouvernement de l’histoire du pays qui avait quitté le pouvoir au printemps 2021 à la faveur d’une coalition hétéroclite actuellement menée par Yaïr Lapid. Les derniers sondages créditent le Likoud (droite) de Benyamin Netanyahou, inculpé pour corruption, de la première place dans les intentions de vote avec un peu plus d’une trentaine de sièges sur les 120 de la Knesset (Parlement). Son «bloc de droite», qui comprend aussi ses alliés des partis ultra-orthodoxes et de l’extrême droite, flirte avec le seuil de la majorité (61 députés) sans garantie toutefois de l’atteindre, précisent les sondages.
JForum avec i24news et lefigaro.fr
Benjamin Netanyahu (Photo: Yoav Dudkevitch)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.