L’armée syrienne prend deux points stratégiques tenus par les rebelles en route vers le Golan et Daraa

L’armée syrienne a opéré un virage vers le sud-ouest, mercredi 20 juin,  pour s’emparer des points de Kfar Shams et de Busra Al-Harir, tenus par les rebelles, près des frontières israélienne et jordanienne. Israël n’est pas intervenu alors que des milliers de personnes fuyaient la zone sous les bombardements syriens, selon les sources militaires de DEBKAfile. Les stratèges syriens, au lieu de lancer l’offensive majeure promise pour capturer Quneitra tenue par les rebelles face au Golan israélien et à Daraa à la frontière jordanienne, semblent mener l’opération à petits pas. Kfar Shams est situé au nord de Daraa et Busra al-Harir à l’est de Quneitra (voir la carte ci-jointe). La chute de Kfar Shams entraîne un trou dans les formations rebelles le long de la frontière syro-israélienne et amène l’armée syrienne à plusieurs kilomètres de la frontière du Golan ;

Les stratèges du Hamas et du Djihad islamique dans la bande de Gaza ne sont pas aveugles. Ils tirent leurs propres conclusions de l’absence d’intervention de l’armée israélienne, alors que l’armée syrienne se rapproche de la frontière nord d’Israël, malgré les menaces retentissantes des dirigeants israéliens. En effet, les chefs terroristes palestiniens semblaient moins concernés que les Israéliens vivant près de la bande de Gaza par les tambours de guerre d’un conflit imminent, battus mercredi au plus haut niveau, par le Premier ministre Binyamin Netanyahu, le ministre de la Défense Avigdor Lieberman et le chef d’état-major. Gady Eisenkot après un tir de barrage palestinien de 45 roquettes. Le communiqué conjoint publié par le Hamas et le Jihad en réponse était provocateur : il soulignait l’équation équivalant à « une bombe pour une bombe! » Et jurait: « Npus ne permettrons pas à l’ennemi ne sera pas autorisé d’imposer son équation agressive sur notre peuple et sur la résistance ».

Pour le moment, notent nos sources militaires, les terroristes palestiniens gardent l’initiative de donner le ton et d’établir les règles du combat avec Israël. C’est parce que le Hamas a été capable de défier Israël depuis la bande de Gaza pendant quatre mois sans que Tsahal ne ralentisse son élan belliqueux.

Adaptation : Marc Brzustowski

  ,  ,  ,  ,  , 

Syrian army takes two rebel-held strategic points on way to Golan and Daraa

5 Commentaires

  1. Ton inchallah ne veut rien dire.
    Regarde t freres comme ils bouffent la poussiere.
    Ca fait 70 and que void tentez de nous detruire… En vain.

    Il sagirait de grandir et devoluer.
    Maid surtout de reformer lislam.

    Les babouche jelaba chameaux ca va …

    Ya ceux qui pendent des prix nobel et ya les autrea

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.