Arafat Arfaiah, le meurtrier d’Ori est membre du Hamas

2
3406

Arafat Arfaiah, le meurtrier d’Ori Ansbacher, membre du Hamas, arrêté à El Bireh

Le suspect palestinien dans l’assassinat de Or Ansbacher identifié comme membre du Hamas

Les services de sécurité du Shin Bet ont désigné samedi soir le suspect en garde à vue pour l’agression sauvage et le meurtre d’Orians Ansbacher, 19 ans, de Tekoa. Il s’agit d’Arafat Arfaiah, âgé de 29 ans, originaire d’Hébron, qui a déjà passé du temps en prison pour des attaques terroristes. Il a été arrêté à El Bireh, près de Ramallah, vendredi soir, malgré la résistance d’une foule violente. Le suspect a déclaré aux interrogateurs qu’il avait quitté son domicile jeudi matin, le 7 février, avec un couteau et s’était dirigé vers Beit Jala, au sud de Jérusalem. Il a dit qu’il s’était ensuite dirigé vers la forêt d’Ein Yael, près du zoo biblique de Jérusalem, et qu’il avait repéré Ori Ansbacher sur son chemin. Il a reconnu l’avoir agressée et assassinée. DEBKAfile : Le suspect et sa famille, qui vivent dans le district d’Abou Sneina à Hébron, sont connus pour leur adhésion au Hamas.

 

 

Tsahal, la police et le Shin Bet ont arrêté un Palestinien de Hébron lors d’un raid sur El-Bireh, près de Ramallah, vendredi soir le 8 février. Il est l’un des suspects dans l’assassinat et le meurtre d’Ori Ansbacher âgé de 19 ans, de Tekoa, dont Le corps a été retrouvé avec des traces d’extrême violence dans la forêt d’Ein Yael, près du Zoo biblique de Jérusalem. Le suspect est relié à l’atrocité du meurtre par des preuves médico-légales recueillies sur le lieu du crime dans la forêt. La chasse à l’homme continue pour arrêter d’autres suspects. Les forces qui ont arrêté le Palestinien recherché près d’une mosquée ont été attaquées par une foule, qui a lancé des bombes artisanales, des pierres et des barres de fer sur les forces et qui leur a bloqué le passage. Certains témoins ont signalé des coups de feu sur les agents. Il n’y a pas eu de victimes. L’ordonnance de la Cour interdisant la divulgation de détails de l’enquête est toujours en vigueur. L’assassinat aurait été perpétré par un groupe. Les enquêteurs s’attendent à ce que la première arrestation mène au reste du gang.

Le Shin Bet et la police subissent une pression extrême pour résoudre le crime aussi rapidement que possible, non seulement en raison de sa gravité, mais aussi pour son effet symbolique. L’assassinat d’une jeune femme israélienne qui participe au programme de service national dans une zone peuplée du sud de Jérusalem recèle le danger potentiel d’inciter les extrémistes palestiniens à perpétrer davantage d’actes terroristes du même genre.

Ori Ansbacher a été retrouvée trois semaines à peine après le meurtre d’un couple israélien âgé, Tamar et Yehuda Kadouri, par un Palestinien chez eux, dans une autre partie de Jérusalem, à Armon Hanatziv. La police n’a jusqu’à présent pas réprimé l’auteur. Il était donc doublement important de résoudre rapidement le meurtre d’Ori Ansbacher, qui a été mise en terre vendredi à Tekoa. La police et le Shin Bet ont affecté leurs enquêteurs les plus efficaces et leurs ressources spéciales à cette affaire,en vue d’une résolution rapide.

   ,  , 

First suspect in assault and murder of young Israeli woman arrested in El Bireh

UN SUSPECT DANS L’ASSASSINAT D’ORI ANSBACHER ARRÊTÉ PRÈS DE RAMALLAH

Le corps de Ori Ansbacher a été retrouvé jeudi à Ein Yael, à Jérusalem. Ses restes ont été inhumés vendredi dans sa ville natale de Tekoa à Gush Etzion.

Les forces israéliennes arrêtent un homme dans le village d'Al-Yamun, en Cisjordanie

Les forces israéliennes arrêtent un homme dans le village d’Al-Yamun, en Cisjordanie, au cours d’un raid. (crédit photo: UNITÉ Du Porte-Parole de Tsahal)

Les FDI et les forces de police ont arrêté un Palestinien soupçonné d’avoir commis le meurtre brutal d’Ori Ansbacher, âgé de 19 ans, selon l’unité du porte-parole de la police.

Le suspect a été arrêté près de Ramallah et vivrait à Hébron.

Les médias palestiniens ont rapporté que les forces israéliennes d’infiltration avaient fait irruption dans la région de Ramallah / el-Bireh vendredi soir, confisquant des caméras de sécurité et arrêté un Palestinien.

Ori Ansbacher (Courtoisie)

Selon le point de presse de l’Autorité palestinienne Wafa, les forces de Tsahal ont fouillé deux bâtiments résidentiels et la mosquée Jamal Abdel-Nasser, où un employé âgé de 30 ans a été arrêté. Selon le reportage, les troupes israéliennes ont confisqué des images de la caméra de sécurité du quartier et de la mosquée.

Le raid a provoqué des affrontements avec des résidents locaux, qui ont lancé des pierres sur les troupes israéliennes. Le Croissant-Rouge palestinien a déclaré que deux Palestiniens avaient été soignés pour des blessures légères dans des hôpitaux de Ramallah.

Le raid est survenu quelques heures après que les autorités israéliennes avaient fait une «avancée décisive» dans l’enquête sur le meurtre d’Ansbacher. Aucun détail supplémentaire sur la percée n’était alors apporté, du fait de l’ordre de censure.

Le corps d’Ansbacher, une adolescente israélienne de l’implantation de Tekoa en Judée-Samariie, a été retrouvé à Ein Yael, au sud de Jérusalem, jeudi soir. Ein Yael se situe entre le zoo biblique de Jérusalem et le village de Walaja en Judée-Samarie. Les autorités israéliennes ont qualifié le meurtre de brutal. Ori Ansbacher aurait été poignardée à plusieurs reprises. On a évoqué un viol, d’autres ont parlé de décapitation…

La chaîne 13 a déclaré vendredi soir que la police estimait que le mobile de l’assassinat était probablement “nationaliste” – le terme généralement utilisé pour désigner le terrorisme palestinien – et que des perquisitions étaient en cours en Cisjordanie. Les reportages télévisés ont toutefois souligné qu’un motif criminel n’avait pas été exclu, pas plus que «une combinaison des deux» motifs.

Ansbacher a été enterrée vendredi dans sa ville natale, Tekoa, et des politiciens de tout le spectre politique ont publié des déclarations de condoléances.

Le corps de Ansbacher a été retrouvé jeudi à Ein Yael, à Jérusalem. Ses restes ont été inhumés vendredi dans sa ville natale de Tekoa à Gush Etzion.

Ansbacher était volontaire au centre de jeunesse Yeelim à Emek Refaim dans le cadre de son service national. La police enquête sur sa mort.
PAR JERUSALEM POST STAFF
 9 FÉVRIER 2019 01:45

LE MEURTRE BRUTAL D’UNE JEUNE FILLE DE 19 ANS CHOQUE JÉRUSALEM

Ori Ansbacher, de Tekoa dans le Gush Etzion, a été assassinée à Jérusalem jeudi.

Le meurtre brutal d'une jeune fille de 19 ans choque Jérusalem

Ori Ansbashar. (crédit photo: FACEBOOK)

La jeune femme retrouvée morte à Ein Yael, à Jérusalem, était Ori Ansbacher, 19 ans, originaire de Tekoa, dans le Gush Etzion, a annoncé Maariv vendredi, alors que la décision de censure pour ne pas nuire à l’enquête avait été levée.
Ansbacher était volontaire au centre de jeunesse Yeelim à Ein Yael, situé dans la forêt d’Emek Refaim, où elle a travaillé dans le cadre de sa fonction publique. La police enquête sur sa mort comme un possible meurtre terroriste.
Ses funérailles ont eu lieu vendredi à Tekoa.
Ses parents, le Rabbin Gai et Naama Ansbacher, ont décrit leur fille comme “une âme sainte qui cherchait un sens profond et avait une sensibilité pour chaque personne et chaque être vivant. Elle avait un désir sans fin de réparer le monde avec bonté”.
PAR MAARIV ONLINE
 8 FÉVRIER 2019 12:19
Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. Rétablir la peine de peine de mort .

    Transformés en z’héros ils nous coutent cher .

    Par ailleurs ils sont encouragés par Abbas cet assassin ( Maalot et Munich ) qui leur verse une pension .

    Basta .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.