members of the paramilitary Popular Mobilisation Forces (PMF) take part in a weapons training at their camp in Basra, Iraq August 4, 2019. REUTERS/Essam al-Sudani - RC1EBC62BEB0

Défection | Un groupe de 13 miliciens soutenus par l’Iran s’enfuit vers les zones contrôlées par les FDS, après avoir attaqué leurs positions et les avoir lancés dans des batailles contre l’Etat islamique

Province de Deir Ezzor – Observatoire syrien des droits de l’homme: des sources de l’OSDH ont confirmé qu’un groupe de miliciens soutenus par l’Iran, qui avaient servi dans la campagne d’Al-Bukamal, s’était séparé et s’était enfui dans les zones contrôlées par les Forces Démocratiques Syriennes (dirigées par les Kurdes pro-Occidentaux) dans la campagne orientale de Deir Ezzor, après avoir traversé l’Euphrate en barges avec l’aide de passeurs.

Selon des sources du SOHR, ce groupe comprend 13 membres de la «47 e brigade» soutenue par l’Iran, dont la plupart sont originaires de la région, et ils ont été contraints de rejoindre cette milice afin d’échapper au service obligatoire et de réserve de l’armée du régime,  ainsi qu’à la détérioration de l’économie et les mauvaises conditions de vie.

Cette évolution fait suite aux récentes frappes aériennes et à la roquette qui ont ciblé les positions des milices soutenues par l’Iran dans la région, sans parler du lancement de ces miliciens dans de féroces batailles avec Daech sur les lignes de front dans le désert de Deir Ezzor lors d’opérations de ratissage.

Dans le même temps, le recrutement s’est sensiblement accru dans la région d’Al-Mayadin à Al-Bukamal, dans la campagne orientale de Deir Ezzor, qui est entièrement contrôlée par les forces iraniennes. La Russie, cependant, cherche à réduire le rôle de l’Iran, lançant de fréquentes campagnes de sécurité avec les milices fidèles à la Russie et au régime syrien et effectuant des visites périodiques dans les zones contrôlées par l’Iran; sans parler des connaissances par anticipation de la Russie sur les frappes israéliennes qui visent les Iraniens dans la région occidentale de l’Euphrate.

Selon les statistiques de SOHR, le nombre de volontaires dans le sud de la Syrie a dépassé les 8.600. Pendant ce temps, le nombre de recrues récentes dans les rangs des forces iraniennes et des milices loyales dans la région ouest de l’Euphrate, dans la campagne de Deir Ezzor est passé à près de 7 450 jeunes hommes et hommes adultes syriens.

Les milices iraniennes intensifient intentionnellement ces opérations de recrutement, exploitant la préoccupation de la Russie concernant les accords récents avec la Turquie concernant la «zone de désescalade» et le nord-est de la Syrie.

Adaptation : Marc Brzustowski

Defection | Group of 13 Iranian-backed militiamen flees to SDF-held areas, after attacking their positions and throwing them into battles against ISIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.