Antisémitisme : «A la fin, on en a marre d’être victime et on s’en va»

20
1412

Antisémitisme : «A la fin, on en a marre d’être victime et on s’en va»

Lior et son épouse ont emménagé dans une commune voisine. DR

Lior, la trentaine, et sa femme ont quitté leur commune du Val-de-Marne, meurtris par la haine et les insultes antisémites de leurs voisins.

C’est, pour lui, une « impression de défaite face à l’antisémitisme, un sentiment de lassitude, l’impression d’avoir abandonné, d’avoir baissé les bras, d’avoir aussi été lâché par les autorités locales ». « Mais à la fin, on en a marre d’être victime, on ferme les yeux et on s’en va », confie Lior.

Il y a quelques mois, ce trentenaire, analyste économique, et son épouse entrepreneuse ont quitté leur logement en proche banlieue cossue du Val-de-Marne, meurtris par les attaques antisémites d’un couple de retraités habitant dans leur immeuble. Ils ont emménagé dans une commune voisine.

« Une alya contrainte et forcée, juste pour survivre, mais aussi un grand soulagement », résume ce fils de rabbin. Comme eux, des milliers de juifs en quête de tranquillité et de sécurité ont quitté leur quartier ces dernières années, pour trouver refuge dans un autre, où ils espèrent ne plus être pris pour cible en raison de leur confession.

« Je ne mettais plus la kippa dans la résidence »

Retour en arrière, vers ce que Lior considère comme « l’enfer ». Quand il achète en 2017 son appartement, le trentenaire, qui a toujours pu vivre sa foi comme il l’entendait, est loin de se douter qu’il va devoir affronter la haine. « J’étais dans une super ville avec une forte communauté juive, où tout se passait bien », décrit-il.

« Les problèmes ont démarré quand on a mis la mezouzah », explique le jeune marié, faisant référence à l’objet de culte juif fixé au chambranle de la porte d’entrée d’une demeure. « Ma femme a commencé par se faire insulter derrière la porte, par la fenêtre, par deux personnes âgées qui répétaient les mots : juif ! Juif ! Juif ! Elle était aussi traitée de sale pute », raconte-t-il.

LIRE AUSSI >Antisémitisme du quotidien : « Je n’aime pas les juifs, mais toi, je t’aime bien »

« Ces voisins voulaient nous empêcher de faire shabbat. Tous les vendredis soir, ils mettaient la radio à fond, c’était du tapage nocturne, du harcèlement pour qu’on craque », affirme-t-il. « Au début, on parlait à voix basse avec les amis qu’on conviait autour d’une belle table. Mais petit à petit, on n’invitait plus personne, je ne mettais plus la kippa dans la résidence. Lors de shabbat, on essayait de passer le moins de temps possible chez nous, on allait chez les parents et beaux-parents », poursuit-il.

Il envisage un exil aux États-Unis ou en Australie

Au fil des semaines, le duo continue d’être la cible d’un « antisémitisme primaire et sournois, dans la théorie du complot, lié à une faiblesse culturelle et intellectuelle ». « C’était : Vous les juifs, vous n’êtes pas Français, Vous les juifs, vous avez le pouvoir… Pour eux, le juif est un étranger, une sous-catégorie qu’on tolère mais qui doit faire le dos rond. Ils prenaient soin de ne pas laisser de traces écrites pour ne jamais tomber sous le coup de la loi », dénonce celui qui adore son pays et verse souvent une larme quand « la Marseillaise » retentit.

À plusieurs reprises, il alerte le commissariat. « Les policiers sont venus les voir mais ça n’a rien changé », regrette-t-il. « On était partagé entre le faut qu’on résiste et le faut qu’on parte. Finalement, au bout d’un an de tensions permanentes, on est partis », souffle ce grand costaud. L’appartement dont ils sont propriétaires est alors mis en location. Ils en louent un autre à quelques kilomètres de là. Le traumatisme reste vif.

« Ma femme ne peut pas en parler, elle pleure à chaque fois », regrette-t-il. Lior n’exclut pas de s’exiler un jour aux États-Unis ou en Australie, par exemple. « Si j’ai une opportunité de vivre mieux ailleurs mon judaïsme, en toute sérénité, pourquoi je me priverais ? Je suis sceptique sur la qualité de vie pour un juif en France, sur le bonheur d’être juif ici », conclut-il.

LIRE AUSSI >Le 17e arrondissement, nouveau refuge des juifs

Vincent Mongaillard|25 février 2019, 6h16|MAJ : 25 février 2019, 12h21|

leparisien.fr

20 COMMENTS

  1. Pour ne pas rester dans un exposé d’informations qui pourraient sembler exprimer trop de difficultés à l’acquisition, la possession d’une arme, je me dois de préciser les modalités d’application de ce droit.

    La loi et ses différentes involutions tente de restreindre au maximum ce droit, mais, c’est encore possible.
    Il suffit de détenir ou passer son permis de chasse, qui vous permettra de détenir toutes armes de chasse, par exemple calibre 12 etc.. Tant que votre permis sera validé chaque année.

    Autre solution, adhérer à un club de tir agrée FFT, après 6 mois, et 3 tirs de contrôle espacés de 2 mois, vous demandez “votre feuille verte” d’avis favorable pour une autorisation de détention et d’acquisition en catégorie B. Vous devrez bien sur être et rester un citoyen au dessus de tout soupçon, évidemment..
    Ces détentions sont valables 5 ans et renouvelables, tant que vous serez affiliés au club et pratiquerez au moins 3 séances de tir de 40 cartouches par an..
    Le nombre d’armes dans ces conditions est limité à 12 !!
    les calibres vont du 22LR, 9mm, 357MG, 11.43mm etc..

  2. Antisémitisme : «A la fin, on en a marre d’être victime et on s’en va résider dans l’ouest de Paris. Bienvenue à Neuilly sur seine. Un parc immobilier est à disposition avec des logements sociaux gérés pour 1/3 par la ville; 1/3 par la région et 1/3 par le département 92. Les personnes intéressées peuvent se rapprocher de l’immobilière 3 F gestionnaire de ces logements sociaux :

    LE LOGEMENT SOCIAL EN ÎLE-DE-FRANCE
    Immobilière 3F
    Adresse : 176bis Rue Gallieni, 92100 Boulogne-Billancourt, France
    Téléphone : +33 1 40 77 15 15

    IMMOBILIÈRE 3F
    Le logement social dans les Hauts-de-Seine avec 3F

    PARC DE LOGEMENTS SOCIAUX
OFFRE HLM
PROJETS DE RENOVATION
    L’agence des Hauts-de-Seine d’Immobilière 3F participe au développement du logement social dans le département.

    Un parc de logements sociaux
    Avec son agence, Immobilière 3F gère actuellement plus de 16 000 logements sociaux dans les Hauts-de-Seine.
    Ce patrimoine immobilier est implanté dans 32 des 36 communes du département 92, par exemple à :
    ▪ Nanterre ;
    ▪ Antony ;
    ▪ Boulogne-Billancourt.
    En 2017, l’agence a attribué 1 169 logements à de nouveaux locataires.
    Une offre HLM étoffée
    Le parc d’habitations à loyer modéré géré par l’agence des Hauts-de-Seine se développe pour répondre aux besoins du territoire.
    En 2017, Immobilière 3F a livré ou acquis 226 nouveaux logements sociaux dans le département 92.
    Des projets de rénovation urbaine
    Immobilière 3F se mobilise pour le renouvellement urbain dans les Hauts-de-Seine.
    Elle a participé à plusieurs opérations conduites dans le cadre du programme national de renouvellement urbain (PNRU). Objectif ? Transformer durablement certains quartiers en difficulté de trois communes :
    1. Gennevilliers ;
    2. Colombes ;
    3. Asnières.


  3. Pauvre Lior ! Il a enlevé sa kippa dans sa residence et envisage de vivre son judaïsme aux USA ou en Australie !!!!
    Quelqu’un devrait lui traduire la prière du Chmone Esre qu’il répète 3 fois par jour. Ou tout juste lui expliquer pourquoi il prie vers Jerusalem

  4. Et pourquoi ne se sont-ils pas défendus contre ces imbéciles? Pourquoi les juifs doivent-ils toujours être “victimes”? Ils ne savent pas se défendre contre des insultes proférées par des retraités??? Il faut faire la différence entre le ras-le-bol et la soumission! Les juifs passent pour des pleutres au lieu de se défendre. C’est bien d’être civilisé mais avec des loups il faut devenir un loup.

  5. Il veut partir en Australie ou je ne sais où. Le principal étant de tourner le dos et de nier l’ordre donné par l’Eternel de rentrer des quatre coins de l’exil. Maintenir et perpétuer un judaïsme d’exil à tout prix, refuser la rédemption de son peuple et surtout ne pas se sentir concerné. Pauvre Li-hoche’h.

  6. ” Lior n’exclut pas de s’exiler un jour aux États-Unis ou en Australie, par exemple. ”
    Qu’est-ce que c’est cette réaction? Est-ce digne d’un juif?
    Vous ne mentionnez même pas la Terre sainte comme destination possible?
    Dieu vous envoie un message en direct:
    “Venez vous rapprocher de Moi sur Ma terre parce que vous êtes juif et que votre service divin est précieux pour Moi”
    Comment voulez-vous qu’Il vous le fasse savoir autrement qu’en vous causant des désagréments en exil?
    Et vous ne captez pas le message?

  7. Naturellement chacun est libre d’aller où il veut .

    Un jour ou l’autre tous les Juifs finiront par s’installer en Israël .

    Parceque l’antisémitisme ne disparaitra JAMAIS .

    A moins d’aller chez les esquimeaux .

  8. @galil308

    Tout à fait d’accord avec vous pour la législation .

    Maintenant il faut savoir ce que l’on veut : pourquoi acheter et détenir une arme ?

    Personnellement je vois les choses autrement .

    Si je détiens une arme ( aprés autorisation ) et que l’on vient m’agresser chez moi je n’hésiterai pas une seconde à tirer…….. quitte à tuer .

    En dehors de toute autre consédération ma vie et celle des miens n’a pas de prix quitte à faire un séjour en taule .

    Je pourrai me regarder dans un mirroir .

    Une arme n’est pas un joujou c’est fait pour tuer .

    Naturellement je n’engage que moi .

  9. @ixiane,
    Comme souvent je partage vos opinions: notre destin est en Israel, pas ailleurs.
    Qui sait, peut-etre nos agresseurs vont paradoxalement nous rendre service: en terminer avec l’exil, revenir à la maison.

  10. Pourtant le peuple juif a inventé de très bon outils pour se défendre face à ce genre d’individus notamment le Uzi ou encore le desert eagle.
    Il ne faut pas hésiter à s’en servir, en état de légitime défense bien sûr.

    • Cher Miraël, la République Française m’autorise depuis des décennies la possession d’un Uzi et d’un Jéricho, dans le cadre de ses lois que je respecte prioritairement, pour les utiliser sur des cibles en carton, et accessoirement les transporter jusqu’au club de tir.
      Ces détentions étant délivrées à titre sportif avec des obligations de stockage en parfaite sécurité, en coffre fort avec les munitions séparées et logées dans un autre coffre excluent absolument une utilisation en légitime défense, voir la loi..!
      La sortie de ces armes et munitions pour faire face à une agression serait au mieux (au pire) considérée comme un acte prémédité.. Un crime donc, passible des assises..
      Désolé pour ce rappel à la loi et ses réalités.
      Cette situation vient de la suppression des autorisations de détention au titre de la défense avec la loi de 1998, loi qui m’a privé de ces autorisations et m’a donné deux choix, destruction des armes ou inscription en club de tir pour valider ces autorisations en “titre sportif”.
      Peut-être oserais je demander à mon Préfet et mes Gendarmes ce qu’ils me conseillent, m’autorisent si une horde verte venait “sonner” à ma porte.. Mais bon, c’est de l’humour noir..

      • J’aime votre pseudo.
        Bien évidemment les lois françaises limitent les possibilités de posséder des armes, vous l’avez parfaitement rappelé.
        Mais agiter ne serait-ce qu’une réplique (airsoft) d’un Uzi devant un de ses nazillons, ça les calme…

        • Merci..
          Par contre, et n’y voyez aucune violence dans ma réponse et encore moins une attaque personnelle, mais, si vous envisagiez de “sortir” une arme, tachez d’exclure impérativement l’exhibition d’une fausse, vous seriez en grand danger, premièrement dans le risque d’escalade si votre protagoniste est lui, réellement armé, même d’un simple canif, et vis à vis de la loi qui amalgame tout port d’arme vraie ou fausse dans un délit !!
          Nonobstant ces considérations légales et théoriques, je n’en oublie pas moins la pragmatique réalité de ma simple existence résultant de la survie de mon défunt Papa, qui s’est extrait de la rafle du Vel d’hiv grâce au port d’un simple 7.65mm avec chargeur rempli et cartouche chambrée..
          Mais bon, c’est une autre histoire, autres temps, autres mœurs, quoique. . l’histoire est souvent donneuse de leçons..

  11. Oui mais aller aux US qui n’est pas leur patrie , est risqué aussi !! beaucoup de juifs sont antisionistes et n’ont que faire d’ISRAEL , il suffit de regarder les juifs démocrates !!
    et ce n’est sûrement pas la volonté de DIEU qui veut que son PEUPLE se retrouve dans son PAYS ISRAEL !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.