Anadolu : Pro-Russes et pro-Iraniens s’entre-tuent à Hama

6
2248

La Russie et les factions soutenues par l’Iran s’affrontent à Hama en Syrie

La quatrième division soutenue par l’Iran s’empare du village de Hama appartenant aux forces du tigre soutenues par la Russie, selon des sources locales.

Différentes sources oscillent entre 12 et 160 morts, l’organe turc parle lui, de 70 tués.

Selon JForum, ces heurts seraient dus à des pratiques de racket et de rapine, chaque groupe se partageant des territoires sous influence, à la façon de groupes mafieux réglant des comptes, jusqu’au prochain accord autour de la table du parrain. Nous ne souscrivons guère, jusqu’à présent, à la notion d’un affrontement “idéologique” ou d’ordre “géopolitique”, dirigé par la hiérarchie iranienne contre la Russie. 

La Russie et les factions soutenues par l'Iran s'affrontent à Hama en Syrie

Par Burak Karacaoglu et Esref Musa

IDLIB, Syrie

Les récents affrontements entre deux forces militaires alignées sur le régime syrien Assad ont entraîné la mort d’au moins 70 soldats syriens et de nombreux blessés, a déclaré mercredi une source locale.

Les sources, qui ont requis l’anonymat, ont déclaré que les forces du Tigre soutenues par la Russie et la Quatrième division appuyée par l’Iran s’étaient affrontées mardi dans le village d’Al-Rasif, dans la province syrienne de Hama.

En dépit d’une trêve qui aurait été convenue la semaine dernière, la Quatrième division a néanmoins réussi à arracher Al-Rasif au groupe soutenu par la Russie, ont indiqué les sources, avertissant que le conflit pourrait s’étendre aux villages voisins d’Al-Ramlah et de Zawr al- Kabir.

“La Russie et l’Iran veulent tous les deux dominer la région”, a déclaré à l’agence Anadolu Mohamed Rashid, porte-parole de Gish al-Nasr (une faction de l’armée syrienne libre pro-turque).

“La Russie ne veut pas de groupes soutenus par l’Iran déployés sur les lignes de front avec les forces de l’opposition“, a-t-il déclaré.

“Moscou veut empêcher l’Iran de dominer l’armée [syrienne] en utilisant des milliers de terroristes étrangers en Syrie”, a-t-il ajouté.

Rashid a attribué le conflit en cours entre les deux groupes à ce qu’il a décrit comme des “raisons financières” (pénurie irano-Hezbollahnie, face à la stabilité relative russe).

La Syrie commence tout juste à émerger d’un conflit dévastateur qui a débuté en 2011, lorsque le régime d’Assad a réprimé les manifestants avec une sévérité inattendue.

aa.com.tr

6 COMMENTS

  1. Ce n’est que le ” prémisse d’un début ” !! Les 2 complices IRANO-RUSSE vont s’entretuer tôt ou tard je l’ai toujours dit ! on ne peut avoir qu’un Maître à la fois et ces deux là ont la même maladie : l’expansionnisme . Ils pourraient faire comme HITLER avec la POLOGNE : se partager la Syrie …..mais un compromis entre 2 voyous finit toujours mal !
    On oublie le troisième , le Turc ERDOGAN qui lui aussi rêve … d’un nouveau CALIFAT ; il observe sans perdre une miette !!

  2. Comment voulez vous que dans ce marigot que représente la Syrie un tigre et un crocodile puissent s’entendre ?

    Comme dans la Jungle ce n’est qu’une question de territoire .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.