Affrontements à la Knesset durant le débat sur la loi sensée commémorer le massacre de Kafr Qassem : « Vous êtes méprisant, taisez-vous »

Le projet de loi a été rejeté après que 93 députés s’y sont opposés.

Conflit à la Knesset – Un projet de loi à la mémoire des victimes du massacre de Kafr Qassem a fait la une de l’information. Une confrontation a eu lieu entre le député Issawi Farage et des membres de la liste commune qui ont également attaqué le député Dichter du Likoud. « Vous devriez avoir honte », a critiqué le député Ayman Odeh aujourd’hui (mercredi) lors de la réunion de la Knesset. Le projet de loi de la liste commune a été rejeté alors que 12 députés ont soutenu la proposition tandis que 93 s’y sont opposés.

Le député arabe a lancé un tombereau d’injures aux membres de la Knesset » Le député Ofer Kasif a également giflé en désignant le député Itamar Ben Gvir, alors qu’au plus fort de la dispute, le ministre Issawi Farij a déclaré : « Il est regrettable que les membres de la Knesset de la liste commune échangent la douleur du secteur arabe contre des voix. « 

 

La députée Aida Toma-Suleiman, qui était l’une des rapporteuses du projet de loi, a déclaré en réponse : « Le gouvernement du changement, le gouvernement de réconciliation, le soi-disant gouvernement ‘arabo-juif’, a abandonné la loi pour commémorer le massacre de Kfar Qassem. . Le ministre Farage et ses amis du Meretz et de Ra’am ne peuvent pas faire reconnaître officiellement par le gouvernement dont ils sont membres le massacre et la douleur des victimes. Que font-ils dans ce gouvernement ? Pourquoi sont-ils des instruments gouvernementaux de droite à part entière ? »

Le président de la liste commune, le député Ayman Odeh, a également répondu au rejet de sa proposition : « Chaque année, nous présentons la loi pour reconnaître le massacre de Kfar Qassem vers la fin octobre, et chaque année la coalition la renverse. Cette fois, il y a des députés de la coalition qui ont soumis avec nous la proposition pour reconnaître le massacre dans les termes précédents, mais leur coalition a également rejeté la loi et continue de nier le massacre. Nous continuerons à vouloir faire reconnaître officiellement la loi. »

Le député Bezalel Smutrich a tweeté après la séance : « Ce qui se passe actuellement dans la coalition avec la loi du mensonge sur le » massacre « à Kafr Qassem est tout simplement incroyable. L’aile post-sioniste de la coalition se bat pour ce qui est important pour elle, exigeant et recevant la liberté de vote. Et le « droit » ? Rien ne lui importe que sa survie politique. Ils n’ont pas demandé la liberté de vote pour la préservation de la souveraineté de Jérusalem, de même pour la loi fondamentale sur l’immigration. »

Comme mentionné, le projet de loi a été soumis par les membres de la Knesset Aida Toma Suleiman, Ayman Odeh et Ofer Kasif et a demandé que le gouvernement israélien reconnaisse sa responsabilité dans le massacre de Kafr Qassem, qui a eu lieu en 1956 et que le jour du massacre fasse partie du programme scolaire L’Association pour la commémoration des victimes du massacre.

Ce qui se passe est une véritable insulte permanente du peuple d’Israël, et tout cela est rendu possible du fait de l’électorat de la coalition en place. C’est à la foi honteux et déplorable, et cela d’autant plus que les dirigeants actuels admettent ce qui ce passe de peur de perdre leurs confortables sièges.

JForum.

1 COMMENTAIRE

  1. La liste arabe commune fait maintenant partie de la coalition au pouvoir ?… Première nouvelle ! Merci d’avoir informé l’ensemble des israéliens d’une info qui leur avait échappée… Y compris à vos correspondants locaux qui, manifestement ne savent pas de quoi ils parlent !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.