4ème semaine : vers l’annulation des élections?

1
423

SECONDE CAMPAGNE ELECTORALE ISRAELIENNE

Quatrième Semaine du 20-26 juin 2019

Annuler in extemis le processus électoral? 

Par Manfred Gerstenfeld

Au cours de la semaine, on a appris que le porte-parole de la Knesset , Yuli Edelstein (Likoud) préparait une proposition visant à annuler ce qu’il a appelé : “Les élections les moins nécessaires de toute l’histoire d’Israël[1]”. Le Procureur Général Avichaï Mandelblit a, quant à lui, déclaré aux politiciens qu’annuler le vote n’est pas légalement possible. Il y a, cependant, eu des reportages affirmant qu’il existe une voie légale permettant à la Knesset d’abandonner le processus électoral. Une déclaration du Likoud a dit que Netanyahu a un grand respect pour Edelstein et qu’il examinera sa proposition dans les jours à venir[2]”.

Le parti Bleu et Blanc désigne cette proposition comme “une pirouette de plus”. Le parti a déclaré que Netanyahu était responsable de ces élections. Il n’y a aucun précédent d’un tel rappel aussi rapide à de nouvelles élections, comme ce qui s’est produit lors des élections d’avril 2019. Tout au long de la semaine , il y a eu des reportages  disant que les responsables du Likoud et de Bleu et Blanc tentaient de constituer un pôle suffisant de soutien de 80 députés favorables à l’annulation des élections à venir. Bleu et Blanc a officiellement démenti le bien-fondé de ces reportages[3]. Un sondage de la chaîne 13 a montré que 48% du public soutient l’idée d’annuler ces élections. 35% s’y opposent et 17% ne savent pas ce qui convient le mieux[4].

Gantz a appelé Netanyahu pour qu’il arrête la nomination au cabinet du Député Betzalel Smotrich de l’Union des partis de droite. Gantz a rappelé qu’en tant que dirigeant d’un groupe militant de droite, Smotrich a fait appel à ses militants en leur disant de combattre les forces de sécurité. Le cabinet a, cependant, approuvé la nomination de Smotrich[5].

L’ancien Premier Ministre Ehud Barak, âgé de 77 ans, a annoncé qu’il créait un nouveau parti. Il a été rejoint à sa conférence de presse, entre autres, par l’ancien Adjoint au Chef d’Etat-Major, Yaïr Golan. Barak a déclaré que le parti Bleu et Blanc ” n’a pas assez de cœur au ventre, ils n’ont pas la conduite de gens prêts à se battre”. Peu de temps avant l’annonce de Barak, Gantz a déclaré : “Il n’y a qu’un parti centriste fort, comme Bleu et Blanc qui puisse l’emporter et toute fracture dans ce camp porte atteinte à l’effort concerté pour vaincre Netanyahu”. Le Likoud a réagi à la création du parti de Barak en disant qu’il ne s’ingérait pas dans la façon dont la gauche subdivise ses suffrages entre Barak, Yaïr Lapid et Benny Gantz[6].

Un reportage de la chaîne 12 a cié Moshe Ya’alon, n° 3 sur la liste Bleu et Blanc, disant que le n°2 du parti, Yaïr Lapid avait fait une erreur en attaquant de manière répétitive les “ultra-orthodoxes”. On a cité Ya’alon qui disait que Lapid “est devenu un fardeau”. Le reportage a aussi cité Ya’alon en train de condamner l’accord de rotation entre Gantz et Lapid, si Bleu et Blanc gagnait les élections. Les sources au sein de Bleu et Blanc a déclaré au Jerusalem Post que les citations étaient inexactes et constituait une tentative de provoquer des tensions au sein de ce parti. Gantz a écrit un message requérant d’eux qu’ils agissent de façon plus responsable sans les mentionner par leurs noms[7].

La Commission interne au Likoud a rejeté un appel de deux de ses membres à la Knesset, demandant à annuler la fusion avec le parti Kulanu mené par Moshe Kahlon. La cour a décidé que cette fusion était bien légale. Elle a aussi statué que si Netanyahu voulait ajouter une autre personne à la liste, il aurait besoin de l’approbation du comité central du parti[8].

Un sondage de Ma’agar Mohot a demandé quel membresdu  devrait remplacer Netanyahu s’il était amené à quitter le poste de premier ministre. 33% ont pris parti pour le Député Gideon Sa’ar, 29% pour Israël Katz, 16% pour le porte-parole de la Knesset Yuli Edelstein et 10% ont souhaité que cela puisse être l’ancienne ministre de la Justice Ayelet Shaked, qui n’est pas membre de ce parti[9].

Le parti travailliste a annulé ses primaires. Il conservera les membres subsistants sur la liste des élections d’avril pour les élections du 17 septembre. Depuis qu’Avi Gabbaï a quitté la direction du parti, un nouveau dirigeant doit être choisi le 2 juillet[10]. Les quatre partis arabes se sont mis d’accord pour se présenter sur une liste conjointe en septembre. Au cours des élections d’avril ils étaient divisés en deux listes.

Shaked a informé ses partisans que des négociations secrètes se poursuivent sur son avenir possible dans le cadre des élections à venir. Elle était seconde sur la liste du Parti de la Nouvelle Droite, en avril. Shaked n’a participé à aucune rencontre organisée par le dirigeant du parti, l’ancien ministre de l’éducation Naftali Bennett[11]. Sur son compte Facebook, Bennett a attaqué les pratiques de conversion du Grand Rabbinat ultra-orthodoxe. Il a promis de faire voter une loi permettant aux grands rabbins municipaux de disposer de la capacité de mener les conversions au Judaïsme[12].

Le principal développement de fond, au cours de la semaine, a été la révélation, par l’administration Trump, du volet financier de son plan de paix pour le Moyen-Orient. Cela comprend un investissement de 50 milliards de $, au cours de la prochaine décennie. Plus de la moitié de ces fonds, 28 milliards de $ seront investis sur la rive occidentale du Jourdain et à Gaza. Le reste sera divisé entre la Jordanie, l’Egypte et le Liban[13]. Cela a été suivi par la conférence économique parrainée par les USA dans l’Etat du Golfe de Bahrein, où des centaines de représentants de gouvernements et des hommes d’affaire du monde entier, y compris de pays arabes, d’Israël et des territoires palestiniens se sont rassemblés pendant deux jours.

Gantz a écrit sur sa page Facebook qu’il est “en faveur de la promotion et du développement économique pour les Palestiniens de Gaza et de Judée-Samarie”… “Toute initiative de ce genre… doit faire partie de l’effort pour démilitariser la Bande de Gaza, faire revenir les otages et soldats perdus en action, empêcher les activités terroristes en Judée et Samarie, et travailler ensemble avec le monde afin d’établir l’entente sur le fait que le calme en matière de sécurité débouchera aussi sur la prospérité  pour la région toute entière[14]”.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

[1] www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/265126

[2] www.jpost.com/Breaking-News/Knesset-Speaker-examines-option-to-cancel-do-over-elections-Channel-12-593674

[3] hwww.jpost.com/Israel-News/Blue-and-White-kills-talk-of-cancelling-elections-593495

[4] www.jpost.com/Israel-News/Politics-And-Diplomacy/Lapid-rejects-Netanyahu-Gantz-rotation-for-prime-minister-593723

[5] www.jpost.com/Israel-News/Gantz-to-Netanyahu-Stop-Smotrich-appointment-593393

[6] www.jpost.com/Breaking-News/Barak-I-know-Netanyahu-and-he-has-come-to-the-end-of-his-path-593779

[7] www.jpost.com/Israel-News/Blue-and-White-denies-Yaalon-Lapid-tension-593089

[8] www.jpost.com/Israel-Elections/Likud-court-lets-party-run-with-Kahlon-593385

[9] www.jpost.com/Israel-Elections/Barak-not-running-for-Labor-leader-593346

[10] www.jpost.com/Israel-News/Labor-cancels-primaries-for-list-593446

[11] www.jpost.com/Israel-News/Shaked-reveals-secret-dealings-on-her-political-future-593388

[12] www.jpost.com/Israel-News/Bennett-break-Chief-Rabbinate-monopoly-to-solve-conversion-time-bomb-593397

[13] www.jpost.com/Middle-East/Kushners-economic-plan-peace-plan-faces-broad-Arab-rejection-593359

[14] /www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Lapid-Peace-plan-is-serious-no-reason-to-oppose-it-593332

1 COMMENT

  1. Comment est-ce possible que Lieberman et Ganz ne comprennent pas que Trump, Netanyahu, Mbs, Al Sissi,… et sans doute Poutine peuvent régler actuellement le dossier palestinien.
    Il s’agit d’une fenêtre d’opportunité qui risque de ne pas se représenter avant longtemps.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.