Israël libère deux bergers syriens en échange d’une Israélienne détenue par le régime d’Assad

i24NEWS 18 février 2021, 16:23

Un soldat de l'ONU monte la garde sur une tour au passage de Quneitra entre la Syrie et le plateau du Golan, le vendredi 8 mars 2013
AP/Ariel Schalit 2013 ©Un soldat de l’ONU monte la garde sur une tour au passage de Quneitra entre la Syrie et le plateau du Golan, le vendredi 8 mars 2013

L’armée israélienne a libéré jeudi deux bergers syriens qui sont entrés illégalement en territoire israélien il y a plusieurs semaines, en échange d’une Israélienne détenue par la Syrie.

Les Syriens ont été remis à la Croix-Rouge au point de passage de Quneitra, selon l’armée israélienne.

Le communiqué de l’armée indique que cette décision a été soutenue par le gouvernement israélien et fait partie d’un échange de prisonniers avec une Israélienne détenue par le régime d’Assad après s’est rendue en Syrie par erreur, rapportent les médias israéliens.

De hauts responsables israéliens étaient mercredi soir de retour en Israël après une visite à Moscou pour tenter de négocier la libération de la jeune femme.

La jeune femme devrait retourner en Israël via la Russie plutôt que par le poste frontière de Quneitra, en raison du rôle de médiation de Moscou.

https://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/1613661336-israel-libere-deux-bergers-syriens-en-echange-d-une-israelienne-detenue-par-le-regime-d-assad

Israël organise des pourparlers d’échange de prisonniers sous la médiation de Moscou avec la Syrie

Daniel Salami,Ahiya Raved| Mis à jour: 02.17.21, 15:51

Israël mène des négociations sous la houlette de la Russie avec la Syrie sur un échange de prisonniers qui verrait une jeune Israélienne libérée de détention syrienne en échange de deux prisonniers druzes du côté israélien du plateau du Golan.

Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat et Yaron Blum, le fonctionnaire du bureau du Premier ministre responsable des captifs israéliens, se sont rendus à Moscou pour discuter des conditions de la libération de la femme israélienne. Selon des informations étrangères, elle résidait à Modi’in Illit en Judée-Samarie.

מובלעת ישראלית בגבול ישראל-סוריה, צפון רמת הגולן מובלעת ישראלית בגבול ישראל-סוריה, צפון רמת הגולן
La frontière israélo-syrienne sur les hauteurs du Golan ( Photo Yoav Zitun )

L’agence de presse d’Etat syrienne SANA a rapporté plus tôt mercredi que Damas était en effet en pourparlers d’échange de prisonniers avec Israël.

Selon SANA, « les Syriens » seront libérés des prisons israéliennes en échange de la femme israélienne qui a été détenue après être entrée par erreur en territoire syrien dans la région de Quneitra, près de la frontière avec Israël.

SANA a nommé les deux prisonniers du Golan comme Nihal al-Makt et Diab Kahamuz. Ce dernier a été condamné en 2018 pour appartenance à une cellule qui complotait pour attaquer des centres commerciaux dans le nord au nom de l’allié syrien du Hezbollah. Il a été emprisonné pendant 14 ans.

Al-Makt a été condamnée l’année dernière à trois ans de prison avec travaux forcés après avoir été détenue en 2017. Son frère était le plus ancien prisonnier des prisons israéliennes après avoir passé près de 30 ans là-bas.

Il a été libéré lors d’un échange de prisonniers l’année dernière, également médiatisé par la Russie, après que la Syrie a rendu les restes de Zachary Baumel, un soldat israélien tué au combat pendant la guerre du Liban en 1982.

« Dans le cadre des efforts de l’Etat pour libérer ses citoyens des prisons israéliennes de quelque manière et à tout prix, un effort est fait pour libérer les citoyens syriens du Golan syrien occupé des prisons en Israël », indique le rapport syrien.

Plus tôt mercredi, le Club des prisonniers palestiniens a déclaré que le service pénitentiaire israélien avait informé Kahamuz de sa prochaine libération dans le cadre d’un accord avec la Syrie.

L’organisation a également déclaré, cependant, que Kahamuz ne souhaitait pas être libéré en Syrie et souhaitait plutôt rentrer chez lui dans le village de Ghajar.

Le rapport SANA est intervenu un jour après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a convoqué une réunion secrète et d’urgence du cabinet qui aurait été liée à un problème de sécurité sensible lié à la Syrie et à la Russie.

Les détails de la réunion étaient soumis à une censure stricte et certains ministres ont même été informés qu’il s’agirait de la gestion de la pandémie de coronavirus.
Il y a également eu une vague récente de contacts de haut niveau entre Moscou et Jérusalem.

L’ambassadeur d’Israël en Russie, Alexander Ben Zvi, a rencontré récemment le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov et le ministre de la Défense Sergey Shoygu.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu avec le président russe Vladimir Poutine, tandis que le ministre de la Défense Benny Gantz s’est entretenu avec son homologue du Kremlin.

Le bureau de Gantz a déclaré que les deux « se sont mis d’accord sur la nécessité de faire avancer les mesures humanitaires dans la région ».

https://www.ynetnews.com/article/SkcK8cq11O

Club des prisonniers palestiniens: échange de prisonniers entre Israël et la Syrie médiatisé par la Russie

Le Club des prisonniers palestiniens – Naudi Al-Assyrian Palestine a dévoilé aujourd’hui, mercredi, un accord d’échange de prisonniers entre le régime Assad et Israël, négocié par la Russie.

Le club des prisonniers a déclaré sur sa page Facebook officielle: « Selon l’accord après un échange entre la Syrie et Israël, grâce à la médiation russe, il a été décidé de libérer le prisonnier syrien Dahiab Kamuz ».

Le club a ajouté que « ce matin, le directeur des prisons israéliennes a convoqué le prisonnier syrien, D  » hav Kamuz, qui est originaire du village de Rajar dans le Golan syrien occupé, qui est détenu depuis 2016 et condamné à 14 ans de prison. , pour nous mettre à jour sur la décision de le relâcher en Syrie. « De la Syrie à Israël, médiatisée par la Russie. »

Le club du prisonnier a expliqué que jusqu’à présent des négociations avaient eu lieu concernant son transfert en Syrie ou dans son village, Rajar dans le Golan israélien, lorsque le prisonnier avait insisté pour qu’il soit libéré dans son village.

Aucune déclaration officielle n’a été reçue à ce jour d’Israël, du gouvernement syrien ou de la partie russe à ce sujet.

D’autre part, la télévision syrienne affirme que des contacts entre Israël et la Syrie, par le biais de la médiation russe, sont en cours pour un accord sur les prisonniers dans lequel Israël libérera deux prisonniers syriens en échange de la libération d’un citoyen israélien qui est entré en Syrie il y a environ deux semaines. et a été fait prisonnier. La télévision syrienne a promis plus de détails dès que possible.

Crédit: Un membre du groupe des commissaires

מועדון האסיר הפלסטיני: חילופי שבויים בין ישראל לסוריה בתיווך רוסי

2 Commentaires

  1. Je pense que sa peur est un punition suffisante et probablement très dissuadante d’une récidive, d’un acte rappelons le , commis pas erreur..
    D’autre part, bien que n’étant pas un soutien inconditionnel des peuples ennemis d’Israël, je tiens à souligner leurs réels progrès en termes de droit de l’homme, il fut un temps en effet ou le « taux de change » humain était d’un Israélien pour 1000 de leur camp, et aujourd’hui nous sommes à 1 pour 2.. Bravo !!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.