2 missiles mettent le feu à un pétrolier près de Jeddah

4
3890

Deux missiles ont mis le feu à un pétrolier iranien près de la côte saoudienne

 

Deux explosions de missiles, espacées de 20 minutes, ont mis le feu à un pétrolier de la National Iranian Oil Company en mer Rouge le vendredi 11 octobre, à 95 km de la ville portuaire saoudienne de Djedda. L’agence médiatique iranienne IRNA a déclaré que les explosions avaient endommagé deux magasins de réserve à bord du pétrolier et provoqué un déversement de pétrole dans la mer Rouge.

L’agence de presse iranienne Nour, proche des gardes de la révolution iranienne, a déclaré par la suite que la situation était sous contrôle et qu’aucun membre de l’équipage n’avait été blessé. Il a donné au navire différents noms, “Sanitized” ou “Sabity” ou “Sinopa”

La 5ème flotte de l’US Navy, qui supervise la région, n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Les explosions ont eu lieu après une série d’attaques imputables à l’Iran, notamment l’abattage d’un drone américain sur le détroit d’Hormuz, des attaques de pétroliers naviguant dans le Golfe et enfin, l’assaut par drones et missiles de croisière sur des installations pétrolières saoudiennes, qui a, sur le coup, réduit la moitié de la production saoudienne.

DEBKAfile: si une frappe de missile est confirmée, ce serait la première fois depuis le début de cette série d’attaques, il y a cinq mois, qu’un pétrolier iranien a été directement pris pour cible.

L’incident peut avoir deux sources possibles:

  1. Les deux missiles ont été tirés depuis la côte saoudienne ou un bateau saoudien lanceur de missiles. Cela représenterait la “rétribution” (représailles) de Riyad pour l’assaut lancé par des drones et des missiles de croisière qui a neutralisé un champ de pétrole et une raffinerie en  Arabie Saoudite le 14 septembre. Pour l’instant, aucun commentaire n’a été émis par aucune source saoudienne.
  2. Un tiers qui maintient la présence de ses bateaux lance-missiles dans la mer Rouge.

Si les Saoudiens étaient responsables, l’incident pourrait déclencher une flambée majeure d’hostilités, notamment des échanges de frappes de missiles entre le royaume pétrolier et l’Iran. S’il s’agissait d’une tierce partie, Téhéran pourrait décider d’imputer la responsabilité à Israël. Jeudi 10 octobre, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a révélé pour la première fois qu’Israël envisageait une attaque préventive contre l’Iran pour contrecarrer ses plans d’assaut contre Israël [NDLR : Cependant, quel rapport avec le fait de s’en prendre à la cargaison d’un seul pétrolier, ce qui ne porterait aucun coup stratégique?].

   , 

Two missiles set an Iranian tanker on fire near the Saudi coast

4 COMMENTS

  1. Le pétrolier n a pas coule ,c est peut être un avertissement destiné au publique ,pour confirmer que l Iran vend toujours son pétrole .

  2. Aucun riverain de la Mer Rouge n’a interet a voir une maree noire s’y former. Un missile norvegien, peut-etre ? plus serieusement, sachant que les dommages sont limites, un “coup” de l’Iran a buts de propagande ?

    • Cela serait un coup tordu, je pencherais plutôt pour une attaque des Saoudiens, qui se foutent de l’écologie comme de l’An 40 dans leurs palais dorés, et qui se vengent tout simplement, mais modérément…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.