11/09 Une roquette explose à l’ambassade américaine à Kaboul

0
1061
A plume of smoke rises near the U.S. Embassy in Kabul, Afghanistan on Wednesday, Sept. 11, 2019. A blast was heard shortly after midnight on the anniversary of the 9/11 attacks. (AP Photo/Cara Anna)

Une roquette explose à l’ambassade américaine à Kaboul à l’occasion du 11 septembre

La première attaque majeure dans la capitale afghane depuis que le président Donald Trump a brusquement interrompu les pourparlers américano-talibans ce week-end n’a pas fait de blessé, au seuil d’un accord qui devrait mettre fin à la plus longue guerre de l’Amérique.

Une roquette a explosé à l’ambassade américaine en Afghanistan, juste quelques minutes seulement mercredi, jour anniversaire de l’attaque du 11 septembre contre les États-Unis, mais les responsables de l’enceinte ont déclaré que tout était calme, environ une heure plus tard et qu’il n’y avait pas eu de blessé.

Un nuage de fumée s’est élevé au-dessus du centre de Kaboul peu après minuit et on a entendu retentir des sirènes. À l’intérieur de l’ambassade, les employés ont entendu ce message par le haut-parleur : “Une explosion provoquée par une roquette s’est produite dans la base.”

Les responsables afghans n’ont pas fait de commentaire immédiat. La mission de l’OTAN, située à proximité, a également déclaré qu’aucun membre de son personnel n’avait été blessé.

Il s’agit de la première attaque majeure dans la capitale afghane depuis que le président Donald Trump a annulé brutalement les pourparlers entre les Etats-Unis et les Talibans ce week-end, très proche d’un apparent accord visant à mettre fin à la plus longue guerre de l’Amérique.

Deux voitures piégées des Taliban ont fait trembler Kaboul la semaine dernière, tuant plusieurs civils et deux membres de la mission de l’OTAN. Trump a cité la mort d’un membre du service de l’armée américaine, dans l’une de ces explosions comme étant la raison pour laquelle il considère, désormais, que les discussions américano-talibans sont “mortes”.

Le 11 septembre est un jour sensible dans la capitale afghane et des attaques ont déjà eu lieu. Une invasion de l’Afghanistan dirigée par les États-Unis, peu après l’attaque de 2001, a renversé les Taliban, qui avaient abrité Oussama ben Laden, le dirigeant d’Al-Qaïda et le cerveau de l’attentat sur le territoire américain.

Au cours des presque 18 années de combats qui se sont déroulées depuis, le nombre de soldats américains en Afghanistan a grimpé jusqu’à 100 000 et a considérablement diminué après la mort de Ben Laden au Pakistan voisin en 2011.

Maintenant, il reste environ 14 000 soldats américains et Trump a qualifié de “ridicule” le fait qu’ils se trouvent toujours en Afghanistan, après tant de temps et tant de milliards de dollars dépensés.

Il n’est pas évident de savoir si les pourparlers américano-talibans vont reprendre.

par  Associated Press, Israël Hayom Staff

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.