Vers un Gouvernement d’Union Nationale?

2
2280

 

Seconde Campagne électorale israélienne

 

Sixième Semaine 4- 10 juillet, 2019

 Vers un gouvernement d’unité nationale? 

Par Manfred Gerstenfel

Le 1er août, les listes qui rivaliseront lors des élections du 17 septembre, devront être déposées et scellées. Le conseiller juridique de la Knesset, Eyal Yinon, a donné son avis pour dire que, dans ces circonstances actuelles, l’élection ne peut plus être annulée[1].

Le choix du nom de son nouveau parti, par Barak, le Parti Israël Démocratie, s’est vu opposé les critiques de la branche israélienne des Démocrates à l’étranger. Il s’agit  d’une succursale du parti Démocrate américain. Le Président des Démocrates à l’étranger pour Israël a délcaré que le nom du parti de Barak est trompeur[2].

Dans les semaines à venir, les négociations se poursuivront sur la façon de rassembler, à la fois à droite et à gauche. Les questions, à gauche comprennent le fait de savoir si le nouveau parti Démocratique de l’ancien Premier Ministre Ehud Barak se présentera seul ou dans le cadre d’une liste conjuguée avec le parti travailliste.

Barak a, dans le même temps, dit que, dans le but de renverser Netanyahu, il n’aurait aucun problème à être le n° 2 d’une liste  composée, après le dirigeant du parti travailliste, Amir Peretz. Barak a tenu une rencontre avec le leader du Parti Meretz, Nitzan Horowitz, qui, selon des reportages dans les journaux, ne s’est pas bien déroulé. On cite les responsables du Meretz disant que : “Barak a un problème avec les Arabes et d’autres”, parmi le reste de la population non-arabe d’Israël. Cela empêcherait le Meretz de concourir conjointement avec Barak[3].

Une liste commune entre le parti travailliste et le parti Israel Démocratie peut aussi soustraire des sièges au parti Bleu et Blanc. Peretz a demandé à l’ancien président travailliste, Avi Gabbaï et au n° 2 sur la liste de la Knesset en avril, Tal Russo, de démissionner de la Knesset. Cela permettrait à d’autres candidats de la liste travailliste d’entrer à la Knesset[4] . Il n’y a aucune indication pour savoir s’ils ont l’intention de le faire ou pas.

A droite, la principale question consiste à se demander combien de partis se regrouperont. Le Foyer Juif et les partis d’Union Nationale combattront une fois encore – comme lors des élections d’avril- ensemble au sien de l’Union des Partis de Droite[5] . Il n’est pas encore précisé si la Nouvelle Droite de Naftali Bennett et le parti Zehut de Moshe Feiglin concourront sur une liste commune. Si, cependant, ces quatre partis ensemble se présentaient ensemble, ils auraient alors la capacité d’emporter des sièges initialement voués au Likoud.

Bezalel Smotrich de l’Union des partis de Droite a déclaré qu’il veut bien renoncer à sa demande d’être nommé Ministre de la Justice après les élections, en faveur de l’ancienne Ministre de la Justice Ayelet Shaked, si elle se joint à l’Union des Partis de Droite[6]. Le nouveau Ministre de l’Education, Rafi Peretz, tête de liste du même parti, a fait l’objet de vives critiques, lorsqu’il a désigné les mariages mixtes, en particulier aux Etats-Unis, une “deuxième Shoah”[7].

Ces développements potentiels ont une importance qui va bien au-delà de la question de savoir de combien de sièges chaque parti va disposer. Tous les indicateurs, jusqu’à présent, disent que, sans le parti Israël Beitenu d’Avigdor Lieberman, ni la droite ni le centre-gauche, même avec les partis arabes, ne disposerons d’une majorité. Cela pourrait bien représenter un stimulus de taille pour déboucher sur un gouvernement d’unité nationale formé par le Likoud et Bleu-Blanc avec un ou deux autres partis. Le Likoud veut châtier Israel Beitenu et le laisser à l’extérieur d’un tel gouvernement d’unité.

Si un gouvernement d’union nationale s’avère bien être l’unique solution possible, Bleu et Blanc insistera pour que Netanyahu ne puisse pas diriger un tel gouvernement. Cela pourrait bien signifier la fin de sa carrière politique. Ces types de spéculation sont typiquespour ce qui correspond à la première partie de la campagne qui s’achève avec la transmission de la liste des candidats.

U.S. President Donald Trump’s pollster, John McLaughlin, has visited Israel recently to help Netanyahu prepare for the September 17 elections.  Blue and White leader, Benny Gantz, has hired former Obama political strategist, Joel Benenson, who is expected to arrive in Israel next month.[8] In the meantime, Netanyahu has started campaign stops in public places.[9]   

Une vidéo a été diffusée sur la Chaîne 12, sur laquelle le Député Bleu et Blanc Moshe Ya’alon dit que tout le monde s’oppose à la rotation proposée entre Gantz et Lapid, en cas de victoire aux élections, excepté Lapid lui-même. Gantz a réagi en disant que notre partenariat continuera et que Lapid sera un terrible Premier Ministre[10].

Lieberman a répété qu’il n’avait pas intérêt à rejoindre le Likoud. Il l’a décrit comme un parti populiste à demi-Haredi (ultra-orthodoxe), un de ceux qui sanctifie le culte de la personnalité. Lieberman a démenti les allégations disant qu’il pensait faire fusionner son parti avec le Likoud après les élections d’avril. Il a déclaré que le Likoud avait souhaité cette fusion, mais qu’il ne voit pas l’intérêt de rejoindre le parti de Netanyahu[11].

Lieberman a aussi remarqué qu’il ne comprend pas la relation entre Netanyahu et la Droite. Il a rappelé que Netanyahu était prêt à former un gouvernement avec l’ancien dirigeant du parti Tavailliste, Gabbaï et même avec les partis arabes. Il a encore souligné : “Netanyahu paie le Hamas [avec l’agent qatari]. Quel peut bien être son lien avec la droite?”. Lieberman a continué son attaque contre l’aile conservatrice de la communauté sioniste-religieuse. Il l’a classée comme “idolâtre” dont des “messianiques” se seraient emparé[13].

Les principales insinuations et médisances, cette semaine, se sont échangées entre Netanyahuet Barak, que se sont jetés verbalement à la figure l’un de l’autre. Netanyahu s’est plaint sur Twitter que les médias israéliens s’abstenaient bien de critiquer Barak quant à ses relations suivies avec le milliardaire américain Jeffrey Epstein, qui s’est fait arrêter et est accusé de prostitution et aux trafics à caractère sexuel. Netanyahu a dit, plus tôt que “Barak est un petit dictateur qui choisit seul ses candidats[14]“. Barak a rétorqué : “Bibi, je te connais bien, ta pression sanguine frise le 100, à cause du niveau de tes mensonges.”. Ce n’était là qu’un échantillon de ce qui va probablement se dérouler dans les semianes à venir.

 

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

————-

[1] www.jpost.com/Israel-News/Knesset-legal-adviser-Election-cant-be-canceled-594624

[2] www.jpost.com/Breaking-News/Democratic-Israel-Ehud-Baraks-new-party-revealed-594789

[3] www.jpost.com/Israel-News/Peretz-Barak-summit-could-decide-fate-of-Center-Left-595022

[4] www.jpost.com/Israel-Elections/Peretz-asks-Gabbay-and-Rousso-to-quit-Knesset-595135

[5] www.jpost.com/Israel-Elections/Bayit-Yehudi-and-National-Union-agree-to-run-on-joint-list-595098

[6] www.jpost.com/Israel-Elections/Smotrich-to-stand-aside-for-Shaked-for-justice-ministry-if-she-joins-URP-594945

[7] www.jpost.com/Israel-News/Rafi-Peretz-slammed-for-comparing-intermarriage-to-second-Holocaust-595240

[8] www.jpost.com/Breaking-News/Former-Obama-strategist-Joel-Benenson-for-Obama-to-work-for-Gantz-595056

[9] www.jpost.com/Israel-News/Coming-soon-to-you-Netanyahu-analysis-594881

[10] www.jpost.com/Breaking-News/Democratic-Israel-Ehud-Baraks-new-party-revealed-594789

[11] www.jpost.com/Israel-News/Liberman-denies-having-sought-to-join-Likud-after-April-election-594887

[12] www.timesofisrael.com/liberman-netanyahu-has-turned-the-likud-party-into-a-personality-cult/

[13] www.jpost.com/Israel-News/Liberman-blasts-conservative-religious-Zionist-as-idol-worship-594805

[14] www.jpost.com/Breaking-News/Netanyahu-Barak-is-a-fringe-candidate-with-no-chance-594840

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.