Des protestations ont éclaté dans la ville américaine de Kenosha (Wisconsin), après qu’un policier a tiré dans le dos d’un homme noir, ont rapporté des médias américains. L’homme, Jacob Blake, a été touché par plusieurs balles alors qu’il essayait de monter dans une voiture, non armé. La victime a été hospitalisée et se trouve dans un état grave.

La police s’était rendue sur les lieux après avoir été appelée pour violence domestique. Des images des faits circulent sur les médias sociaux.


Immédiatement après l’incident, des émeutes ont éclaté à Kenosha dimanche soir. Un couvre-feu nocturne a été imposé dans la ville. Le gouverneur du Wisconsin, Tony Evers, a déclaré qu’il y aurait une enquête.

Cet incident survient après des mois de protestations et de vives tensions à la suite de la mort de George Floyd en mai à Minneapolis, suffoquant sous le genou d’un policier blanc.

34 Commentaires

  1. J’ai vu et revu le film .

    Je n’ai qu’un commentaire à faire :

    La victime en voyant les flics armés et sachant que tout pouvait dégénérer aurait dû lever les bras sur le capot de la voiture……elle aurait eu une chance d’avoir la vie sauve .

    J’ai pensé au commentaire de Broussard quand on lui a reproché  » l’exécution  » de Mesrine à la porte de Clignancourt .

    Quand ce dernier avait senti qu’il était cerné par les flics il a fait un geste vers la boite à gants , à la seconde il a été transpercé de balles .

    Et Broussard de commenter :  » s’il avait levé les bras contre le volant , il aurait eu la vie sauve  » .

  2. Je vais être honnête , je n’avais pas vu le film .

    J’ai lu l’article en pensant que les flics avaient eu peur de se faire  » allumer  » et ont tiré sans que la victime n’obtempère .

    Il est vrai qu’aux E.U on a affaire souvent à des mecs armés et dangereux qui n’hésitent pas à leur tirer dessus .

    Mais là , en voyant le film on voit bien que les flics vident le chargeur sur un mec de dos et inoffensif .

    Naturellement je condamne sans réserve , c’est une exécution pure et simple .

  3. Vous me faites tous honte
    abattre un homme dans le dos alors qu’il essaye de rentrer dans sa voiture ! Il voulait s’enfuir dites vous, rien ne le montre dans ce petit film. On pouvait à la limite, tirer dans les pneus pour immobiliser le véhicule, mais lui tirer 7 balles dans le dos, et trouver des gens, des juifs , pour tolérer cet assassinat, ça donne envie de gerber !!!

    • Ne soyez-pas ridicule! Tirer dans les pneus pour immobiliser le véhicule n’aurait en rien empêché le noir de prendre un revolver ou un PM dans sa voiture et cribler les policiers de balles. Désolé de vous faire honte avec la Réalité.

      • « Lorsque Jacob a ouvert la porte de sa voiture, le policier a commencé à tirer. Les trois enfants de Jacob étaient dans la voiture. Selon plusieurs témoins, Jacob tentait de mettre fin à une dispute entre femmes dans une maison voisine.  »

        Asher Cohen, comme beaucoup, les faits vous sont complètement étrangers : Jakob n’était pas encore au niveau du volant, du siège et encore moins de la boîte à gants, quand l’officier de police a gratuitement ouvert le feu, devant les enfants de Jakob, dont 3 sont présents dans le véhicule, « sûrement armés jusqu’aux dents -qu’ils ont bien blanches, puisqu’ils sont noirs et rient de voir l’aide que leur offre la police, à un moment où leur père réglait un simple problème de voisinage entre deux femmes se crêpant le chignon, (très certainement à coups de 12, 7 OU au M16, pour aller dans votre sens du poisson dans le port du Vice-Cousin, peuchère. Continuez à dire n’importe quoi pour justifier de votre psychorigidité nazifiante sur absolument tous les sujets.

        Jakob allait t-il dégainer un M4, une Mossberg ou une arme de poing Glock 17 ou 19, quitte à faire prendre ses trois enfants dans des tirs croisés??? Avez-vous des enfants, Asher Cohen et avez-vous déjà pris 3 de vos enfants dans des tirs tous azimuts, juste pour voir s’ils passent un bon goûter???

        Vous êtes l’éléphantman de l’hyper-réalisme. Jamais un gramme de bon sens.

        Mais ce qui est grave est que ces deux paumés de flics ont réalimenté des mouvements anti-Etat pour au moins les mois restants avant une élection que vous accordez à Biden avec votre sens aigu de la parano à tout-va, qui contribue à hystériser complètement une Amérique en train de tourner folle

        • @Marc
          Vous ne savez que répondre alors vous essayez de délayer ….. pour noyer la « Vérité ». Bien des vidéos publiées sont incomplètes sur cette affaire. Prenez la peine de visionner une vidéo complète et vous verrez que d’abord les policiers mettent le black en joue quand il tourne sur l’avant de sa voiture. Ils essaient de l’interpeler, mais il s’oppose à l’interpellation. Ensuite, le black réussit à s’asseoir sur le siège conducteur pendant que le policier le tire par le tee shirt, et c’est là où ce dernier ouvre le feu. S’il avait réellement voulu l’abattre gratuitement, il l’aurait abattu pendant qu’il était debout tournant autour de sa voiture, ce qui n’a pas été le cas. Le gouverneur démocrate du Wisconsin a bien sûr chargé les policiers pour des raisons électorales évidentes, mais vous voudriez-bien noter qu’aucun des 2 policiers n’a été immédiatement incarcéré, ni même mis en examen. Ils ont été laissés en liberté, (ne trouvez-vous pas cela curieux pour de prétendus tueurs de noirs?) et simplement suspendus de leurs fonctions en attendant les résultats de l’investigation fédérale. Dans tous les cas, il serait bien abusif de prétendre que les policiers aient eu l’intention d’abattre gratuitement le black, qui d’ailleurs n’a pas été tué.

          Les manipulations médiatiques réalisées dans cette affaire, à des fins évidentes de propagande, sont incroyables: d’abord on tronque les vidéos pour « faire croire » que les policiers auraient cherché à abattre le noir, ensuite on hurle qu’il a été « abattu dans le dos », alors qu’il était déjà assis sur le siège conducteur, enfin on ajoute qu’il y avait trois enfants dans la voiture sans préciser qu’aux EU des enfants peuvent être membre de gangs et même armés, etc… Bientôt on va faire passer ces policiers pour des suprématistes blancs, membres du Klux Klux Klan, de l’extrême Droite Néo-Nazie, et j’en passe.

          Vous avez un tel bon sens, comme vous dites, et une telle connaissance de la Nature Humaine que vous vous contentez de juger uniquement à charge et jamais à décharge les policiers. Je ne peux donc pas répondre à une intelligence supérieure comme la votre. Vous feriez-mieux de faire l’effort d’analyser les manipulations de la Réalité et le battage médiatique honteux et la manipulation des foules que certains développent sur cette affaire.

          • « Abusif de prétendre qu’ils voulaient l’abattre »… avec sept balles dans la peau et le fait qu’il ne soit pas décédé serait une preuve à charge contre lui? Et comme ils sont laissés à la disposition de la police, « c’est la preuve » qu’ils n’ont rien fait. Vous êtes prêt à dire absolument n’importe quoi pour justifier une tentative de meurtre.

            Sachant qu’il y a au moins « enquête », vous ne prenez même aucune précaution ni réserve, mais chargez la victime et innocentez le tueur, disposant d’un droit absolu de tuer sans raison apparente (ou à qui il faudrait construire un mobile sur pièce a posteriori)et dans le dos comme le couard par excellence.

            Vous n’apportez aucun fait nouveau. Ce ne sont que tirades ad hominem qui ne répondent à aucune question de la scène de crime. Certains internautes exigent que nous fassions sauter vos commentaires racistes et sans preuves.

          • @Marc
            Pour le moment il n’y a ni victime, ni tueur, comme vous le prétendez. Il n’y a ni homicide, ni inculpation des policiers. Il y a un citoyen qui a refusé de se soumettre à l’interpellation de plusieurs policiers et qui a commis un délit de fuite, jusqu’à preuve du contraire, et avec le risque classique aux Etats-Unis d’être criblé de balles. Le fait qu’il soit noir n’est pas une preuve que les policiers seraient racistes, ils auraient tiré sur tout autre citoyen, même non-noir, dans les mêmes circonstances. En parlant de tentative de meurtre vous vous avancez sans preuve, puisque, dans la démocratie américaine, les policiers ne sont pas inculpés. De plus, avez-vous consulté le dossier pour vérifier si le noir n’avait-pas déjà un casier judiciaire, ni s’il n’y avait-pas d’armes dans la voiture?

            Je vous le répète, avant de parler, gratuitement, de racisme, de victime et de tueur, de couardise à tirer dans le dos alors qu’il monte sur le siège conducteur de sa voiture, appliquez-vous plutôt à analyser les manipulations de la Réalité, le battage médiatique honteux et la manipulation des foules que certains développent sur cette affaire.

            La force du débat talmudique est qu’il a toujours été ouvert, sans la moindre censure par des Juifs. Ce sont les chrétiens qui censurent le Talmud parce qu’ils ne supportent pas la vérité en face. Il n’y a pas de lashon ha-rha dans mes propos, je reste purement objectif dans mes analyses. Les gens irrationnels, piégés par les faits, ne trouvent pas d’autre issue que de me diffamer en m’accusant de racisme et de ne pas fournir de preuves, au lieu de répondre à mes arguments. En Réalité, comme seule la Vérité blesse, ils ne voient pas d’autre recours, comme les chrétiens du passé, que me censurer. Ce ne sont que de pauvres gens qui n’apportent rien au débat et ne sont toujours pas sortis de l’obscurantisme du Moyen-âge. En tant que Juif Rationaliste, je traite les irrationnels et les inquisiteurs moyenâgeux par tout le mépris qui leur est dû.

          • Commencez par ne pas dire n’importe quoi : Blake est paralysé, que cela arrange ou pas votre propagande WASP: « délit de fuite »??? Il venait de régler un différend entre deux femmes : vos propos désinformateurs sont ahurrissants

            La vidéo de la fusillade, filmée de l’autre côté de la rue et diffusée sur les réseaux sociaux, montre le père de trois enfants penché dans la voiture alors qu’un officier le saisit par sa chemise, et lui tire sept coups de feu dans le dos.

            Sa fiancée, Laquisha Booker, a décrit comment les enfants – qui ont tout vu alors qu’ils étaient assis à l’arrière de la voiture – criaient lorsque leur père a été abattu.

            S’adressant à une chaîne locale de NBC, elle a demandé pourquoi la police tirerait sur quelqu’un « qui n’est pas armé, qui ne vous pose pas de problème« .

            « Vous lui avez tiré dessus de nombreuses fois sans raison, ce n’était pas nécessaire. Vous ne tenez pas du tout compte du fait que mes enfants étaient dans la voiture – et vous saviez qu’ils étaient là parce que je n’arrêtais pas de crier cela avant que vous n’arriviez tous du côté du conducteur », a-t-elle dit.

            « J’ai crié ça tout le temps, « laissez-moi prendre mes enfants ». Donc cela ne compte pas pour vous tous. Ce qui est important, c’est de tuer quelqu’un », a-t-elle ajouté.

            La police a dit qu’elle répondait à un incident domestique, mais on ne sait pas encore très bien qui a appelé la police et ce qui s’est passé avant le début de l’enregistrement vidéo.

            Vous n’avez aucune information que nous ne détiendrions pas. Vous ne faites que du parti-pris haineux et vous ne savez rien de plus, ne tenez aucun compte de la présence de la famille entière à l’intérieur de la voiture, vous préférez donc vous constituer ici comme présumé complice de tentative de meurtre.

            Le fait que la Justice n’ait pas encore fait son travail n’est pas un argument mais de l’argutie pour manipulateur

            Ne drapez pas vos petites cochonneries dans le « débat talmudique », alors que vous refusez tous les faits objectifs cités. Car on en est au minimum au stade des présomptions et l’affaire s’instruit. La réalité vous êtes complètement indifférente et étrangère. Il faut que les faits entrent dans le moule théorique et propagandiste qui vous convient, car il ne saurait en être autrement. On l’a vu sur tous les sujets sur lesquels vos propos se sont lamentablement échoués

            https://www.dailymotion.com/video/x7vsesc

          • @Marc
            Ce qu’on voit sur la vidéo, c’est que, quelles que soit le différend dans lequel il serait, selon-vous, intervenu, 2 policiers l’interpellent et le braquent. Comme il refuse l’interpellation et se rend à sa voiture, il y a délit de fuite avec tous ses risques. Vous omettez de rappeler qu’il à refusé l’interpellation parce que cela vous arrange. Vous refusez l’objectivité pour servir votre thèse propagandiste.

            Ensuite la vidéo le montre penché dans sa voiture et rien ne prouve qu’il ne cherche-pas à saisir une arme. Les policiers ne peuvent que lui tirer dans le dos parce qu’ils sont derrière-lui et ne veulent-pas prendre le risque de le voir se retourner et les cribler de balles.

            Les arguments de Mme Booker ne tiennent-pas: les policiers ne pouvaient-pas deviner s’il avait ou non des armes dans la voiture. Elle ne prouve-pas qu’ils lui auraient tiré dessus « sans raison » et que ce n’aurait-pas été « nécessaire » dans l’urgence d’un délit de fuite. L’argument de la présence d’enfants ne tient-pas non plus. Je vous rappelle l’utilisation par le Hamas d’enfants face à Tsahal. Il y a de fortes chances que le discours de cette dame soit suggéré et manipulé par un politicien anti-Trump qui cherche à déclencher la violence: il y a déjà de fortes, émeutes dans cette ville et des « blancs » n’hésitent-pas à tirer au FM sur des émeutiers, avec déjà au moins 2 morts à la clé. C’est dire comment on monte l’affaire en épingle et qu’il est inimaginable combien on cherche à faire tomber Trump à l’approche des élections.

          • Les images elles-mêmes « prouvent » qu’ils lui tirent dans le dos en traître, comme des poulets sans le moindre honneur, de vraies fiottes, et ceci à 7 reprises (très au-delà de tout ce que pourrait exiger l’exercice de leur fonction), combien de temps encore allez-vous pouvoir continuer de nier les évidences? . Quand on tient une arme chargée en main, on a toujours le temps et le réflexe de pouvoir en faire usage si jamais le vis-à-vis venait à glisser sa main dans une poche ou un tiroir ou sous un coussin suggérant le moindre risque. Il y a même des codes établis sur ce type de scénario possible et un flic reste mieux entraîné qu’un quidam (d’autant si tout démontre qu’il n’a jamais eu d’arme dans le véhicule pour mettre ses enfants en danger). Aucune de vos suppositions n’a la moindre validité. La présence de la femme et des trois enfants dément tous vos scénarii à sept balles qui ne consistent au final qu’à justifier l’injustifiable. Il n’a jamais été en délit de fuite, puisqu’il ne se sent pas « justiciable » de la moindre infraction, venant, selon tous les témoignages de bravement séparer un différent et cherchant à rejoindre son véhicule. Il n’y a, à cette date, matérialisation d’aucune infraction et les flics n’agissent aucunement en « légitime défense », mais exactement à l’inverse.

            Ce n’est pas à la femme de la victime d’en faire la preuve et votre mentalité de tortionnaire passant des heures, par pur goût de l’inquisition gratuite, à blâmer en permanence les victimes « sans armes » et avec trois enfants selon tous les éléments disponibles de l’enquête, commence à bien faire : les flics sont là pour protéger les familles, pas les mettre à mort pour le plaisir. Je ne vais continuer à pinailler avec un petit polémiste d’opérette, descendant de Torquemada, incapable de relever le moindre fait qui tienne la route. Si ça vous éclate pinailleur, moi pas.

            Par ailleurs, vous n’êtes pas habilité à venir nous faire des leçons sur la « manipulation médiatique » exploitant l’événement, alors que bien avant vos remarques le site a pris soin d’éplucher les nouvelles d’émeutes BLM à Los Angelès ou les exploitations éhontées de la campagne Biden autour de ces événements, ou encore le retentissement Traoré de l’Affaire Floyd en France, ceci ne nous empêchant pas de dénoncer les faits de même engeance, abus manifestes en Belgique ou ailleurs. Apprenez le discernement, ensuite, vous viendrez jouer au censeur indigne et à l’inquisiteur à charge contre les sites juifs.

          • @Marc
            Pour répondre à votre (inulte ad hominem) je cite le lien suivant:
            https://www.dreuz.info/2020/08/27/la-mere-de-jacob-blake-declare-a-cnn-quelle-a-le-plus-grand-respect-pour-trump-le-journaliste-setouffe/

            Et le journaliste a précisé: »Les policiers étaient venus arrêter Blake, qui par ailleurs était recherché pour violences domestiques et agression sexuelle, parce qu’il terrorisait une femme. Puis les policiers ont tiré lorsqu’il a essayé de menacer les officiers avec un couteau. Il n’y a pas vraiment de controverse. Il n’y a rien à débattre. C’est lui le criminel. Tout est de sa faute. »

            Les lecteurs du site jugeront les tombereaux de boue déversés sur moi.

            J’insiste toujours sur les manipulations médiatiques de cette affaire. Le Gouverneur Démocrate du Wisconsin a été bien impulsif et a décrédibilisé son parti. Il y a des chances que Trump en engrange les bénéfices politiques en remportant en Novembre une majorité républicaine dans cet état actuellement aux mains des démocrates.

          • L’ennui est que vous citiez une « source » frelatée, réputée pour son parti-pris et, depuis un certain temps, ses fakes News : tout le monde sait dans le milieu que, malheureusement, il faut recouper et revérifier ce qui en sort. Mais impossible de prendre ce genre d’articles pour argent comptant. Le plus ennuyeux, malgré la solidarité immédiate avec ce titre, c’est qu’en se tournant vers la presse nord-américaine, la version des faits est singulièrement différente (voir ci-dessous le journal de Montréal)

            J’ai participé à Drzz (ancêtre) il y a douze ans, notamment par une interview fleuve du regretté Laurent Murawiec z’l : vous n’êtes donc pas habilité à imaginer que je serais saisi de « délires » : les impudents sans le moindre respect vont finir un beau matin par se faire sortir manu militari, à force d’abuser de la patience du monde. Dernier avertissement.

            on sait que le seul « couteau » trouvé n’était pas en main de Blake, mais sur le plancher de sa voiture : il n’a donc jamais menacé les officiers. Aucune « agression sexuelle », ni violences domestiques, et il ne devait pas être chez une « maîtresse » avec sa femme et ses trois enfants…

            https://www.journaldemontreal.com/2020/08/26/les-autorites-affirment-que-jacob-blake-avait-un-couteau-dans-sa-voiture-1

            Le jeune Afro-Américain Jacob Blake, grièvement blessé dans une nouvelle bavure policière apparente qui a relancé le mouvement de contestation « antiraciste » aux États-Unis, poussant même les basketteurs de la NBA au boycottage, disposait d’un couteau dans sa voiture, ont fait savoir mercredi les autorités du Wisconsin.

            Selon un communiqué du département de la justice de cet État du nord des États-Unis, la police avait été envoyée sur les lieux, dans la ville de Kenosha, à la suite d’un appel d’une femme disant que «son petit ami» était chez elle et «n’était pas censé» s’y trouver.

            Une fois sur place, ajoute le communiqué, les agents ont, «sans succès», «tenté d’arrêter» M. Blake à l’aide d’un taser.

            Le père de famille de 29 ans les avait prévenus qu’il «était en possession d’un couteau», affirment les autorités locales.

            Les enquêteurs ont retrouvé un couteau sur le plancher du véhicule, dans lequel ne se trouvait aucune autre arme, précisent-elles en dévoilant le nom du policier ayant tiré à sept reprises dans le dos du jeune homme: Rusten Sheskey. Il a pour l’instant été mis à pied avec l’un de ses collègues. (vbous prétendez aussi qu’il n’y aurait aucune forme de sanction ni même administrative, dans l’attente d’une audience)

            Trois mois après la mort de George Floyd, un quadragénaire noir asphyxié sous le genou d’un policier blanc à Minneapolis, la colère est de nouveau vive aux États-Unis relativement au racisme et aux violences policières.

            Par solidarité, plusieurs joueurs de basket, à commencer par ceux de l’équipe voisine de Milwaukee, ont décidé de boycotter des rencontres, obligeant la NBA à reporter trois matchs des séries prévus mercredi. «NOUS DEMANDONS LE CHANGEMENT. ON EN A MARRE», a tweeté la superstar des Lakers de Los Angeles LeBron James.

            Reflet d’une colère grandissante, les cortèges ont dégénéré chaque nuit en violences à Kenosha, avec des heurts entre les protestataires et les forces de l’ordre et de nombreuses dégradations.

            Malgré un couvre-feu, le déploiement de 250 soldats de la Garde nationale et les appels au calme lancés par la famille de Jacob Blake, ce scénario s’est répété dans la nuit de mardi à mercredi.

            Dans ce contexte de tension extrême, deux personnes ont été tuées par balle et une troisième blessée peu avant minuit dans des circonstances qui restent assez confuses.

            Un adolescent de 17 ans, Kyle Rittenhouse, habitant le village voisin d’Antioch, dans l’État de l’Illinois, à une trentaine de kilomètres, est soupçonné d’être l’auteur de ces tirs et a été interpellé en vue de son inculpation pour meurtre, a annoncé la police locale sans donner plus de détails.

            Selon les médias locaux, il a été vu en présence d’hommes armés qui se présentent comme des «milices» ou des «groupes d’autodéfense», désireux de protéger la ville. Le shérif du comté, David Beth, a confirmé leur présence dans le secteur, sans préciser si le tireur appartenait à ces groupes.

            Selon des vidéos mises en ligne, le jeune homme blanc était armé d’un fusil d’assaut. Sur l’un des enregistrements, il semble s’enfuir alors qu’un autre jeune s’écroule au sol avec une balle dans la tête. Sur un autre, on le voit être poursuivi par un groupe, tomber à terre, se retourner l’arme à la main. Des tirs sont alors audibles.

            Le président Donald Trump, qui a régulièrement défendu le droit au port d’armes et à l’autodéfense, un discours cher à sa base électorale, ne s’est pas exprimé sur cet épisode dramatique, mettant l’accent sur les débordements commis par les manifestants.

            «Nous ne tolérerons pas les pillages, les incendies criminels, la violence et l’anarchie dans les rues américaines», a tweeté le milliardaire républicain en promettant, selon son slogan de campagne pour la présidentielle du 3 novembre, de «rétablir la LOI et l’ORDRE!» à Kenosha.

            Pour ce faire, a-t-il fait savoir, le gouverneur du Wisconsin a accepté l’envoi de nouveaux renforts, aussi bien des membres de la police fédérale que des soldats de la Garde nationale, dans cette ville de 100 000 habitants.

            Son rival démocrate Joe Biden a adopté la posture de réconciliateur. «Une fois de plus, un homme noir, Jacob Blake, s’est fait tirer dessus par la police. Sous les yeux de ses enfants. Cela me rend malade», a-t-il tweeté.

            La mère de Jacob Blake, lequel risque de rester paralysé à vie, a elle aussi imploré «tous ceux qui usent de la violence ou de la destruction d’arrêter».

            Le drame de Kenosha s’inscrit dans le sillage d’un grand mouvement de contestation antiraciste né après la mort de George Floyd le 25 mai.

            Des manifestations dans tout le pays ont appelé à des réformes structurelles de la police et à repenser l’histoire des États-Unis pour donner plus de place aux souffrances endurées par les minorités. Parfois accompagnées de pillages et de heurts avec les forces de l’ordre, elles s’étaient largement essoufflées ces dernières semaines.

          • Une hypothèse à creuser, est que le policier a essayé l’usage du Taser, parce que la situation lui échappait, et devant un loupé, a dégainé une autre arme létale et a perdu son sang-froid vidant plus de 40% de son charge (si c’est, admettons un Glock 17 chargé à bloc). Maintenant, il n’y a que l’enquête qui le dira. En attendant, le policier non-professionnel et même son acolyte, qu’on ne voit pas agir de façon décisive, sont mis à pied en attente de clarification.

      • Je vous recommande d’étudier les lois du Langage en 90 jours du Hafet Haïm avant de venir commenter des articles ! Merci.
        Quiconque dit du mal de son prochain finira par être lui même l’objet d’un dénigrement ( chemirat
        halachon, Zekhira ch. 11)

        • @Benissan
          Commencez d’abord par appliquer à vous-même la leçon de Morale que vous prétendez donner aux autres, parce que vous n’avez-pas cessé de me juger, me calomnier et me diffamer, en premier.

    • Mais avez vous vu les images ? Ce qui s’est passé est absolument scandaleux, on voit un homme se diriger calmement vers sa voiture avec deux flics derrière lui qui vident leur chargeur sur lui alors qu’il essayait de rentrer dans le véhicule. C’est une honte et vos propos, Monsieur Pinhas sont révoltants , REVOLTANTS

      • @Gilles
        Ne soyez-pas malhonnête. Le noir ne se dirige-pas « calmement » vers sa voiture puisque le policier essaie de le retenir par les vêtements et qu’il s’y oppose. De plus, un second policier arrive à la rescousse. Rien ne prouve que ce noir ne va pas chercher dans son véhicule un revolver ou un pistolet mitrailleur pour en vider le chargeur sur les policiers. A partir du moment où il a employé la force contre la police, ceux-ci se sont sentis menacés et donc parfaitement fondés à l’abattre.

        Vous cherchez à faire de la propagande en manipulant les faits et en mentant par omission. Vous devriez avoir honte et vos propos malhonnêtes sont révoltants, monsieur. Allez-donc voir si dans les pays arabes ou africains la police n’agit pas pire que cela, avant de faire de la propagande mensongère.

    • @Pinhas
      Il semble qu’à l’heure actuelle les noirs aient le droit de s’opposer par la force à la Police sans courir le risque d’être abattus. Ils ont ainsi le Droit de nier l’autorité de l’Etat.

    • Tant que le noir n’était pas armé, les policiers n’avaient aucune raison de tirer, et n’avaient sûrement-pas besoin de viser ses jambes. C’est à partir du moment où il est entré par force dans sa voiture, peut-être pour chercher une arme, que le policier a commencé à ouvrir le feu et qu’un second policier est arrivé à la rescousse. Les policiers devaient-ils attendre qu’il saisisse une arme dans sa voiture et les arrose tous les 2?

  4. Les flics amiicains sont confrontés au quotidien à des gangs trés dangereux qui ne respectent rien et qui sont prêts à les  » allumer  » .

    Et si un individu n’obtempère pas immédiatement il risque de se faire  » descendre  » .

    Il faut rappeler que nous sommes aux EU où les armes circulent par millions .

    Nous ne sommes pas à Lourdes ou à Jouy en Josas .

  5. Le black refuse de se soumettre à l’autorité de l’Etat. Le policier le tire par le vêtement et le black s’y oppose. Il engage ainsi un rapport de force qui a de grandes chances de mal tourner. S’opposer d’emblée à la police américaine c’est courir le risque d’être criblé de balles, dans un pays où le port d’armes est libre. Il y a des cas où il vaut mieux être compliant, quitte à contre attaquer ensuite juridiquement la Police. On voit bien qu’il y a utilisation de cette affaire à des fins de propagande: « le méchant policier raciste abat froidement un pauvre noir »! Mais la vidéo montre clairement que le noir s’oppose à la police et donc engage une confrontation inévitable. A-t-il quelque chose à cacher? N’hésitez-pas à préciser à quel moment le policier n’aurait-pas fait le travail pour lequel il est rémunéré. A l’inverse en France, les dealers peuvent frapper les policiers, et même leur tirer dessus en toute tranquillité.

    • Votre racisme anti noir se voit dans ce que vous écrivez ! Pourquoi appelez vous Jacob Blake  » le noir », « le black » alors qu’il a un nom? En laissant votre réaction abjecte jforum se rend complice de racisme. Je pensais que la lumière sortirait de Jérusalem et la Thora ne de tzion? Celui qui méprise son prochain pèche contre son créateur ! Que l’Éternel ait pitié de vous !
      Moi je me désabonne de Jforum.
      Honte a vous !!!!!

      • Réaction un peu trop facile. En faisant un procès d’interntion en direct à JForum, vous prouvez n’avoir rien compris aux écrits dont vous parlez, puisqu’ainsi vous vous adonnez gratuitement à une forme de Lachon Ara globalisante. D’autre part, l’internaute mentionné est sûrement excessif dans son jugement sans savoir, mais aucun terme ne dérive vers le « racisme » au-delà du fait de le décrire comme « Noir » et de ne pas l’appeler par son nom. C’est au pire une forme de typification abusive; Re-procès d’intention.

        Si tout le monde en faisait autant, ç’en serait fini de la liberté d’expression juive en France, à cause de quelques esprits influençables et lâches. Vous n’avez simplement pas le courage de débattre et vous cachez derrière de grands principes qui vous dépassent. Où est la « honte »? Ce site a vocation à continuer à animer le débat aussi âpre soi-t-il, sur des questions de société difficiles. Le chantage restera impuissant à nous faire taire. Bon vent

      • @Benissan
        Le racisme c’est refuser à quelqu’un un Droit Naturel auquel il peut prétendre. Chez les Juifs ces Droits Naturels, donnés par Dieu sont précisés dans les eser devarim (10 commandements) et considérés comme universellement applicables à tous les êtres humains. La Déclaration d’Indépendance américaine de 1776, avec les additions de 1866 à la Constitution, concernant les noirs, est très claire: « Nous considérons comme une vérité auto-évidente que le Créateur a doté l’homme de 4 Droits Naturels et inaliénables, parmi lesquels sont la Vie, La Liberté, la Propriété, et le Droit à la poursuite du Bonheur… ». Les Juifs ne peuvent donc pas être des racistes et l’Histoire l’a maintes-fois montré. Nous avons suffisamment subi de discriminations durant des millénaires pour savoir ce qu’est le racisme. Qualifier quelqu’un de noir ou de black, quand on respecte ses droit naturels, ce ne peut pas être du racisme, et sauf erreur, aucune loi ne l’interdit. La tactique de certaines « minorités » d’origine extra-occidentale consiste maintenant à accuser de racisme des occidentaux qui ne violent en aucun cas leurs droits naturels, et ce afin d’intimider par la culpabilisation non méritée. C’est d’un ridicule rare et dans tous les cas de la diffamation quand il n’y a pas de racisme en Réalité.

        Donc, avant de prétendre m’accuser de racisme anti-noir, prenez la peine de réfléchir et de vous informer.

  6. il faut rappeler que ces excès des policiers surviennent aprés les émeutes fomentées pour la canaille Floyd

    je ne comprends pas pourquoi le noir n’ obtempère pas immédiatement
    les deu premiers coups de feu sont tirés en l’ ail, il continue et se fait flinguer DANS la bagnole pour se tirer négligeament….

    faut pas déconner !!

    • @Yes
      Il fallait d’abord apprendre au black la « morale de la vie ». Il doit impérativement déléguer l’emploi de la force à l’Etat, et sûrement s’abstenir d’employer la force face à la police. S’ il ne veut pas accepter ce système, il n’a qu’à quitter le pays et s’installer dans un pays où il pourra s’opposer par force à la police sans courir le risque d’être criblé de balles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.