USA: Des écolos boycottent un rallye car des groupes juifs pro-Israël y participent

La section de Washington du Mouvement Sunrise est accusée d’antisémitisme après avoir demandé que les organisations soutenant le sionisme soient exclues

JTA – La branche de Washington DC d’un groupe national d’action climatique a refusé de jouer un rôle lors d’un rassemblement pour le droit de vote parce qu’un « certain nombre d’organisations sionistes » y participeront.

« Compte tenu de notre engagement en faveur de la justice raciale, de l’autonomie et de la souveraineté indigène, nous nous opposons au sionisme et à tout État qui applique son idéologie », a déclaré Sunrise DC dans un communiqué publié mardi sur Twitter.

Le groupe a cité le National Council of Jewish Women, le Reform movement’s Religious Action Center et le Jewish Council for Public Affairs parmi les groupes soutenant Israël, que Sunrise DC a qualifié de « projet d’implantation ».

Le Relais-Rallye de la liberté de vote prévu samedi comprend une randonnée à vélo vers le Capitole depuis la Virginie occidentale, l’État d’origine du sénateur démocrate Joe Manchin, qui parraine une loi sur le droit de vote baptisée « Liberté de vote ».

La Jewish Telegraphic Agency a demandé au Sunrise Movement, un groupe de jeunes qui attire l’attention pour son plaidoyer en faveur de l’endiguement du changement climatique causé par l’homme, s’il approuvait la déclaration de sa section de Washington. Le groupe national ne figure pas sur la liste des groupes qui se joignent au rassemblement, bien que sa branche de Virginie occidentale semble y participer. Le mouvement Sunrise n’a pas répondu.

Sunrise DC a demandé à l’un des principaux organisateurs du rassemblement, Declaration for American Democracy, de retirer les trois groupes juifs d’une coalition qu’il a mise sur pied. Deux autres groupes juifs appartenant à la même coalition, Bend the Arc et Workers Circle, ne sont pas mentionnés dans la déclaration de Sunrise DC.

La cofondatrice du Sunrise Movement, Varshini Prakash, s’adresse à l’événement final de la tournée The Road to the Green New Deal Tour à l’université Howard à Washington, lundi 13 mai 2019. (Crédit : AP/Cliff Owen)

Bend the Arc n’a pas de position sur Israël et Workers Circle soutient la solution à deux États, mais a été très critique à l’égard d’Israël, et a appelé le gouvernement américain à conditionner l’aide à Israël à son bilan en matière de droits de l’Homme.

Il est à noter que la coalition Declaration for American Democracy comprend au moins deux groupes très critiques à l’égard d’Israël, l’Arab American Institute et Code Pink ; aucun de ces deux groupes ne semble s’être opposé à la formation d’une coalition avec les trois groupes juifs cités par Sunrise DC.

Les trois groupes juifs cités par Sunrise DC ont des antécédents de longue date en matière de défense d’Israël, mais ces dernières années, ils ont consacré une grande partie de leur attention aux questions nationales. Les trois groupes soutiennent tous la solution à deux États ; le NCJW et le RAC du mouvement réformé ont des branches en Israël qui défendent les droits des minorités et des femmes.

Chacun des groupes a déclaré dans des déclarations à la JTA qu’ils ne seraient pas dissuadés de participer au rassemblement de samedi.

« Le National Council of Jewish Women travaille pour la sécurité et le bien-être des Américains, des Israéliens et des Palestiniens », a déclaré sa PDG, Sheila Katz. « Nous nous battons pour l’accès au scrutin, la fin de la violence sexiste, une plus grande équité, et pour que les femmes construisent leur pouvoir malgré les obstacles systémiques à chaque tournant. Tout ce travail est réalisé au sein de la coalition, souvent dirigée par les communautés touchées, afin de centrer les personnes ayant des expériences vécues. Notre engagement à travailler au-delà des différences inclut notre volonté d’engager un dialogue avec les groupes qui contestent nos politiques. Avançons ensemble pour faire progresser les droits de l’homme et la dignité pour tous. »

Sheila Katz, PDG du Conseil national des femmes juives. (Crédit : avec l’aimable autorisation du NCJW)

Le JCPA, qui chapeaute les groupes de politique publique juifs, et le RAC ont mis l’accent ces dernières années sur la défense du droit de vote. « Dans le droit fil de ses 77 ans d’histoire, la JCPA poursuivra son engagement continu en faveur du droit de vote en coalition avec des communautés interconfessionnelles et diverses, notamment en participant au rallye pour la liberté de vote et en soutenant des élections équitables, libres et accessibles pour tous », a déclaré sa vice-présidente principale, Melanie Gorelick.

Le rabbin Jonah Pesner, directeur du RAC, a déclaré qu’il était « malheureux qu’une organisation refuse de s’unir pour protéger le droit de vote. Le travail de notre coalition pour assurer que chaque Américain ait accès au droit de vote est trop important pour ne pas rester en partenariat alors que nous poussons le Congrès à agir. En tant qu’organisation engagée dans la justice sociale et nos valeurs sionistes progressistes, nous continuerons à travailler à l’adoption d’une législation complète sur le droit de vote. »

Le représentant Jerry Nadler (D-New York), président de la Chambre des représentants des États-Unis et l’un des principaux défenseurs du droit de vote au Congrès, a également pesé dans la balance. « Refuser de participer à la vie civique avec des groupes juifs – en particulier les groupes qui s’engagent pour la justice sociale ici aux États-Unis, en Israël et dans le monde entier – est malavisé, improductif, offensant et mauvais », a-t-il déclaré sur Twitter.

Le chef de l’Anti-Defamation League (ADL), Jonathan Greenblatt, a déclaré sur Twitter que l’appel de Sunrise DC était « antisémite, purement et simplement ».

« C’est la diffamation de la nation juive et un test décisif pour tous ceux qui la soutiennent », a-t-il écrit.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

Par RON KAMPEAS 21 octobre 2021, 16:05

Un porte-parole du Sunrise Movement s’entretient avec un manifestant lors de l’exposition murale #SealTheDeal for Climate, Jobs, Care, and Justice à San Francisco, le 19 août 2021. (Crédit : Thos Robinson/Getty Images for Green New Deal Network)

fr.timesofisrael.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.