Il est absolument scandaleux que des Présidents d’Université Française enseignent la haine et la discrimination antijuive en matière principale. Les Présidents du Mirail-Toulouse, de Paris VIII, de Rennes 2, de Montpellier, Grenoble, Lille, Nantes et Bordeaux ont bien mérité leur stage de vacances dans les camps scolaires du Hamas. Il est vrai que sous l’égide de Najat Valaud-Belkacem, ils n’ont absolument rien à craindre en matière de dérive et de manquement à toute déontologie. Par contraste, on se souviendra avec déférence de l’attitude courageuse de Mme Monique Canto-Sperber, de l’ENS, en 2011, qui avait fait front face aux pressions de la cantatrice chauve Stéphane Hessel, de Leïla Chahid et de dizaines d’autres excités de BDS, pour tenir tribune dans son institution, ce qu’elle avait refusé, au nom d’une éthique universitaire en déliquescence, sous l’actuelle Ministre. 

Haine d’Israël : plusieurs universités françaises soutiennent la « Semaine de l’Apartheid Israélien »

PARIS8

Cinq universités françaises ont accordé aux activistes antijuifs du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanction (BDS) des salles de conférence dans le cadre de la « Semaine de l’Apartheid Israélien ».

Le site français du BDS indique que les universités de Bordeaux, de Montpellier, de Paris 8, de Rennes 2 et de Mirail (Toulouse) ont accordé des salles pour débattre du boycott d’Israël.

« Alors que le gouvernement français, soutien officiel du régime sioniste, réprime le mouvement de soutien au peuple palestinien, ces évènements seront l’occasion d’envoyer un message clair: face à la répression et aux intimidations, nous continuerons à affirmer notre solidarité avec la résistance du peuple palestinien et à soutenir l’appel au Boycott, Désinvestissement, Sanctions lancé par la société civile palestinienne elle-même », déclare le BDS dans un communiqué.

Selon le mouvement antijuif, l’assassinat de 31 Israéliens par des terroristes palestiniens depuis début octobre est « une réponse à l’intensification du nettoyage ethnique » d’Israël.

Chaque année, depuis 2005, le mouvement BDS organise dans le monde la « Semaine de l’Apartheid Israélien ».

En France, les appels au boycott d’Israël sont interdits par la justice.

Éric Hazan – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

Poster_A4_FINALfr2-750x1061

L’état des savoirs dans les colonies intellectuelles pro-gauchistes et islamonazies françaises :  pitoyable, borgne, unilatéral, dictatorial, anti-démocratique, sectaire, bref un vrai produit de gauche… Incitation pure au meurtre au couteau, à la voiture-piégée. Voilà à peine de quoi les hautes sphères universitaires françaises demeurent capables. Grâce au plan Fabius, il n’y aura pas de chômage en territoire palestinien : chacun travaille à tuer du Juif.  

2 Commentaires

  1. Je pense que le crif, ou autre, devrait déposer une plainte contre ces présidents d’universités.
    Il n’est pas normal que dans un pays comme la France, il soit autorisé de tel réunion dans un lieu d’études.
    Un lieu où l’on forge la jeunesse, qui ont de jeunes cerveaux, et qui n’ont pas encore acquis leurs propres expériences et opinions.
    Ce sont des éponges, et on leurs bourse la tête avec des âneries.

  2. Notre communauté devrait s’organiser comme pendant les années 70 aux niveau des organisations de jeunesse.A cette epoque les manifs de BDS auraient été systématiquement interrompues par les mouvements de jeunesse: DROR IHOUD BETAR OJC ect…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.