Une roquette frappe Sderot après des affrontements mortels

1
1172
Une roquette sur Gaza frappe Sderot après des affrontements mortels à la frontière
Une Roquette qui est tombée après que deux adolescents palestiniens ont été tués par les troupes de Tsahal plus tôt dans la journée, a provoqué des départs de feu dans une zone dégagée de la ville. deux femmes ont été traitées pour état de choc

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a atterri vendredi soir dans une zone dégagée de la communauté frontalière israélienne de Sderot, provoquant un feu de broussailles.

Des sirènes signalant un bombardement par les airs ont retenti dans trois communautés – Sderot, Ibim et Kibbutz Or HaNer – lors du lancement de la roquette. Deux femmes à Sderot ont été traitées pour état de choc après la frappe à la roquette.

 

Des tirs de roquettes sur Sderot depuis Gaza vendredi soir

Des tirs de roquettes sur Sderot depuis Gaza vendredi soir

 

Tsahal a indiqué qu’elles enquêtaient sur cet incident qui aurait eu lieu après que deux adolescents palestiniens ont été tués (selon les services de santé du Hamas) dans des affrontements, le long de la barrière frontalière en début de journée.

 Un tir de brousse à Sderot provoqué par une roquette en provenance de Gaza vendredi soir

Un tir de brousse à Sderot provoqué par une roquette en provenance de Gaza vendredi soir

 

Les responsables médicaux palestiniens à Gaza ont identifié les manifestants décédés comme s’appelant Khaled Al-Rabai, 14 ans, et Ali Al-Ashqar, 17 ans. Soixante-dix manifestants ont été blessés, dont 38 par un tir réel lors de la manifestation, ont annoncé les responsables.

Tsahal a déclaré que les soldats gardant la frontière étaient confrontés à plus de 6 000 manifestants “particulièrement violents” qui manifestaient à plusieurs endroits le long de la clôture.

Les manifestants ont lancé “une grande quantité d’explosifs, de grenades et de bombes incendiaires” et endommagé des parties de la clôture.

L’armée a également arrêté deux Palestiniens qui ont traversé la frontière pour s’infiltrer en Israël.

Les manifestants ont organisé des manifestations hebdomadaires, appelées la “Marche du retour”, depuis 18 mois, appelant à la levée du blocus imposé à Gaza par Israël et l’Egypte, et à donner aux Palestiniens le droit de retourner sur les terres que leurs familles ont fui ou dont ils sont partis pour se réfugier, incités à fuir par la Légion Arabe, lors de la fondation d’Israël en 1948.

Israël rejette toute notion de retour de ce type, affirmant que cela signifierait la fin de l’Etat juif par saturation démographique.

Matan Tzuri, Itay Blumenthal et agences | Publié: 09.07.19, 00:23

ynetnews.com

1 COMMENT

  1. L’Iran continue à faire monter la mayonnaise autour d’Israël; il ne se cache même plus.
    Il n’y a pas mille solutions pour sortir de cette situation, mais une seule :
    Détruire définitivement tout l’arsenal militaire des mollahs partout où il se trouve.
    TRUMP et Pompeo ont déjà annoncé la couleur et soutiennent toutes les ripostes israéliennes.
    Comme d’habitude, les minables capitulards de l’UE habitués à la collaboration et au déshonneur, vont se déchainer par des déclarations vengeresses de la très séduisante Mogherini, tandis que la France va aboyer comme d’habitude, qu’elle était sur le point d’obtenir un accord, mais qu’Israël… bla, bla, bla, bla…
    Il est triste de constater une fois de plus, que dans le monde musulman, les seuls rapports qui existent soient basés sur la force, tout le reste, est incompris, même par les Perses…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.