La roquette de Gaza envoie Netanyahu à l’abri pendant le rassemblement de campagne

avatarpar a rédaction de Reuters et Algemeiner

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’adresse aux médias à la Knesset, le parlement israélien, à Jérusalem, le 30 mai 2019. Photo: Reuters / Ronen Zvulun.

Une roquette lancée depuis la bande de Gaza sur Ashkelon, une ville du sud d’Israël, mercredi alors qu’elle accueillait un rassemblement électoral du Premier ministre Benjamin Netanyahu, l’a incité à se réfugier brièvement avant de reprendre l’événement, ont rapporté les stations de télévision israéliennes .

L’ armée  israélienne a confirmé le lancement contre Ashkelon, à 12 kilomètres de l’enclave palestinienne côtière, et a déclaré que la roquette avait été abattue par un intercepteur de défense aérienne Dôme de Fer.

Dans la plupart des cas, les hauts responsables politiques s’abstiennent d’annoncer à l’avance leurs visites dans la zone entourant la bande de Gaza, par crainte que cela puisse attirer des attaques. Ce n’était pas le cas des événements de septembre et de mercredi soir. Dans les deux cas, le Premier ministre avait annoncé qu’il assisterait à un meeting à l’avance. La primaire du Likoud est prévue jeudi.

Il n’y a eu aucune revendication immédiate de responsabilité à Gaza, qui est sous le contrôle des islamistes du Hamas et où une faction armée plus petite, le Jihad islamique, a échangé des coups de feu avec  Israël  lors d’une vague de violence, durant deux jours le mois dernier.

Les chaînes de télévision israéliennes ont montré Netanyahu, qui fait campagne pour garder la tête du parti conservateur du Likoud lors d’élections internes (primaires) jeudi, escorté hors de la scène par des gardes du corps. Les reportages indiquent qu’il a été emmené vers une pièce sécurisée (miklat) après que des sirènes ont retenti.

Il s’agissait du deuxième incident de ce type après qu’une apparition de Netanyahu en septembre dans la ville voisine d’Ashdod a été brièvement perturbée par une sirène de fusée.

Israël a  déclenché les combats de novembre à Gaza en éliminant Baha Abu Al-Atta, un commandant du Jihad islamique accusé d’avoir ordonné un lancement du même type contre Ashdod, lorsque Netanyahu faisait campagne en avril.

« Il (Al-Atta) n’est plus là », une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux a montré un Netanyahu souriant après être revenu en scène à Ashkelon, sous les applaudissements des spectateurs.

Dans une menace voilée de représailles pour l’attaque de mercredi, il a ajouté : « Celui qui a essayé de faire une impression tout à l’heure devrait vite faire ses valises. »

Alors que Netanyahu devrait largement conserver la direction du Likoud, il doit faire face à une rude bataille avant les élections générales de mars en Israël –  sa troisième en un an, puisque ni lui ni son rival centriste Benny Gantz n’ont réussi à obtenir la majorité lors de deux scrutins précédents. La position de Netanyahu a été ébranlée par un acte d’accusation pour corruption qu’il nie.

L’échec de Netanyahu à endiguer les attaques de Gaza a été invoqué par ses rivaux politiques comme une des causes poussant au changement.

«La situation dans laquelle  Israël et les citoyens vivent à la merci des terroristes et alors que le Premier ministre  israélien  n’est pas en mesure de visiter certaines parties de son pays, est un signe de honte pour la politique de sécurité dans le sud – et une perte de dissuasion qu’aucun pays souverain ne peut accepter. Nous allons remplacer le gouvernement, changer la politique, rétablir la dissuasion et ramener le calme aux habitants du Sud. », a déclaré mercredi Gantz, un ancien chef militaire.

Jeudi dernier, une roquette et un obus de mortier ont été tirés sur le sud d’Israël, ne faisant ni blessés ni dégâts. En réponse, l’armée de l’air israélienne a mené une série de frappes aériennes sur les installations du Hamas dans la bande de Gaza.

La veille, un avion israélien a tiré sur un Palestinien armé qui s’est approché de la barrière frontalière. L’armée a déclaré mercredi que le Palestinien avait été repéré par les postes d’observation des Forces de défense israéliennes alors qu’il s’approchait de la clôture de sécurité dans le sud de Gaza. Les autorités de la bande dirigée par le Hamas n’ont pas commenté l’état du suspect palestinien.

 

Des images de l’incident, qui ont ensuite été distribuées par les FDI, montrent le suspect s’approchant de la barrière frontalière armé de ce qui semblait être un fusil d’assaut. La vidéo se termine avant la frappe aérienne.

Gaza Rocket Sends Netanyahu to Shelter During Campaign Rally

3 Commentaires

  1. Israël n’a plus à attendre poiur les bopmbarder! Point! Et passer par dessus ce que pensent les antisémites occidentaux , lèchent babouches, et leur énième condamnation! Idsraël est en guerre depuios sa création! Eux en tremblent….. les lâches, les pleutres! Ils en ont perdu leur identité! À vomir!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.