Une pièce “Liberté pour Sion” frappée il y a 1967 ans ©

1
674

 

Très longtemps avant que le slogan “Libération de la Palestine” ne devienne à la mode – en réalité, il y a plus de 1967 ans avant – une pièce à l’effigie du slogan “Libérez Sion” a été frappée et a circulé dans Jérusalem.

La Ministre de la Culture et de l’Education Miri Reguev a dévoilé cette pièce lors du dernier Cabinet ministériel de dimanche, comme partie intégrante d’une présentation qu’elle a offert, concernant les préparatifs la célébration des 50 ans, l’an prochain, de la réunification de Jérusalem. Cette pièce de monnaie a été découverte au cours de fouilles, il y a environ un mois, sur une route antique récemment mise à jour à Jérusalem. Le site des fouilles sera ouvert au public au cours des fêtes de Hanoukkah.

showimage-74

Cette pièce de monnaie antique est l’une d’une série frappée au cours de la révolte juive contre l’envahisseur romain qui a, en définitive, débouché sur la destruction du Second Temple en l’an 70 de l’ère ordinaire. Le côté opposé de la pièce porte l’inscription : “Deux Ans de la Grande Révolte”, qui la date de l’an 67.

“Exactement 1900 ans plus tard, en 1967, les parachutistes sont entrés dans la Vieille Ville de Jérusalem et lui ont rendu sa liberté et la nôtre”, déclare Reguev. “Nous avons restauré la souveraineté juive à Jérusalem.

Nous avons jeté aux oubliettes de l’histoire, la pièce frappée par Titus après sa victoire sur les rebelles juifs : “Judea Capta [La Judée captive].

Reguev faisait référence à une série de pièces commémoratives mises en circulation par l’Empereur Romain Vespasien, commémorant la dé&faite de la Judée face aux Romains et la destruction de Jérusalem.

Reguev, soulignant les résolutions aussi récentes que ridicules de l’UNESCO qui cherchent à expurger tout lien Juif au Mont du Temple, déclare : “En 1967 nous sommes revenus à Bet El, à Hébron, Siloh et Elon Moreh”.

“Ce sont des lieux inscrits dans l’histoire juive et dans l’identité juive”, dit-elle. “Des lieux où nos Patriarches et nos Matriarches ont marché où Josué et les Juges ont marché, des endroits où les Prophètes ont prophétisé. Et le summum, bien sûr, c’est notre retour vers une Jérusalem unifiée, la libération de tout Jérusalem, surtout pour les lieux qui sont saints pour nous, d’abord et avant tout, le Mont du Temple”.

En soulignant l’approche des célébrations du Jubilée, le Premier Ministre Binyamin Netanyahu a déclaré : “Jusqu’à la Guerre des Six Jours, nous, les Yérosolomitains, avons vécu dans la peur des tirs de snipers et de la guerre en plein milieu de la Ville”.

La libération de Jérusalem a changé du tout au tout la ville”, a t-il ajouté.

“Jérusalem a cessé d’être une ville-frontière, elle est devenue, plutôt, la capitale vibrante d’Israël”.

Netanyahu a déclaré qu’au cours du Jubilée prochain, Israël mettra en lumière sa relation intime, non seulement à Jérusalem, mais aussi à l’égard de tout le reste de la Terre d’Israël, dans l’espoir que la Communauté Internationale comprenne, elle aussi, mieux le caractère inaliénable de cette connexion.

 

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.