Un haut responsable de l’UE s’engage à “ approfondir ” la question du financement de la terreur palestinienne par l’UE

Olivér Várhelyi a chargé les chefs de délégation à Tel-Aviv, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza de “regarder en profondeur” la situation, ajoutant que “s’il y a une inquiétude, nous agirons immédiatement”.

Le couteau sur les lieux d'une attaque à l'arme blanche a été tenté dans le quartier Armon Hanatziv à Jérusalem, le 21 février 2020. (crédit photo: OLIVIER FITOUSSI / FLASH90)
Le couteau sur les lieux d’une attaque à l’arme blanche a été tenté dans le quartier Armon Hanatziv à Jérusalem, le 21 février 2020. (crédit photo: OLIVIER FITOUSSI / FLASH90)
Un haut responsable de l’Union européenne a ordonné une enquête pour savoir si les fonds de l’UE sont utilisés pour financer le terrorisme palestinien, s’engageant à rectifier la situation si le financement du terrorisme avec des fonds de l’UE se révélait avoir lieu.

S’exprimant lors d’une réunion du 19 mai 2020 de la commission des affaires étrangères du Parlement européen (AFET), le commissaire au voisinage et à l’élargissement, Olivér Várhelyi, a déclaré qu’il avait chargé les chefs de délégation à Tel Aviv, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza “d’approfondir” la situation, en ajoutant “s’il y a une inquiétude, nous agirons immédiatement”.

Ses commentaires interviennent quelques semaines à peine après que des membres du Parlement européen et d’autres personnes ont exprimé leurs préoccupations concernant une lettre envoyée le 30 mars 2020 par Sven Keuhn von Burgsdorf, représentant de l’UE en Cisjordanie et à Gaza, au réseau des ONG palestiniennes (PNGO). – une organisation coordonnant 135 ONG palestiniennes.

Dans la lettre, intitulée “ lettre de clarification concernant les contrats financés par l’UE ”, Burgsdorf explique que l’affiliation ou le soutien à des groupes figurant sur les listes restreintes de l’UE n’empêche pas une personne de recevoir un financement de l’UE.

“Il est entendu qu’une personne physique affiliée à, sympathisant ou soutenant l’un des groupes ou entités mentionnés dans les listes restrictives de l’UE n’est pas exclue du bénéfice d’activités financées par l’UE, sauf si son nom et prénom exact (confirmant son / son identité) correspond à l’une des personnes physiques figurant sur les listes restrictives de l’UE », a écrit Bursgdorf, ajoutant:« En ce qui concerne la Palestine, il n’y a pas de personnes physiques palestiniennes sur la liste des mesures restrictives, conformément au règlement du Conseil 2580/2001 . “

En outre, il a souligné que “l’UE ne demande à aucune organisation de la société civile de changer sa position politique envers une faction palestinienne ou de discriminer toute personne physique en raison de son appartenance politique”.

Soulignant la lettre dans une déclaration sur son site Internet, NGO Monitor a commenté : “La conséquence est que, même si une ONG palestinienne demandant des subventions de l’UE est affiliée à des groupes terroristes désignés par l’UE (comme certaines le sont) ou emploie des individus de ces groupes, l’UE continuera à fournir à l’organisation des fonds et une légitimité. “

C’est cette préoccupation que Várhelyi a abordée lors de la réunion du 19 mai.

<< Sur la manière de garantir que notre soutien financier ne va pas aux terroristes, aux organisations terroristes ou aux organisations qui soutiennent des terroristes, ou aux organisations qui soutiennent des organisations terroristes, nous avons également reçu un certain nombre de demandes des autorités israéliennes et du public en Israël à cet égard”, a déclaré Várhelyi aux personnes présentes. 

Il a poursuivi : “J’ai pris des mesures immédiates, j’ai demandé aux chefs de délégation à Tel Aviv mais aussi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, ils devront regarder en profondeur, et s’il y a une inquiétude, nous agirons immédiatement .

“Il n’y a pas de financement du terrorisme à partir des fonds de l’UE, et tant qu’il y aura des fonds de l’UE cela ne se produira pas, cela ne sera pas toléré, et si cela se produit, ce sera rectifié. Et je veillerai moi-même à ce que ce soit fait et restitué. “

NGO Monitor@NGOmonitor

Sr. EU official @OliverVarhelyi responds to our exposé on how EU🇪🇺 money could flow to terror-linked Palestinian NGOs:

“This will not be tolerated. And if it happens it will have to be rectified.”

Embedded video

19 people are talking about this

La vice-présidente de l’ONG Monitor, Olga Deutsch, a déclaré au Jerusalem Post que les commentaires de Várhelyi étaient les bienvenus.

“C’est une étape importante, certainement un précédent. Jusqu’à présent, l’UE rejettait automatiquement toute accusation selon laquelle leurs fonds seraient utilisés de manière inappropriée”, a-t-elle déclaré. “Maintenant, pour la première fois, l’UE est disposée à enquêter.”

Elle a toutefois souligné qu’une enquête n’était que la première étape pour garantir que tout financement de l’UE à des entités terroristes ou à leurs associés soit éliminé.

“Ce n’est pas suffisant et il y a beaucoup de questions”, a déclaré Deutsch. “Qui mènera l’enquête, sur la base de quelles informations, etc.? La Commission doit vérifier chaque ONG palestinienne qu’elle a financée au cours des 3 dernières années et, si des liens terroristes sont prouvés, elle devrait exiger un remboursement.

“Nous savons qu’au moins 6 millions d’euros ont été versés à des ONG liées au FPLP au cours des trois dernières années. Certains des employés de ces ONG sont actuellement jugés pour le meurtre de Rina Shnerb z’l. Mais aussi, la Commission n’a toujours pas publié une déclaration officielle et n’a pas non plus pris ses distances avec la lettre envoyée par son diplomate Sven Kuehn von Burgsdorff. “

En avril, l’Union européenne a remis 71 millions d’euros (273 204 466 NIS) à l’Autorité palestinienne pour l’aider à financer sa riposte à la pandémie de coronavirus. Cependant, l’Autorité palestinienne a choisi d’honorer les salaires mensuels des terroristes emprisonnés et des familles des Palestiniens tués lors d’attaques avant les prestations sociales et les salaires des fonctionnaires. On a également constaté que les états budgétaires mensuels préparés par l’Autorité palestinienne avaient caché à la communauté internationale les paiements (terroristes), s’élevant à plus de 500 millions de shekels par an.

4 Commentaires

  1. cette enquete n’ira evidemment pas à son terme où alors, des conclusions alambiquées seront tirées et l’instigateur deplacé voir assassiné par de gentils musulmans joseph

  2. Ils vont dire que tout est clean pour discréditer Israël !!!! On sait bien que l’UE finance le terrorisme, sinon, il n’y en aurait plus sur le sol européen !!! Or, les terroristes semblent les bienvenus en Europe, et surtout en France !!! Alors, Macron sera toujours du côté des soi-disant palestiniens, il ne faut pas se leurrer, en France il a été photographié avec les frères musulmans !!!

  3. Les terroristes n’ont pas à s’inquiétés Macron et Borell vont sortir le chéquier pour continuer à massacrer mes coreligionnaires.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.