Gideon Levy, journaliste et écrivain israélien, membre de la direction du quotidien Haaretz (orienté centre gauche).

Gideon Levy (*) contre la gauche: un camp creux dont le seul but est de renverser Netanyahou

Le journaliste israélien Gideon Levy critique le «camp du changement» et le fait qu’ils courtisent les partis de droite: «Êtes-vous vraiment un gauchiste qui propose Saar et admire qu’il ne zigzague pas»?

Le journaliste Gideon Levy (Haaretz) a attaqué le «camp du changement (Bleu- Blanc – Yesh Atid – Parti Avoda)  ce matin à la suite de la cour du bloc des partis de droite: «Vous ne résolvez pas un seul problème en plaçant une personne qui causera des dommages incommensurables».

«Si une personne comme Bennett dirige le gouvernement, les colons seront maintenant au pouvoir, avec tout le respect que je dois à tel ou tel conseiller juridique, nous avons à l’esprit un état d’au-delà», a déclaré Levy.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – –

(*):Gideon Levy, né le 2 juin 1953 à Tel-Aviv, est un journaliste et écrivain israélien, membre de la direction du quotidien Haaretz (orienté centre gauche).
Gideon Lévy est connu en grande partie pour s’être élevé dans des médias israéliens pour dénoncer la politique israélienne à propos de Gaza et de la Cisjordanie. Il critique aussi les médias et la société israélienne, selon lui insensibles au sort des habitants des Territoires occupés. Il tient dans Haaretz une chronique hebdomadaire sur des activités de l’armée israélienne sous le titre de « Twilight Zone » soit « zone grise ». Lévy se définit comme un patriote israélien.

En tant que journaliste, le quotidien Haaretz l’a envoyé en mission à Sarajevo pendant la guerre des Balkans.

Gideon Levy a souvent adopté une position critique à l’égard du gouvernement de son pays. C’est pour cette raison qu’il est, d’après Ben-Dror Yemini, directeur éditorial du journal Maariv, « sans doute le plus célèbre et le plus invité des journalistes israéliens ».

En Israël, il est régulièrement et violemment critiqué par des opposants qui l’accusent de soutenir les Palestiniens. En 2008, Aroutz Sheva a signalé quelques extraits de son article « Caterpillar fashion » comme « anti-israéliens ». Quelques personnalités comme l’écrivain Avraham Yehoshua, le journaliste Roni Daniel, ou la romancière Irit Dinur ont décidé d’annuler leurs abonnements à Haaretz après des tribunes publiées par Levy, dénoncées comme «malhonnêtes» par ces derniers. Durant la guerre de l’été 2014 contre Gaza, l’animosité de l’opinion publique israélienne à son égard avait contraint son employeur à lui adjoindre un garde du corps.

JForum ‒ Infos Israel-news

2 Commentaires

  1. LA GAUCHE EN ISRAEL C’EST COMME UN CANCER AVEC DES PERSONNAGES TRES DANGEREUX COMME L’ANCIEN AMBASSADEUR D’ISRAEL EN FRANCE,JE NE ME SOUVIENS MEME PLUS SON NOM, AVEC SON CRANE CHAUVE ET SES LUNETTES ,ON PEUT DIRE QUE C’EST UN ANTISIONNISTE ET PEUT ETRE MEME UN ANTIJUIF ET SURTOUT CHARBIT TOUS DEUX SUR I24NEWS

  2. 1) faire d’un antisioniste notoire (ex époux d’une palestinienne) l’un de vos porte-voix, montre que ce n’est pas la probité morale qui vous étouffe.
    2) Apparemment vous avez adopté comme rigueur intellectuelle le « padamalgame » propre aux « Kaïras » de banlieue. Guideon Levy parle dans son article du son camp, le camp de la gauche, dans lequel, sans vergogne vous mettez dans le même sac, Yemina et Yesh Atid, qui sont à mille lieuxde cette gauche. Il est vrai que pour vous, s’opposer à un corrompu en chef et à ses adjoints corrompus et corrupteurs, Dhery et Litzman c’est forcément être communiste ou quelque chose de semblable. En cela vous ne differez pas beaucoup de votre clientèle de base Poujado-populiste.
    Vous prenez vos lecteurs pour ce qu’ils ne sont pas : d’incorrigibles crétins à qui on peut servir n’importe quelle soupe, fut-elle nauséeuse. Mais que ne feriez-vous pas pour encourager le culte du nouveau Veau d’Or : Bibi Fricoteur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.