Un gouvernement à l’ombre du Président

Si le nouveau gouvernement est l’ombre du Président, c’est qu’il ne peut pas lui faire de l’ombre.

Il est notable, par le remaniement ministériel, que le Président Macron n’est pas parvenu à nommer un Premier Ministre issu de sa majorité. Castex est un « homme Blanc de Droite », dit Madame Obono.

D’autres commentateurs politiques écrivent que certains ministres sont arrivés à « sauver » leur poste. D’autres ministres voient dans leur nouvelle nomination une promotion. Etre Ministre est une fin en soi et non pas le moyen politique d’une réalisation.

Nous sommes, par ces commentaires autorisés, dans le dimensionnement de l’égo. La fonction est bafouée au nom d’une valeur supérieure : l’individualisme. Le privilège est un soutien très important pour les « petits ». Qu’attendre de grand de ces gens qui sont prêts à trahir pour un poste?

Madame Obono n’a pas tort. Nous sommes dans le privilège blanc. Plus que dans le Blanc toutefois, nous sommes surtout dans le privilège. Le gouvernement ressemble à la cour du Roy.

Eric Dupond Moretti est le nouveau Garde des Sceaux, puisqu’il est question de cour. Et nous devrons regarder côté jardin.

Le terme de Garde des Sceaux provient de l’ancien régime monarchique. Le ministre de la Justice est le gardien de l’ordre du Roi.

Dans sa déclaration d’intention, le garde des sceaux entend œuvrer pour l’Indépendance de la Justice. C’est un peu le discours attendu comme on attend d’une candidate au titre de Miss France qu’elle souhaite la Paix dans le monde.

Il veut, surtout, s’attaquer au Racisme. Il n’y a pas de raison de s’en plaindre. Personne ne souhaite défendre le Racisme. Tout est question de comment faire. Son Ministère sera celui de l’antiracisme, dit-il. Ce n’est déjà plus s’attaquer au Racisme. C’est adopter une posture idéologique à l’instar des « Black Lives Matter ».

Le Garde des Sceaux est le protecteur de l’ordre du Roi. Emmanuel Macron a été élu pour faire barrage à Marine Le Pen.

Selon Chloé Morin, de l’observatoire de la Fondation Jean Jaurès, sa nomination vise à se débarrasser de Marine Le Pen pour 2022. Si Emmanuel Macron a été élu, nous pouvons reconnaître que tout candidat opposé à Le Pen serait devenu Président de la République. Cette appréciation ne lui fait pas trop affront car encore fallait-il être au second tour.

Pour 2022, on ne voit pas bien qui viendra en position de challenger face à Emmanuel Macron.

Bref, Eric Dupond Moretti se fixe le chantier d’une Justice indépendante. A ce jour, donc, elle ne l’est pas. Mais nous le savions un peu.

Est-il « l’homme » de la situation ?

Les deux principaux reproches faits au personnage sont qu’il ait défendu bec et ongle son client, le frère de Mehra, d’une part, et, d’autre part, de ne défendre que les intérêts des faibles, des « sans-dents » et de tous les opprimés, sans modération. Tout Etre, alors, ne méritant pas d’être défendu. En philosophie du Droit, on nous apprend que la Justice est la loi. Elle n’est pas l’équité. Le Ministre saura-t-il préserver la Justice ?

Pour l’affaire Mehra, nous retiendrons les sorties qui ne qualifiaient que l’émotionnel, inversant les valeurs. La peine aurait été disproportionnée à l’acte de complicité de barbarie. L’émotion aurait joué en faveur des victimes.

Eric Dupond Moretti jouait du statut de celui qui a obligation de défendre, car l’être le plus méprisable aurait toujours le droit d’être défendu. Lorsqu’il prétend qu’acquitter Mehra serait le moyen de s’opposer au terrorisme par l’expression de la différence des systèmes, l’approche est particulièrement fallacieuse. Nous avons des lois et la condamnation du « frère » Mehra est conforme à la loi. Il n’y a aucune émotion dans cette approche. Répondre au terrorisme par l’Amour n’est pas un cri du cœur. C’est une idéologie.

Eric Dupond Moretti se fait passer ainsi pour un être guidé par l’émotion, une sorte de Stéphane Hessel proférant des « indignez-vous ! »

On prête à Stéphane Hessel d’être un auteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. L’image des personnages est aussi fausse pour l’un que pour l’autre. Ce sont des supercheries.

Eric Dupont Moretti serait le défenseur des opprimés ? Le frère de Mehra était-il un opprimé ? L’avocat a eu d’autres clients célèbres. Moïse Katumbi est l’un d’eux. Le très puissant congolais doit faire face à des scandales avec des affaires de mercenaires dans le contexte particulier de la République Démocratique du Congo et des affaires d’extorsions immobilières. Il s’agit d’un soutien puissant de Dupond Moretti.

Eric Dupond Moretti est l’avocat du Roi du Maroc, en particulier contre la journaliste Catherine Graciet, dans une affaire judiciairement trouble avec d’éventuelles manipulations de preuves de la part de l’avocat du Roi du Maroc. Il est également l’avocat de dignitaires membres FLN du régime algérien. Ce sont, encore, des soutiens de poids.

Est-ce là un panel représentatif des opprimés ? Eric Dupond Moretti fait partie de ce microcosme politique dont l’intériorité est l’opposé de son extériorité. Mais il est dit que le Roi-soleil avait bien aimé les fourberies de Scapin.

La nouvelle Justice indépendante sera-t-elle un nouveau jouet d’Emmanuel Macron ?

8 Commentaires

  1. Macron: le mauvais homme au mauvais endroit et au mauvais moment.
    C’est la cerise pourrie sur un gâteau de merde que l’on veut nous faire avaler depuis 50 ans.

  2. Vous faites, me semble-t-il, erreur.
    Un bon acteur peut jouer n’importe quel rôle, de méchant ou de gentil. Ça reste un rôle. Il peut jouer le rôle d’un salaud dans tel film, et justicier dans un autre. Quelle différence entre la grandiloquence d’un ténor du barreau et de la scène théâtrale ? Il s’agit de convaincre !
    Mais les avocats pénalistes, par nature, ont un fond de départ de justicier. Le merah de frère a pris 30 ans.
    Je pense qu’avec n’importe qui d’autre que Dupont-Moretti, c’eût été moins.
    En physique, ça s’ appelle un phénomène de diffraction.
    Que savons-nous de ce qu’il pense, réellement, dans sa vraie vie ? Peut-être qu’il a œuvré et attendu ce moment depuis toujours, pour enfin redresser, réparer ce qu’il pense mal conçu.
    Les Danton, Robespierre, Dumoulin étaient avocats.
    Certes, ils ont perdu leur tête…
    Mais ils restent les pères fondateurs des Droits de la République Française.

    • Par un raisonnement assez alambiqué, vous semblez dire que Dupond-Moretti est plus fiable que ne le disent ses détracteurs au seul motif que les juges ont condamné Merah que disait vouloir totalement blanchir DM, parce qu’en fait DM feignait et voulait obtenir l’effet inverse que ce qu’il déclarait par exaspération de la Justice : ce qui ferait de lui un “bon acteur”, “capable d’obtenir 30 ans” pour Merah. L’art de retourner les pierres pour y trouver crabe sous roche…

      Ca n’enlève rien à ce texte qui fait de Dupond-Moretti l’instrument du pouvoir. IL n’y a donc aucune “erreur” malgré vos savants calculs pour en faire un être sans intentions ni arrière-pensées politiques… Ce n’est pas sa qualité d’avocat, mais de militant aubryste et radical dans certaines prises de position qui était en cause…

      • Il a certainement des arrières pensées politiques et intentions profondes, mais sommes-nous télépathes pour les connaître ? Combien de coups d’avances, comme aux échecs ? Celui qui en a le plus est le gagnant virtuel d’une rencontre.
        Je pense qu’il a attendu cette opportunité depuis 3 décennies… On va bien voir de toute façon.
        On est “en direct”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.