L’ambassadeur d’Israël à l’ONU en visite secrète à Dubaï 

 

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon s’est rendu, cette semaine, en visite clandestine à Dubaï aux Emirats Arabes Unis, afin d’assister à une Conférence sous les auspices de l’ONU, a révélé la Seconde chaîne de Télévision, pour la première fois jeudi dernier, 3 novembre.

Danon a séjourné dans ce pays riche en pétrole afin d’assister à la Conférence sur le Développement, ans le cadre de ses fonctions de Président de la Commission Juridique de l’ONU, une nomination qu’il a obtenue en Juin.

Ce séjour a été conduit secrètement et avec des mesures de sécurité draconiennes, de façon à ne pas soulever de critiques contre le gouvernement de la part des citoyens locaux.

Cette présence est significative, du fait qu’une nation arabe traditionnellement hostile reçoive un responsable israélien de haut-niveau, souligne la Chaîne 2 israélienne. Ce déplacement est le dernier signal en cours des efforts menés par Israël pour se rapprocher pas à pas de ses voisins arabes, alors que la Région plonge de plus en plus profondément dans l’instabilité.

Israël a récemment fait des gestes importants, dans le domaine diplomatique, qui témoignent d'(efforts pour renforcer les relations avec des nations arabes et musulmanes, par le partage d’intérêts économiques et sécuritaires mutuels, comme l’Arabie Saoudite et la Turquie.

Durant l’été de l’année dernière, par exemple, l’Arabie Saoudite et Israël ont reconnu avoir organisé un certain nombre de discussions ses au début de l’année 2014, concernant l’Iran et la menace unique en son genre que ce pays pose pour la région.

Les tensions entre les deux pays se sont réduites de façon remarquable depuis lors, avec un changement notable au sein même de l’opinion saoudienne, par un discours offrant un posture plus favorable envers l’Etat Juif.

Ce revirement du public –à partir d’organes de presse tels qu’al-Arabiya et le journal de Riyad, entre autres médias locaux ou détenus par l’Etat- reflète le fruit des contacts secrets et sous la table menés entre le Royaume Arabe et Israël, dont le travail réalise des progrès au fil des années.

Michael Wilner, Herb Keinon et Reuters ont contribué à cet article.

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

3 Commentaires

  1. Il faut se méfier des traités de paix avec les états arabes quel qu’ils soient.
    Nous avons deux exemple classique avec l`Egypte et la Jordanie avec qui nous avons signé la paix sans paix véritable car les autorités ne donne pas l`exemple de ce qu`est une paix véritable avec de bonnes relation entre les peuples. Il se passe exactement le contraire avec la haine que la population de ces deux pays ont contre Israël et ils ne le cache pas.
    Rappelons-nous de la délation de Sadate juste après la signature du traité de paix avec nous,  » ce n`est qu`une étape pour libérer la Palestine » cette déclaration sous-jacente est en pleine action.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.