Tsahal frappe 50 cibles iraniennes en Syrie©

5
2102

Les 50 frappes de réplique israélienne ont frappé presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie

et

fait au moins 27 tués, dont au moins 11 parmi les Gardiens du régime tyrannique et hégémonique d’Iran

-dont les heures sont désormais comptées-

28 avions israéliens auraient survolé la Syrie et tiré 70 missiles 

Destruction par l’Israel Air Force d’un Pantsir S-1 syrien de fabrication russe avec missiles.

 

Le porte-parole de Tsahal affirme qu’aucune des 20 roquettes tirées par la Force Qods des Gardiens de la Révolution n’a touché le territoire israélien ; quatre roquettes ont été interceptées par le système Dome de Fer et le reste a atterri sur le territoire syrien. “La Force Qods a payé un lourd tribut”, a déclaré le général de Brigade Manelis, pour définir les représailles de précision israélienne comme «l’une des plus grandes opérations de l’armée de l’air israélienne au cours des dernières décennies»

Carte illustrative map montrnat les localisations générales des frappes Israéliennes en Syrie en répliqueà une attaque de roquettes syriennes contre les hauteurs du Golanle 10 Mai 2018. (Israel Defense Forces)

Tsahal a bombardé, tôt mercredi matin, 50 cibles militaires iraniennes en Syrie, dont les postes de commandement d’Al Qods, des camps militaires, des arsenaux sur l’Aéroport International de Damas, des postes des renseignements. Ces raids surviennent  après que des unités des Gardiens de la Révolution de la Branche Al Quods de Qassem Suleimani aient osé lancer un tir de barrage de 20 missiles contre des positions avancées de Tsahal  sur le Golan, peu de temps après minuit, ercredi 9 mai.

Il n’y a pas eu de blessés en Israël. Certains des missiles entrants ont été interceptés par les batteries Dôme de Fer. L’artillerie israélienne et les tanks ont pulvérisé les sources des tirs à Baath près de Quneitra et de Khan Anarba, où les Gardiens de la Révolution et le Hezbollah conservent un centre de commandement. L’attaque de missiles  à travers la frontière du Golan avec la Syrie a déclenché les sirènes d’alerte de Tsva Adom, juste avant une heure du matin.

On a ordonné aux civils de se mettre aux abris dans des zones protégées. Tsahal a diffusé un communiqué une demie-heure plus tard, disant : “Nous relevons avec une extrème gravité l’attaque de missiles iraniens contre le Golan et sommes prêts à un certian nombre de différents scénarios”. Peu de temps après, les réseaux sociaux ont rapporté plusieurs explosions  fracassant Damas et ont affirmé que des avions israéliens avaient frappé plusieurs sites militaires appartenant aux forces de Bachar el Assad et aux unités Al Qods iraniennes, près de la capitale syrienne. On attend confirmation officielle.

“La Force Qods a payé un lourd tribut: les Iraniens auront besoin de beaucoup de temps pour se réhabiliter”, a déclaré le porte-parole de Tsahal.

“Tsahal s’est engagé dans une opération de désorganisation à grande échelle contre une tentative de la Force Qods de mener une offensive contre Israël”, a déclaré M. Manelis. “Nous avons manœuvré plusieurs fois contre les tentatives de bombardement iranien et avons réussi à empêcher un certain nombre d’attaques terroristes et de frappes iraniennes au cours de ce dernier mois”.

Le porte-parole de Tsahal a ajouté que “la force Al Qods, dirigée par Qassem Suleimani, nous a pris pour cibles et n’a pas réussi à obtenir le résultat escompté : sur les ordres de la Force Qods et sous le commandement iranien, au sein des cercles de commandement et de contrôle du Hezbollah, au moins 20 roquettes ont été tirées par des experts du Hezbollah et des miliciens chiites dotés d’armes iraniennes et aucun d’entre eux n’a touché le territoire israélien : quatre d’entre eux ont été interceptés par Dome de Fer et le reste a atterri sur le territoire syrien. Les missiles iraniens tirés étaient des Grad et des Fajr 5, tirés d’un véhicule à environ 40 kilomètres de la banlieue de Damas. “

Il a ajouté qu ‘”il n’y a pas eu de blessés et pas un seul poste n’a subi des dommages”, le reste des reportages est faux. C’est le résultat d’une bonne préparation du système de défense antiaérienne et des forces de Tsahal. Nous sommes prêts pour d’autres options Cette opération iranienne est un acte éhonté de l’Iran et de la Force Qods. “

Selon Manelis, en plus des douzaines de cibles de la Force Qods atteintes en Syrie, l’Air Force israélienne a également attaqué des quartiers généraux logistiques, un camp militaire et des postes de renseignement.

“Nous avons attaqué le véhicule qui a lancé les roquettes sur Israël, toutes les cibles ont été détruites et tous nos avions sont rentrés en Israël en toute sécurité en dépit des barrages antiaériens importants lancés par l’armée syrienne, dont des batteries de SA-5, SA-2, SA-22 et SA-17,  ainsi que cinq batteries du système antiaérien syrien, qui ont voulu tirer des dizaines de missiles sur nos avions », a déclaré le porte-parole de Tsahal.

Les rebelles syriens ont déclaré que les frappes ont pris pour cibles trois aérodromes militaires : la base aérienne de Shayrat, prise pour cible par les Etats-Unis l’année dernière pour son rôle dans une attaque chimique présumée contre la ville syrienne de Khan Shaykhun ; la base aérienne de Tha’lah, dans le sud-ouest de la Syrie, qui a été rattachée au Hezbollah ; et l’aérodrome militaire de Mezzeh à l’extérieur de Damas, qui abriterait la garde républicaine d’élite d’Assad.

Un raid de bombardement israélien important a également été signalé à côté de la ville syrienne du nord-ouest de Qusayr près de la frontière libanaise, un bastion connu du Hezbollah.

“Nous avons averti l’armée syrienne de ne pas intervenir. Cette nuit reflète ce que nous préparons pour l’avenir. La Force Qods a choisi d’agir contre l’Etat d’Israël au mauvais endroit. Nous n’accepterons pas un retranchement iranien en Syrie et dans les Quds La Force a payé un très lourd tribut et toute nouvelle tentative de la part de la Force Qods de  prendre Israël pour cible devra payer un lourd tribut. “

L’état-major général, a ajouté Manelis, a mené des évaluations de la situation avec les commandants de Tsahal, tous les jours, au cours du dernier mois. “Nous ne cherchons pas une détérioration et nous sommes prêts pour faire face à ce qui se passera ensuite. Ce soir, nous avons contrecarré les capacités iraniennes qui menaçaient l’Etat d’Israël et nous avons des capacités qui n’ont pas encore été mises en œuvre. Si les Syriens permettent une activité directe contre Israël, ils paieront le prix fort. Il faudra beaucoup de temps aux Iraniens pour reconstruire l’infrastructure opérationnelle, militaire et de renseignement que nous avons atteinte ce soir, et nous avons informé les Russes de cette activité à l’avance.

L’attaque sur les hauteurs du Golan, juste après minuit, marque la première tentative des forces iraniennes de frapper Israël depuis la Syrie, où elles se sont déployées avec des milices chiites soutenues par l’Iran et des troupes russes pour soutenir le président Bachar Assad dans sa guerre civile contre son peuple.

L’attaque iranienne, mercredi soir, a déclenché des sirènes de raids aériens dans les conseils régionaux du Golan, incitant les habitants à se diriger calmement vers des abris anti-aériens.

Les médias syriens ont déclaré que des dizaines de missiles israéliens ont frappé une station radar, des positions de défense aérienne syrienne et un dépôt de munitions, soulignant les risques d’une escalade plus importante impliquant l’Iran et ses alliés régionaux.

Feu antiaérien en Syrie (Photo: EPA)

Feu antiaérien en Syrie (Photo: EPA)

Israël a riposté en détruisant des douzaines de sites militaires iraniens en Syrie, a déclaré aux journalistes le porte-parole militaire, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, ainsi que des unités antiaériennes syriennes qui ont tenté sans succès d’abattre des avions israéliens.

“Nous ne connaissons pas encore le nombre de victimes (iraniennes)”, a-t-il dit.

“Mais je peux dire qu’en termes d’atteinte de notre objectif, nous nous sommes concentrés moins sur le personnel et plus sur les capacités et le matériel … pour infliger des dommages à long terme à l’appareil militaire iranien en Syrie. Nous estimons qu’il faudra beaucoup de temps pour le reconstituer. “

Le président du Conseil régional du Golan, Avi Malka, a déclaré jeudi matin qu’après une évaluation de situation, il a été décidé de ne pas modifier le programme scolaire sur les hauteurs du Golan. Les services de navette et de transport public fonctionneront comme d’habitude dans la région.

Les paysans du plateau du Golan ont été informés qu’ils pouvaient procéder comme d’habitude. La Course “Cycliste des Pommes” se tiendra comme prévu et aucune autre instruction n’a été donnée aux résidents. Le centre des opérations du conseil et des communautés voisines reste en contact permanent avec Tsahal.

‘Bonne décision’

Les Israéliens craignent que l’Iran et son allié libanais, le Hezbollah, ne transforment la Syrie en un nouveau front contre eux. Israël dit que ses frappes occasionnelles en Syrie visent à empêcher que cela ne se produise.

L’Iran a promis des représailles après une attaque aérienne israélienne présumée le mois dernier qui a tué sept de son personnel militaire dans une base aérienne syrienne.

 

Israël considère l’Iran comme sa plus grande menace et a, à plusieurs reprises, ciblé les forces iraniennes et les milices alliées en Syrie.

Les craintes d’une recrudescence armée régionale ont été alimentées par l’ annonce pdu président américain Donald Trump mardi, qu’il se retirait de l’accord nucléaire iranien. Quelques heures plus tard, des roquettes israéliennes ont visé une base militaire à Kisweh, a indiqué un commandant de l’alliance régionale pro-syrienne.

Cette attaque a tué 15 personnes, dont huit Iraniens , a déclaré l’Observatoire syrien des droits de l’homme, bien que le commandant ait déclaré qu’il n’y avait pas eu de victimes. Israël n’a ni confirmé ni nié sa responsabilité.

La flambée iranienne sur le Golan avec Israël “n’est juste qu’une nouvelle démonstration qu’on ne peut faire aucune confiance au régime iranien et un bon rappel que le président a pris la bonne décision pour sortir de l’accord avec l’Iraniren”, a déclaré Sarah Sanders à la presse.

La Russie est prévenue

Les tensions inquiètent la Russie, qui veut stabiliser la Syrie.

La flambée de jeudi est survenue quelques heures après le retour du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’une visite à Moscou , où il a discuté des problèmes syriens avec le président russe Vladimir Poutine.

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

Conricus a indiqué qu’Israël avait prévenu la Russie de ses frappes jeudi, que les médias d’Etat syriens ont rapporté avoir touché la ville de Baath à Quneitra, près de la frontière. D’autres vagues de missiles ont suivi. Les médias syriens ont déclaré que des missiles israéliens avaient été abattus au-dessus de Damas, Homs et Sueida.

“Les défenses aériennes ont affronté des dizaines de roquettes israéliennes et certains d’entre eux ont atteint leur cible et détruit l’un des sites radar”, a rapporté l’agence de presse syrienne SANA, citant une source militaire. Une autre roquette a heurté un entrepôt de munitions, a-t-il ajouté.

La télévision publique syrienne diffusait des images de ses tirs de défense aérienne et jouait des chansons patriotiques. Les habitants de Damas ont décrit les explosions dans le ciel des systèmes de défense aérienne.

Les médias israéliens ont déclaré que les résidents de Metula, à la frontière libanaise, avaient reçu l’ordre de se rendre dans les abris anti-aériens. Il n’y avait pas de confirmation officielle.

L’agence de presse nationale libanaise a rapporté que des avions israéliens survolaient le territoire libanais tôt jeudi avant de quitter l’espace aérien du pays.

Première publication le: 05.10.18, 08:07

Adaptation : Marc Brzustowski

Plusieurs sources dont : ynetnews.com

et :

Israel hits 50 Iranian targets in Syria after Al Qods fires 20 missiles at IDF Golan positions

5 COMMENTS

  1. Qui s’y frotte s’y pique
    Bravo Tsahal, seul espoir pour libérer le peuple iranien des mollahs.
    Israël a beau avoir, comme toujours, le mauvais rôle au niveau international (antisémite), n’empêche c’est lui qui fait le sale boulot à la satisfaction de tous…
    Le hezbollah est le prochain sur la liste des nominés…

  2. C’est encore Israel qui va sauver le peuple Perse.
    “Opération Highlander” : Des coups de bâton missiliesques sur les barbus mollahrdiens et IL ne peut en rester qu’UN et ce sera ISRAEL.

  3. Ensuite , il faudra détruire la République islamique d’Iran, pour rendre la liberté au peuple iranien qui en a marre de cette mafia de barbus ayatollesque .
    Le grand peuple perse , va enfin retrouver sa liberté grâce à Israël. …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.