Tsahal forme le Bataillon “Portes de Feu” contre le Hezbollah

2
2874

L’ARMÉE ISRAÉLIENNE LÈVE LE BATAILLON «Portes de Feu»  [Shaare Ha’esh] POUR PROTÉGER LE NORD DU HEZBOLLAH

Le mois dernier, le bataillon a organisé un programme d’entraînement dans lequel il a pratiqué un large éventail de scénarios qu’il pouvait rencontrer pendant une guerre.

Soldats israéliens

Des soldats israéliens se tiennent près de la zone où les militaires israéliens poursuivent leur travail pour dénoncer et contrecarrer les tunnels transfrontaliers creusés du Liban vers Israël, comme on peut le voir du côté israélien de la frontière, près de la ville de Metula, le 19 décembre 2018. (Crédit photo : RONEN ZVULUN / REUTERS)

 

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré, lundi, lors d’une conférence de presse, que les efforts d’Israël pour dévoiler les tunnels du nord avaient détruit le plan d’attaque-surprise du Hezbollah pour la prochaine guerre. Cependant, les forces de Tsahal se préparent déjà pour la prochaine confrontation avec l’organisation chiite et ne se contentent pas de tactiques défensives.

L’unité est composée de réservistes fraîchement libérés du bataillon de reconnaissance de la brigade d’infanterie Golani. Les membres les plus expérimentés du bataillon ont quitté l’armée en 2015.

Les troupes israéliennes du nouveau bataillon Gates of Fire simulent la guerre avec le Hezbollah dans le nord d’Israël en décembre 2018. (Forces de défense israéliennes)

Selon le rapport sur le site Web de Tsahal, le bataillon, baptisé “Portes de Feu” [Shaare Ha’esh] et portant le numéro 9300, a organisé un programme, durant le mois écoulé, au cours duquel il a pratiqué un large éventail de scénarios qu’il peut rencontrer pendant une guerre.

“La création du bataillon” Baram “constitue une étape importante dans la défense de la frontière nord de l’État d’Israël et une autre étape importante pour nous, afin de garantir que “le bien vaincra le mal “, a déclaré le Col. Roy Levy, commandant de la La brigade Baram, sur le site Internet de Tsahal

Selon Levy, le bataillon a été créé pour atteindre deux objectifs principaux.

“Le premier est défensif – nous sommes engagés dans une “guerre contre le temps”. Ces dernières années, le Hezbollah a intensifié ses batailles en Syrie, a acquis des armes plus sophistiquées et a ouvertement déclaré qu’il envisageait d’envahir notre territoire”, a expliqué Levy. “Nous devons être prêts pour le moment où il choisira d’attaquer et être prêts à nous défendre et à les attaquer en retour.”

«Ce n’est pas sans raison que le bataillon s’appelle ‘Gates of Fire’ [Portes de Feu]. Une fois que nous aurons bloqué le plan d’attaque de l’ennemi, nous aurons le temps d’attaquer et de vaincre de manière décisive l’organisation [du Hezbollah] sur son propre territoire », a déclaré Levi.

Les troupes israéliennes du nouveau bataillon Gates of Fire simulent la guerre avec un groupe terroriste du Hezbollah dans le nord d’Israël en décembre 2018. (Forces de défense israéliennes)

“Nous faisons face à un ennemi qui a l’intention d’attaquer les communautés et les avant-postes”, a ajouté Levy. “Les soldats devront agir rapidement, les chasser du territoire israélien et se préparer pour la deuxième mission – attaquer des zones clés et endommager gravement la première ligne de défense du Hezbollah au Liban.”

Ce rapport a été traduit de Maariv Online.

PAR JERUSALEM POST STAFF
 1ER JANVIER 2019 10:23
Adaptation : Marc Brzustowski

2 COMMENTS

  1. Entièrement d’accord avec Elie de Paris.
    La comédie ne dure que depuis trop longtemps !
    Le pire, c’est qu’ici même, dans notre pays… c’est le même problème, avec un exécutif lamentable ;
    ou,
    totalement inconscient…
    ou alors…
    laissera t il le peuple livré à la barbarie, afin qu’il fasse le travail lui même (principe de la chair à canon)
    On est à l’époque des sacrifices
    Mille morts de plus ou de moins… dix milles, même, cent milles, pourquoi pas ? Pour l’exécutif, le peuple n’est que du menu fretin, sans valeur.
    Pour amuser la galerie et faire diversion, ensuite, on allumera des petits lampions, il y aura les petits nounours, les fleurs, et tout le toutim, avec la condamnation la plus sévère et on dévoilera une sempiternelle plaque de commémoration.

  2. Et quoi ! Pas un mot sur la complicité de l’ONU et sa fille nulle, qui s’était engagée à garantir la non prolifération d’armes, pour le moins, exigée pour le cessez-le-feu avec le Liban hezbolique ?
    Pire, on a laissé des tunnels être creusés, sous évidence flagrante !
    Ce n’est pas un bataillon de feu qu’il faut avancer en cas de conflit, mais une Ligne de Feu qui devra tout désintégrer, même en profondeur, sans égard pour tout ce qui vit. L’enfer…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.