Tsahal entraînée dans une guerre urbaine en Syrie?

4
2080

ISRAËL S’ATTEND À ÊTRE CONFFRONTEE A UNE GUERRE URBAINE DANS UNE ÉVENTUELLE GUERRE FUTURE EN SYRIE

Officier supérieur : “Nous nous tournons vers les prochains défis de la guerre : tunnels de guerre et combats urbains – qui pourraient se dérouler à Gaza, au Liban ou en Syrie.”

PAR ANNA AHRONHEIM
 22 JUILLET 2019 17H35

 

L’École de lutte contre le terrorisme LOTAR de l’armée israélienne prépare des troupes à la guerre future

L’École de lutte contre le terrorisme LOTAR de l’armée israélienne prépare des troupes à la guerre. (crédit photo: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

Israël s’attend à rencontrer des tunnels terroristes et des scènes de guerre urbaine dans un futur conflit en Syrie, a annoncé lundi un haut responsable de Tsahal.

“Nous explorons les défis futurs dans les prochaines guerres- tunnels terroristes et combats urbains – qui pourraient se dérouler à Gaza, au Liban ou en Syrie”, a déclaré lundi à la presse un officier supérieur de Tsahal lors d’une visite à la base de l’école de la lutte anti-terroriste Lotar à Mitkan Adam à l’extérieur de Modiin.

 L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)L’école de lutte contre le terrorisme LOTAR de l’armée israélienne entraîne ses troupes pour la guerre future (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

Tandis que l’armée perfectionne encore ses techniques de guerre souterraine, l’école de LOTAR constitue «une mine de connaissances dans tous les aspects de la guerre en tunnel», a déclaré l’officier supérieur, expliquant qu’après l’opération “Bordure Protectrice” en 2014, Tsahal avait compris la nécessité pour les troupes de se battre dans des tunnels alors que le Hamas surprenait l’armée par le développement de ses tunnels d’attaque frontaliers, creusés dans la bande de Gaza, densément peuplée, jusqu’au sud d’Israël.

L’armée israélienne a déployé des efforts considérables pour localiser les tunnels transfrontaliers à partir de Gaza. Au total, 18 tunnels transfrontaliers ont été découverts et détruits (32 durant la guerre) depuis la fin de l’opération «Bordure de protection» en 2014.

Mais, alors que l’armée affirme que la plupart des tunnels transfrontaliers ont été détruits et ne constituent plus une menace, Tsahal sait que toute ouverture de tunnel trouvée à l’intérieur de la Bande est reliée à un réseau de tunnels, rempli d’armes et de combattants.

 L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)l’École de défense anti-terroriste LOTAR de l’armée israélienne entraîne des troupes pour la guerre future (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

L’armée israélienne a également découvert et détruit six tunnels transfrontaliers creusés par le groupe du Hezbollah libanais qui envisageait d’envoyer des dizaines de miliciens armés attaquer les localités voisines, dans la prochaine guerre entre le Hezbollah et Israël.  Tandis que l’armée insiste sur le fait que tous les tunnels transfrontaliers ont été détruits, ils ont mis en garde contre d’autres tunnels du Hezbollah qui ne traversent pas la frontière, mais qui peuvent toujours être utilisés par le groupe terroriste chiite.

Les instructeurs de l’unité de guerre souterraine donnent un cours exténuant de sept semaines au cours duquel les soldats acquièrent une connaissance approfondie de la guerre en tunnel et ils entraînent leurs soldats à penser autrement et à réagir rapidement à l’inattendu.

Mais la guerre clandestine n’est que l’une des nombreuses spécialisations enseignées par l’école de lutte contre le terrorisme Lotar de l’armée israélienne, en vue de la prochaine guerre contre les ennemis d’Israël. L’école est divisée en différentes sections, en fonction de la spécialisation, notamment en préparant des «singes» spécialisés dans la descente en  rappel en haute altitude (escaladeurs), des tireurs d’élite, de la robotique et de l’escalade, et du sauvetage.

«Nous ne considérons pas l’école comme un simple entraînement à des attaques terroristes typiques, telles que des attaques à l’arme blanche ou à la voiture-bélier, mais en prévision à des combats avancés et à la guerre future», a déclaré le lieutenant-colonel Dudu Abu, commandant de l’école de lutte contre le terrorisme LOTAR.

L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

 

«Si auparavant nous formions les soldats à quelque chose de particulier ici, nous entraînons maintenant les troupes à être polyvalents et à faire face à un large éventail d’incidents et de situations.

Selon l’armée, plus de 10 000 soldats des Forces de défense israéliennes ont suivi un entraînement à LOTAR en 2018 et les soldats de l’école ont participé à 23 exercices à l’étranger. Les troupes de LOTAR, qui participent également à des activités opérationnelles, ont participé à 100 missions opérationnelles au cours de l’année écoulée.

Les instructeurs de l’école sont tous des soldats de combat. Ils sont chargés de former toutes les unités de Tsahal à la lutte antiterroriste et, le cas échéant, de prendre part à des activités opérationnelles. Au cours de la dernière année, le lieutenant-colonel Abu a également apporté la formation de combat urbain à tous les soldats de la ligne de front qui entreront en territoire ennemi.

«Nous avons une grande synergie avec toutes les unités de Tsahal», a-t-il déclaré, expliquant que LOTAR était partenaire de la nouvelle école de commandos et que les troupes d’autres unités d’élite venaient s’entraîner à Mitkan Adam pendant plusieurs semaines.

L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

L’unité antiterroriste (CTU) de LOTAR est spécialisée dans l’enseignement de tactiques antiterroristes et de guerre à haute altitude, au cours desquelles des troupes appelées «singes» descendent en rappel des toits ou des hélicoptères afin de neutraliser les menaces et de sauver les otages.

Les troupes de l’unité Oketz (en hébreu pour «aiguillon») de l’armée israélienne s’entraînent également à LOTAR. L’unité a été créée en 1974 et est considérée comme faisant partie des forces spéciales d’élite de l’armée. Les chiens et leurs maîtres sont attachés à toutes les unités de combat de l’armée. Ils remplissent plusieurs tâches importantes, telles que la détection d’explosifs et d’armes, la poursuite et l’attaque de suspects recherchés, ainsi que comme participants à des missions de recherche et de sauvetage.

«Des armées du monde entier frappent à notre porte pour en apprendre davantage sur Oketz», a déclaré le commandant en chef. “Nous nous entraînons toute l’année, en Israël et à l’étranger, avec nos troupes et nos chiens.”

Bien qu’Israël ne soit pas entré en guerre depuis l’opération Bordure Protectrice, les hommes et les femmes de l’unité d’Oketz ne se sont pas arrêtés, agissant en tant que “sous-traitants” pour d’autres unités de l’armée israélienne, participant à l’arrestation de suspects palestiniens en Cisjordanie et avec des soldates d’Oketz déployées aux divers postes de contrôle, pour aider les troupes à fouiller les véhicules et les Palestiniens qui entrent en Israël.

L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

Tous les tireurs d’élite de l’armée israélienne passent 10 semaines chez LOTAR, où ils apprennent à frapper des cibles avec précision sur de longues distances et à couvrir les troupes. Selon le commandant en chef, les tireurs d’élite sont entraînés à rester extrêmement concentrés sous la pression, comme lors des manifestations hebdomadaires aux frontières le long de la bande de Gaza ou dans des situations de combat urbain où l’ennemi peut disparaître en quelques secondes.

“Chaque soldat participera à la prochaine guerre et nous devons nous assurer qu’ils seront là où ils doivent être et professionnels dans tous leurs comportements pour gagner cette guerre”, a déclaré l’officier supérieur.

L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)L’École de lutte contre le terrorisme de l’armée israélienne prépare des troupes au combat futur (Crédit: YONATAN SINDEL / FLASH 90)

jpost.com

4 COMMENTS

  1. Le terrorisme des squatters arabes de la Terre Juive est une question sans issue, tant qu’Israël n’aura-pas décidé de déplacer ces populations nuisibles hors d’atteinte des Juifs. Israël pourra développer les meilleures troupes anti-terrorisme du Monde, cela restera inutile, car ces squatters arabes se soucient peu de mourir. De plus, s’il y a confrontation Israël-Iran, elle sera nucléaire et n’épargnera aucunement les populations civiles, donc la frappe des alliés de l’Iran au Liban et en Syrie, sera nécessairement étendue et radicale, de type nucléaire, bactério-chimique, electro-magnétique, etc..Depuis au moins 1967, Israël n’a pas voulu comprendre que la seule solution au terrorisme des squatters arabes est le déplacement des populations, et ainsi depuis 1967, par la faute de dirigeants israéliens incompétents, un grand nombre de Juifs on connu des morts non-nécessaires. Espérons qu’un jour Israël finira par voir la lumière et tirera la chasse d’eau, tant dans son appareil politique inefficace qu’en expulsant tout simplement les squatters arabes tueurs de Juifs en puissance. De même que le séisme d’octobre 1973 a forcé Israël à prendre conscience de ses vulnérabilités, de même une bombe atomique iranienne faisant 200.000 morts sur Tel Aviv forcera Israël à penser et agir dans la Réalité et non dans l’illusion. En 1945, les Juifs ont attendu de perdre 6 M des leurs pour prendre des décisions courageuses, vont-ils encore attendre d’en perdre 200.000 avant de décider de faire ce qu’il faut? Le sang des Juifs ne vaut toujours pas cher! Rahem!

  2. NOUS NOUS DEVONS DE PRIER POUR EUX TOUS LES JOURS, MÊME SANS COMBATS AVÉRÉS ENCORE , CECI FORME DÉJÀ UNE HAIE DE PROTECTION DIVINE EN AMONT, CE SONT LES PAROLES DE NOS SAGES DU TALMUD QUI LE DISENT AUSSI POUR NOS ENFANTS MÊME EN BAS AGE , LA FORCE DES PRIÈRES ET DES BOUGIES DE CHABBAT SONT EXTRAORDINAIRES ET POURSUIVENT LES PERSONNES POUR LESQUELLES NOUS AURIONS PRIES POUR EUX !!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.