Tsahal attaque 15 cibles terroristes à Gaza après des tirs©

0
1489
Tsahal attaque 15 cibles terroristes à Gaza en réponse aux tirs de roquettes
La Force aérienne bombarde cinq cibles dans les avant-postes de la force navale du Hamas , au nord de la bande, tôt dimanche, après que le système Iron Dôme de Fer a intercepté trois roquettes tirées sur Israël ; Les sirènesdu Code Rouge retentissent dans les communautés voisines de Sdérot et de Gaza. Samedi soir, Tsahal a attaqué 10 cibles sur trois bastions du Hamas dans la bande de Gaza.

L’armée de l’air israélienne a attaqué cinq cibles terroristes dans les postes de la force navale du Hamas, dans le nord de la bande de Gaza tôt dimanche matin, en réponse à des tirs de roquettes sur Israël samedi soir.

Le système de défense aérienne Dôme de Fer a intercepté trois des quatre roquettes tirées de Gaza. Les sirènes du Code Rouge ont retenti dans la ville de Sderot et dans le conseil régional de Lakhish, Hof Ashkelon, Sha’ar Hanegev, Sdot Negev et Eshkol samedi soir.

La grève des FDI à Gaza, samedi soir (Photo: AFP)

Les frappes de Tsahal à Gaza, samedi soir (Photo: AFP)

 

Tout au long de la nuit, l’IAF a bombardé 10 cibles dans la bande de Gaza appartenant à trois bastions du Hamas, dont deux sites de production et de stockage d’armes et l’un des bastions militaires de l’organisation terroriste, en réponse aux tirs de roquettes et d’obus de mortier tirés sur Israël samedi soir. Les sirènes du Code Rouge ont retenti pendant les frappes et le Dôme de Fer a intercepté une roquette tirée sur Israël.

وكالة شهاب

@ShehabAgency

المشاهد الأولى لقصف طائرات الاحتلال الحربية لموقع اليرموك التابع للمقاومة في حي الشجاعية بغزة

Les frappes de Tsahal à Gaza et les interceptions de roquettes

La première sirène du samedi soir a sonné à Sdérot et dans plusieurs communautés voisines à 12h39. Le système Dôme de Fer a intercepté des roquettes tirées de la bande. Trente-huit minutes plus tard, la sirène retentit de nouveau dans les mêmes localités à la suite de nouveaux tirs de roquettes, et le Dôme de Fer a intercepté une autre roquette.

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

 

Environ 90 minutes plus tard, les sirènes du Code Rouge ont retenti dans les conseils régionaux de Lakhish, Sha’ar Hanegev et Hof Ashkelon, et une autre roquette a été interceptée. Environ une demi-heure plus tard, à 3h15 du matin, une sirène a retenti dans le conseil régional de Sdot Negev et Sha’ar Hanegev. L’unité du porte-parole de Tsahal a indiqué que l’armée avait détecté une autre roquette tirée de la bande de Gaza.

Fusée interceptée à Sderot, samedi soir (Photo: Nir Leichter)

Roquette interceptée à Sderot, samedi soir (Photo: Nir Leichter)

 

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que l’attaque de samedi soir avait été menée en réponse aux tirs de roquettes et au terrorisme menés par le Hamas ce week-end, signalant notamment des infiltrations à la frontière, des grenades et des engins explosifs, des dommages aux infrastructures de sécurité et des cerfs – volants incendiaires, qui ont déclenché des incendies à plusieurs endroits, notamment sur une réserve naturelle protégée, sur le territoire israélien.

Une autre interception (Photo: Uri Peretz)

Une autre interception (Photo: Uri Peretz)

 

Le porte-parole de Tsahal a ajouté que “les événements du week-end sont la suite des tentatives répétées menées par l’organisation terroriste du Hamas pour transformer la zone de clôture en surface et en sous-sol en zone de combat, pour commettre des attentats terroristes. L’armée israélienne prend ces tentatives en cours très au sérieux, est déterminée à continuer à mettre en œuvre les missions de défense et à défendre les citoyens israéliens et est prête à mettre en œuvre cette mission aussi longtemps que nécessaire. “

Grève des FDI à Gaza (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

Frappe de Tsahal à Gaza (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

 

Tsahal a souligné que le Hamas était le seul responsable de la situation dans la bande de Gaza. “Si son choix est de continuer à suivre la voie de la terreur au lieu de résoudre la détresse des habitants de Gaza, il continuera à payer un lourd tribut qui prendra de l’ampleur”, a déclaré l’armée dans son communiqué.

Pendant ce temps, les Palestiniens ont publié des images montrant des parties d’une roquette interceptée par Dôme de Fer qui, selon eux, étaient tombées sur une maison dans la bande de Gaza.

 

Les Palestiniens disent que des parties de l'intercepteur de roquettes ont atterri sur une maison à Gaza

Les Palestiniens disent que des parties de roquettes interceptées ont atterri sur une maison à Gaza

 

Samedi soir, l’armée de l’air a attaqué des postes militaires du Hamas à Khan Yunis et à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza samedi soir, selon des informations palestiniennes, des heures après que deux obus de mortier aient été tirés sur Israël.

Le système de défense antimissile Dôme de Fer a intercepté l’un des obus de mortier tirés de la bande de Gaza, tandis qu’un autre obus de mortier a apparemment atterri à l’intérieur de la bande de Gaza.

Le tirde mortier a été précédé par des sirènes d’alerte à la roquette du Code rouge, qui ont retenti trois fois dans le Conseil régional d’Eshkol vers 19h50.

Les tirs de mortiers sont les premiers depuis que le Hamas a déclaré mercredi qu’un cessez-le-feu avait été conclu avec Israël.

Le Hamas et le Jihad Islamique Palestinien ont tiré 28 projectiles sur des communautés israéliennes près de la frontière de Gaza mardi matin, avec au moins deux tirs portés à l’intérieur des communautés, l’un à l’extérieur d’un jardin d’enfants.

Samedi également, quatre avions-citernes et 12 équipes de lutte contre les incendies ont lutté contre un incendie qui a éclaté dans la réserve naturelle de Karmia samedi après-midi à cause d’un cerf-volant incendiaire de Gaza.

Selon les premières estimations, entre 2 000 et 3 000 dounams de la réserve et ses environs ont été endommagés par l’incendie.

Elior Levy, Yoav Zitun | Publié le: 06.03.18, 08:12

Première parution: 06.03.18, 08:12

ynetnews.com

Il y a seulement deux jours, dès que les Palestiniens ont déclaré un cessez-le-feu, suite à la médiation égyptienne, les hauts responsables israéliens disaient: “Il leur faudra du temps pour réparer les dommages fondamentaux causés à leurs infrastructures militaires” et , de la part du Gouvernement, qu’Israël répondrait à l’absence de violence par la réciproque. Un officier supérieur de Tsahal, dans un point de presse aux journalistes, a expliqué qu’il avait été décidé au plus haut niveau de couper court à l’opération de Gaza afin de ne pas porter atteinte à l’objectif principal contre l’Iran dans le nord.

En un rien de temps, cette posture s’est révélée intenable à cause de deux retours désagréables à la réalité:

  1. Le plus haut niveau israélien, à la fois gouvernemental et militaire, n’a pas le contrôle sur les initiatives qui lancent, tour à tour, les flambées de Gaza ou les cessez-le-feu. Ces décisions sont entre les mains des chefs des organisations terroristes palestiniennes, le Hamas, le Jihad islamique, le menu fretin – et leurs patrons à Téhéran et Beyrouth.
  2. Si Tsahal se défile pour ne pas avoir à combattre un ennemi sur deux fronts, comment le fera-t-il si le potentiel des conflagrations se matérialise sur trois fronts (avec la Syrie-Golan et le Liban)?
  3. Le «cessez-le-feu» palestinien ne s’appliquait qu’aux tirs de roquettes et de mortiers. Les assauts violents sur la barrière frontalière, les jets de pierres, les cocktail-Molotov lancés sur les soldats, et les cerfs-volants enflammés consommant des milliers de dunams de la terre cultivée d’Israël et des réserves naturelles ont continué sans interruption.

DEBKAfile rapportait mardi dernier, 29 mai, que des roquettes et des mortiers palestiniens continuaient de voler heure après heure : “Pour l’instant, ils ne voient aucune raison de changer leur mode de fonctionnement.” Cela reste vrai. Nous avons également signalé que la campagne palestinienne de terreur en gros est le fruit du travail des Brigades Al Qods des Gardiens de la Révolution iranienne et du Hezbollah libanais. Cela est aussi vrai et continue donc à progresser par des phases méticuleusement calculées, de manière professionnelle. Puisque les groupes terroristes palestiniens sont toujours meilleurs, en termes de propagande, qu’Israël, ils ont l’avantage sur la scène internationale. Ils sont particulièrement puissants dans les cercles opposés à la stratégie anti-iranienne menée par le président Donald Trump et le Premier ministre Binyamin Netanyahu [c’est criant de visibilité dans les stratagèmes français de soutien aux résolutions koweitiennes à fort relent antisioniste, dont la condamnation française du droit d’Israël de défendre ses frontières,  équivalant à une trahison en temps de guerre].

Les dirigeants israéliens n’ont pas trouvé la bonne dissuasion pour arrêter la vague de terreur palestinienne émanant de la bande de Gaza. D’où sa récurrence à maintes reprises.

New Gaza flareup: Four more Palestinian rocket volleys spark 15 Israel airstrikes

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.