Tsahal arrête le terroriste de Givat Asaf qui a tué 2 soldats

5
1337

LES FORCES DE SÉCURITÉ ARRÊTENT LE TIREUR TERRORISTE DE GIVAT ASAF QUI A TUÉ 2 SOLDATS DE TSAHAL

As'am Barghouti

As’am Barghouti

Un fusil Kalachnikov et des munitions saisis lors de l’arrestation de Givat Asaf par balle

Un fusil d’assaut Kalachnikov et des munitions saisis lors de l’arrestation liée à la fusillade à Givat Asaf. (crédit photo: avec la permission du Shin Bet)

Les forces de sécurité ont arrêté le terroriste qui a tiré (sur) et tué deux soldats de Tsahal au carrefour de Givat Asaf le mois dernier, a annoncé mardi le Shin Bet.

Les forces de sécurité ont arrêté Aazam Barghouti chez l’un de ses collaborateurs à Abu Shakidam, dans la région de Binyamin, en Judée-Samarie/Cisjordanie.

Le Shin Bet a déclaré que Barghouti se préparait à une nouvelle attaque terroriste, qu’il prévoyait de mener dans les prochains jours. Les forces ont retrouvé et saisi un fusil Kalachnikov, de grandes quantités de munitions et du matériel de vision nocturne lors de l’arrestation.

Aazam Barghouti a également été impliqué dans la fusillade dans une station de stop à Ofra avec son frère Salah Barghouti, qui a été tué lors d’une tentative d’arrestation par les forces de sécurité le 11 décembre.

Les frères Barghouti ont tué le Sgt. Yuval Mor Yosef et St. Yosef Cohen lors de l’attaque en blessant grièvement un troisième soldat, Nethaniel Felber, lors de l’incident. Felber reste dans un état tel que sa vie est menacée, dans un hôpital de Jérusalem.

L’arrestation par l’Agence de sécurité israélienne et des soldats de la brigade Yamam était l’aboutissement d’un effort de renseignement et opérationnel commencé immédiatement après l’attaque, au cours duquel le Shin Bet et Tsahal ont utilisé des capacités de renseignement, opérationnelles et technologiques pour localiser le terroriste. Ils ont également arrêté des dizaines de membres et collaborateurs du Hamas en Cisjordanie/Judée-Samarie.

Barghouti a été placé sous la garde du service de sécurité générale aux fins d’interrogatoire.

“C’est le cas classique dans lequel il est regrettable que la peine de mort pour les terroristes n’ait pas été instituée“, a déclaré le président de Yisrael Beitenu, Avigdor Liberman, dans un communiqué, soulignant que c’était son parti qui avait présenté et soutenu cette législation, mais que les membres du parti Likoud et les têtes de la coalition auraient “torpillé” le projet de loi.

PAR JERUSALEM POST STAFF
 8 JANVIER 2019 07:37

jpost.com

5 COMMENTS

  1. Comment les palestiniens peuvent-ils se vanter quand ils tuent des juifs par surprise et même des juifs désarmés .
    Comment se fait-il que les juifs ne se vengent pas ?

  2. Quel intérêt de conserver cette créature en cage, et en vie ?
    Le Maitre du monde a déjà statué qu’il faut l’en extirper, et que c’est une offense qui Lui est faite, à Lui comme aux proches, qu’il vive alors que les sangs (pluriel pour les descendants, des mondes disent nos Sages ‘H’zl) de ses victimes ne sont pas vengés… Cette “peine de mort” pour les assassins intentionnels ordonnée aux enfants de Noë, dont nous faisons parti, sont une mesure que le Seigneur a déléguée aux humains à travers leur tribunaux, pour que le monde ne soit pas metastasé par la multiplication des méchants, ce qui avait donné lieu au Déluge initialement.
    Les humains, dans leur sombre intensionnalité ont viré Dieu de leurs insignifiantes preoccupations.
    IL ne serait qu’une fable philosophique…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.