Adama's sister, Assa gestures in front of a French anti riot policeman as demonstrators take part in a march to protest at the death of Adama Traore in front of the Gare du Nord train station, in Paris, on July 30, 2016. The family of Adama Traore, died eleven days ago during his arrest, called for the "truth" today before a protest march in Paris, after justice rejected on July 29, 2016, the request of the family of Adama Traore to perform a third autopsy on the body of the young man who died last week during his arrest, said the prosecutor of Pontoise. / AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET

Le déconfinement par la casse. Un seul langage : la violence.

MESSAGE POUR OMAR SY QUi DEPUiS LES ÉTATS UNIS APPELLE A MANiFESTER EN FRANCE POUR ADAMA TRAORÉ…
La famille Traoré depuis le décès d’Adama :
Yacouba Traoré : 3 ans ferme pour l’incendie d’un autobus.
Samba Traoré : 4 ans ferme pour violences avec arme.
Serene Traoré : 4 mois ferme pour outrage.
Bagui Traoré : 30 mois ferme pour extorsion sur des personnes vulnérables.
Youssouf Traoré : 6 mois ferme pour trafic de drogue.
NOUS AVONS LÀ UNE FAMiLLE FORMiDABLE !
Merci pour ce rappel à Bernard Dufour …
(et on n’évoquera pas Kobili Traoré, de même patronyme, assassin en liberté de Sarah Lucie Attal Halimi. Merci qui? Merci Sy!)…

Adama Traoré : Des incidents éclatent lors de la manifestation contre les violences policières à Paris

De violents incidents se sont déroulés en marge de la manifestation contre les violences policières à Paris. (capture écran vidéo / Clément Lanot)

Des incidents se sont déroulés lors de la manifestation contre les violences policières, porte de Clichy à Paris (XVIIe), à proximité du tribunal, ce mardi soir.

 

 

Le collectif « La Vérité Pour Adama » avait appelé à un rassemblement à 19 heures devant le tribunal de Paris ce mardi. Plusieurs milliers de personnes, plus de 15 000 selon une source policière, se sont rassemblées, malgré l’interdiction de la préfecture de police qui avait pris un arrêté pour interdire cette manifestation.

De nombreuses personnes étaient venus avec des pancartes « Black lives matter » (« La vie des Noirs est importante », ndlr) avec l’intention de faire un rapprochement entre le décès d’Adama Traoré après son interpellation en juillet 2016 dans le Val-d’Oise, et celui de Georges Floyd à Minneapolis (États-Unis) ce lundi 25 mai, qui a provoqué une flambée de violences à travers le pays.

« Une juge couvre les gendarmes qui sont impliqués dans la mort de mon petit frère »

« Il est impossible de marcher dans les rues de Paris sans penser désormais à George Floyd et à tous ceux qui sont tombés à cause de la violence des policiers là-bas, comme ici en France », a déclaré Assa Traoré, la sœur d’Adama, lors de sa prise de parole.

« Nous sommes ici parce que la justice est complice des violences des forces de l’ordre. Ici, une juge couvre les gendarmes qui sont impliqués dans la mort de mon petit frère », a-t-elle également déclaré devant une foule qui scandait par moment : « Tout le monde déteste la police » ou « Policiers, assassins ! », ou encore « Révolution ! ».

 

 

Plusieurs incendies, les forces de l’ordre prises pour cible

La situation a ensuite dégénéré vers 21 heures. Des groupes d’individus ont allumé plusieurs incendies et ont lancé des projectiles sur les gendarmes et les policiers qui étaient venus sécuriser cette manifestation non autorisée. Ces derniers ont fait usage de moyens lacrymogènes à plusieurs reprises.

D’autres personnes ont bloqué provisoirement le périphérique avant d’être évacuées par la police. En outre, un drapeau américain a été brûlé. De nombreuses images montrant les violences ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

 

 

Le poste de police municipale de Clichy attaqué

Par ailleurs, le poste de police municipale de Clichy (Hauts-de-Seine) a été pris pour cible par plusieurs individus. Il se situe au 65 rue Martre, à proximité de la porte de Clichy. Une vidéo amateur montre les individus qui tentent de pénétrer à l’intérieur notamment.

La situation était revenue au calme vers 22h40, même si des groupes de manifestants étaient toujours présents dans le secteur de la porte de Clichy.

La préfecture a indiqué qu’une personne avait été blessée et prise en charge par les sapeurs-pompiers. « La manifestation est en cours de dispersion. Quelques dégradations et feux rapidement maîtrisés », a-t-elle indiqué sur Twitter peu avant 23 heures, sans faire état d’interpellations à ce stade.

Des barricades enflammées sont érigées avec les vélos et trottinettes en libre service, et les chaises d’une terrasse qui venait de réouvrir. Une boulangerie dégradée. #BlackLivesMatter #JusticeForGeorgeFloyd #justicepouradama pic.twitter.com/5000QeR4cE

— Matthieu Brandely (@m_brandely) June 2, 2020

Les forces de l’ordre progressent pour laisser les pompiers intervenir sur la barricade en feu #BlackLivesMatter #justicepourAdama pic.twitter.com/NQ7QcQs5b1

— Jonathan Moadab (@MoadabJ) June 2, 2020

Une nouvelle contre-expertise pointe la responsabilité des gendarmes

Les résultats d’une nouvelle contre-expertise médicale réalisée à la demande de la famille d’Adama Traoré, ont été révélés ce mardi et mettent en cause les gendarmes qui ont interpellé le jeune homme de 24 ans, en 2016« Le décès fait suite à un syndrome asphyxique, qui fait suite à un œdème cardiogénique », précise le médecin spécialiste des maladies systémiques.

Dans la précédente expertise judiciaire médicale réalisée à la demande de la justice, dont les résultats ont été révélés ce vendredi, les médecins écartent quant à eux la responsabilité des trois militaires.

Adama Traoré : Des incidents éclatent lors de la manifestation contre les violences policières à Paris

10 Commentaires

  1. IL FAUDRAIT MONTRER LA VIDEO DES SOLDATS ISRAELIENS GIFLES PAR DES FEMMES PALESTINIENNES ET QUI RECULENT. DANS TOUT AUTRE PAYS LES SOLDATS AURAIENT FRAPPE LES PROVOCATRICES DANS LE MEILLEUR DES CAS,DANS LE PIRE ILS LES AURAIENT TUEES. ET CETTE TAMIMI A ETE VUE COMME UNE I CONE DANS LE MONDE ENTIER.L’EXCEPTION ISRAELIENNE.

  2. Si vous savez entendu sur l’émission Quotidien, un acteur, “donc un grand penseur de sociologie”, qui comparait la France avec les USA sur la ségrégation des noirs dans la société et qu’en France il a fallut Omar SY il y a peu pour avoir un prix consacrant un acteur noir.
    C’est faire peut cas de comparer l’histoire des deux pays ou faire preuve d’une grande ignorance de l’histoire des pays.
    Les noirs aux USA ont été importé comme des marchandises et de force dans le cadre de l’esclavage pour y travailler et ils font partis intégrante des débuts de son Histoire, donc de sa population depuis des siècles, qui à part les indiens d’Amérique, sont tous à l’origine des étrangers de cette terre.
    Alors qu’en France, ce n’est que beaucoup plus récent que les noirs souvent originaires des ex colonies française ou des DOM TOM, sont arrivés en France pour y vivre et plutôt majoritairement après dans les années 1970 et ne font pas partie des bâtisseurs de la France ou de son histoire à ses débuts comme aux USA.

    Et afin d’éclaircir les comparaisons hasardeuses, les premiers Juifs sont arrivés en Gaule (avant d’exister en tant que France) qui était sous domination romaine, avec les légions romaines dès l’an 36/37 ap-JC (donc de l’ère chrétienne), les premiers Juifs déportés, mais par l’empire romain qui occupait et gérait la Judée, des fils du Roi de Judée, Hérode le Grand (Hérod a Gadol).
    Donc ont peut dire que c’est la première en France des 3 “religions”, judaïsme christianisme/catholique et l’islam, puisque les deux que sont le catholicisme et l’islam n’existaient même pas encore.
    Et faire le bilan même uniquement de ce qu’eux les Juifs de France ont apporté à la France ne serrait pas comparable à aucune autre ethnie et trop humiliant pour les autres :). CQFD. André BARMO’HA.

  3. oui, ils se la jouent à “l’Americaine’ c’est plus vendeur mediatiquement parlant alors que de par leurs origines sub-sahariennes, la majorité gens du” comité de soutien” traoré aurait dù venir en boubou avec tamtam félicitations à la famille traoré,famille de repris de justice qui a reussi à ce que on ne parle pas de leurs condamnations (sauf dans l’article de Marc)et de l’enquete pour détournements de subventions publiques sommes de +de 650 000 Euros les pouvoirs publics vont ils laisser filer au nom de la paix civile? samedi, une autre demonstration est prevue surement avec “chapeaux pointus en carton,langues de belle mere, champagne et derapages en tous genres, et si la boulangerie qu’ils ont pillé est deja reparée, un petit gouter gratuit sera servi à ce gentil comité de soutien” louons ces jeunes gens qui se donnent la peine de faire un travail scolaire en écrivant de l’anglais sur leurs pancartes et meme en scandant des slogans en anglais eux qui parlent d’habitude par onomatopées.et enfin, Conseils à la famille traoré pour les produits derivés, Mettez vous au plus vite en rapport avec mr dieudonné m’bala m’bala et sa compagne experts en la matiere. les profs d’anglais de ces petites tetes blondes ne manqueront par de les feliciter dès leur retour à l’ecole joseph

  4. Les 4 députés ‘ La France insoumise ‘ se trouvaient dans une manifestation interdite et illégale. De fait ces parlementaires se trouvent dans l’illégalité et seront susceptibles de sanctions disciplinaires par l’assemblée nationale.

  5. @ Marc, oui, la comparaison avec un animal de compagnie n’est pas très heureuse vous pouvez si vous le desirez enlever ce passage vous donnez le deroulé precis et horodaté des faits savez vous ce qu’il en est à propos de l’enquete judiciaire concernant la famille traoré sur des détournements de subventions publiques conséquents? joseph

  6. Il existe 2 affaires ” Traoré ” en France , une qui:est mediatisée et qui donne l occasion de violences et pillages, l autre qui concerne une femme juive martyrisée , donc qui n interresse pas la bienpensance officielle et qui ne donne lieu a aucune violence

    • Il ne faudra jamais accepter de tenir l’assassinat terroriste de Sarah Halimi comme regle, tant que la magistrature continuera a denier toute judiciarisation a cet horrible meurtre. Il faudra poursuivre par tous les moyens possibles (Cour europeenne ?), meme sans espoir de succes, mais pour montrer notre refus. Il faudra continuer a en parler, voire meme a manifester periodiquement (sans violence, bien sur); il faudra
      en parler a ceux qui, en periode pre-electorale, demandent nos voix.

  7. la famille de a.traoré a missionné des experts médicaux pour effectuer une contre expertise sur les causes de la mort de a.traoré Quel en a eté le coùt? ils ont payé avec quel argent?traoré souffrait de pathologies cardiaques averées et documentées il avait surement eté averti des risques qu’il encourait pour sa vie dans une situation emotionnelle violente en ce qui concerne les émeutiers(professionnels?) comme pour un animal de compagnie qui fait une betise, la sanction doit etre immediate sinon, lorsqu’elle arrive trop tard l’animal ne fait pas la relation de la cause a l’effet joseph

    • Pas très heureuse votre comparaison avec “l’animal de compagnie”, quelle que puisse être la présomption ou les résistances à l’interpellation commises dans une affaire où il y a toujours deux versions en lice. Il est mort en GAV, ce qui suscite des problèmes de surveillance, non-assistance, etc. Sans quoi le profil de délinquant récalcitrant, mettant à plusieurs reprises la police en difficultés, ne fait pas beaucoup de doute :

      “Adama Traoré a une première fois pris la fuite. Deux gendarmes se sont mis à sa poursuite, mais l’un des deux seulement l’a rattrapé, l’autre s’étant tordu la cheville. Face au gendarme qui l’a rattrapé, Adama Traoré fait mine de sortir ses papiers, mais le bouscule et reprend la fuite. Il est rattrapé une seconde fois, et est alors menotté. C’est là, selon les avocats, qu’un individu intervient et violente le militaire qui se retrouve à terre, et qu’Adama Traoré s’enfuit une troisième fois. Le gendarme est retrouvé par ses collègues avec des taches de sang sur son tee-shirt1. Aussitôt, un appel radio est passé pour retrouver le fugitif.

      Selon les rapports des différents gendarmes présents ce jour-là, citées par le quotidien Libération, une patrouille s’oriente vers une adresse proche des deux bars où les frères ont été interpellés, grâce aux indications d’un témoin. L’homme chez qui Adama Traoré s’est réfugié leur indique tout de suite qu’il est chez lui. Ils repèrent Adama Traoré, enroulé dans un drap, par terre à côté d’un canapé. Ils se jettent sur lui et s’aperçoivent qu’il n’est plus menotté. À trois, ils le maîtrisent en effectuant un plaquage ventral. Adama Traoré les aurait alors prévenus qu’il a[vait] du mal à respirer, selon les déclarations des gendarmes aux enquêteurs, et il n’opposait pas de résistance. Il se serait ensuite levé seul mais difficilement pour être emmené dans la voiture1. Pendant le trajet, qui aurait duré entre trois et quatre minutes, Adama Traoré donne l’impression de faire un malaise1. Arrivés dans la cour de la gendarmerie de Persan, les gendarmes remarquent qu’Adama Traoré a uriné sur lui pendant le trajet mais ils indiquent que le jeune homme respire encore. Les gendarmes disent l’avoir alors allongé sur le sol en position latérale de sécurité (PLS), toujours entravé par des menottes, ne sachant pas s’il simulait ou pas.

      À 17 h 46, les pompiers sont appelés. À leur arrivée, ils constatent que l’homme n’est pas en position latérale de sécurité, bien qu’il ait pu l’être auparavant, et gît, attaché par des menottes, face contre terre5. Il ne respire plus. Ils appellent le Samu dans les minutes qui suivent1. Après plusieurs vaines tentatives de réanimation, qui durent environ une heure, il est déclaré mort à 19 h 5”

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.