Deux hôpitaux israéliens annoncent avoir trouvé un traitement efficace pour soigner les patients atteints du COVID-19

Une découverte surprenante vient d’avoir lieu en Israël dans deux hôpitaux qui ont déclaré avoir développé un médicament permettant de guérir les patients atteints de COVID-19 qui ont pu quitter l’hôpital après seulement quelques jours.

À l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, 30 patients atteints de COVID-19 dont l’état était modéré ou médiocre ont reçu le médicament développé en interne EXO-CD24 et tous les 30 se sont rétablis, dans un laps de temps de trois à cinq jours.

Le médicament développé par le professeur Nadir Arber surmonte la tempête de cytokines, une réaction excessive potentiellement mortelle du système immunitaire à l’infection du coronavirus qui serait responsable d’une grande partie des décès associés à la maladie.

Le professeur Arber a passé des décennies à rechercher des exosomes, de minuscules «transporteurs» qui déplacent des matériaux entre les cellules, pour délivrer une protéine appelée CD24 aux poumons.

« La protéine aide à calmer le système immunitaire et à étouffer la  tempête », déclare le co-chercheur Shiran Shapira au site d’information Ynet, « elle réside à la surface des cellules et joue un rôle connu et important dans la régulation du système immunitaire ».

La préparation est inhalée une fois par jour

Le professeur Arber a déclaré en outre que «la préparation est inhalée une fois par jour pendant quelques minutes durant cinq jours. La préparation est délivrée directement aux poumons, au centre de la tempête, et contrairement aux autres formules qui contiennent sélectivement une cytokine particulière, ou agissent de manière intensive mais provoquent de nombreux effets secondaires graves, EXO – le médicament – entrera maintenant dans d’autres phases de test, mais les responsables de l’hôpital l’ont déjà qualifié de changeur de jeu potentiel dans la lutte contre la grave maladie du COVID-19.

Dans le même temps, le centre médical Hadassah à Jérusalem a également signalé un possible remède contre le COVID-19 en utilisant le médicament Allocetra développé par le professeur Dror Mevorach, directeur du Centre de recherche en rhumatologie et médecine interne, qui l’a initialement développé pour le traitement de l’hyperactivité pour faire face à la sécrétion de cytokines.

L’hôpital a donné ce médicament à 21 patients gravement malades qui souffraient également de conditions sous-jacentes. Selon les médecins, 19 patients se sont rétablis dans les six jours et sont sortis de l’hôpital après huit jours en moyenne.

Article original sur RakBeIsrael

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.