Trafic d’armes à Gaza: le chauffeur consulaire français inculpé

2
350

  Shin Bet (Combination) French consulate worker Roman Frank is accused of using the consular vehicle to smuggle dozens of weapons from the Gaza Strip to the West Bank for sale by illegal arms dealers

Une peine de sept ans de prison a été requis pour cet ex-employé du consulat de France à Jérusalem

Un ex-employé du consulat général de France à Jérusalem a été reconnu coupable jeudi par le tribunal de Beer Sheva d’avoir participé à trafic d’armes entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, a rapporté le site d’information Ynet.

Sans avoir l’immunité diplomatique, Romain Franck, jeune contractuel français qui travaillait comme chauffeur pour le consulat général a transporté dans un véhicule du consulat, en cinq voyages, environ 70 pistolets et deux fusils automatiques entre les deux territoires distants de quelques dizaines de kilomètres à travers Israël.

Le parquet l’a reconnu coupable d’avoir importé des armes, de les avoir transportées, et d’avoir « accepté frauduleusement des marchandises dans des circonstances aggravantes ».

Selon le Shin Beth, Romain Franck recevait les armes d’un employé du Centre culturel français à Gaza et les sortait de Gaza dans un véhicule du consulat général, qui n’est généralement pas contrôlé par les autorités.

Une fois en Cisjordanie, il remettait les armes à un individu qui les revendait à des trafiquants, selon la même source.

Le parquet aurait demandé à la cour de condamner le Français à sept ans d’emprisonnement et de lui infliger une amende.

Franck a profité des contrôles de sécurité réduits des véhicules consulaires pour transporter les armes de Gaza vers la Cisjordanie. Il a été accusé avec plusieurs suspects palestiniens d’appartenir à un réseau de trafic d’armes.

Les autorités israéliennes ont toutefois précisé qu’il avait agi seul et à l’insu du consulat, assurant que les relations diplomatiques avec la France n’étaient pas affectées.

Selon le Shin Bet, il était motivé par le seul appât du gain et a été payé environ 4.900 euros.

La bande de Gaza est gouvernée par le mouvement terroriste islamiste Hamas, qui a livré trois guerres depuis 2008 avec Israël.

Sans avoir de contact avec le Hamas, considéré comme terroriste par l’Union européenne, les diplomates français se rendent régulièrement à Gaza, à la différence par exemple des Américains.

i24news

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.