Teva fait don d’un traitement potentiel aux États-Unis

1
1346

Teva fait don d’un traitement potentiel contre les coronavirus aux hôpitaux des États-Unis

Les comprimés de sulfate d’hydroxychloroquine sont utilisés contre le paludisme, le lupus érythémateux et la polyarthrite rhumatoïde, mais pourraient être efficaces contre COVID-19.

Un immeuble appartenant au producteur de médicaments génériques Teva, la plus grande entreprise d'Israël avec une valeur marchande d'environ 57 milliards de dollars, est vu à Jérusalem (crédit photo: REUTERS / BAZ RATNER)
Un immeuble appartenant au producteur de médicaments génériques Teva, la plus grande entreprise d’Israël avec une valeur de marché d’environ 57 milliards de dollars, est pris en photo à Jérusalem (crédit photo: REUTERS / BAZ RATNER)

Comme le coronavirus se propage à travers le monde et que le nombre de personnes infectées augmente chaque jour, il est urgent de trouver des traitements contre le COVID-19 qui pourraient réduire les complications et améliorer la récupération. Récemment, le ministère israélien de la Santé a  approuvé plusieurs traitements expérimentaux, et des entreprises du monde entier tentent de déterminer ce qui pourrait être utilisé pour traiter COVID-19.

À ce titre, la société pharmaceutique israélienne Teva a annoncé qu’elle ferait don de plus de 6 millions de doses de comprimés de sulfate d’hydroxychloroquine par le biais de grossistes aux hôpitaux des États-Unis, à partir du 31 mars. Plus de 10 millions de comprimés devraient être expédiés d’ici un mois.

Les comprimés sont approuvés par la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) pour le traitement du paludisme, du lupus érythémateux et de la polyarthrite rhumatoïde. Les comprimés font actuellement l’objet d’une enquête pour déterminer leur efficacité contre le coronavirus et les responsables du gouvernement américain ont demandé leur mise à disposition et leur utilisation immédiates.
«Nous nous engageons à aider à fournir autant de comprimés que possible, car la demande pour ce traitement s’accélère sans frais», a déclaré dans un communiqué Brendan O’Grady, vice-président exécutif Commercial de Teva pour l’Amérique du Nord.
“Immédiatement après avoir appris les avantages potentiels de l’hyroxychloroquine, Teva a commencé à évaluer l’approvisionnement et à acquérir d’urgence des ingrédients supplémentaires pour fabriquer plus de produits tout en prenant des dispositions pour que tout ce que nous pouvions soit distribué immédiatement”, a-t-il ajouté.
Teva examine également ses autres produits pour déterminer si certains pourraient également être utiles contre le coronavirus.

⚠️ Des cas d’empoisonnement à la Chloroquine commencent à être rapportés en Afrique où les gens se sont rués sur la molécule sans raison.

Rappelons deux choses à cette occasion :

Même si elle démontrait des résultats à court terme, il est important de rappeler que c’est une molécule extrêmement toxique, qui ne peut être administrée qu’à court terme et à petites doses, avec des effets secondaires potentiellement dévastateurs en cas de prise en trop grande quantité ou pendant une période trop longue.

Il est donc absolument déconseillé d’en prendre en automédication et de nombreuses autres études doivent être menées sur un dosage éventuel en cas d’efficacité avérée, ce qui n’est pas encore fait.

⚠️ Trump nie envisager un confinement national alors même que les réunions avec l’armée, le CDC et les gouverneurs à ce sujet se multiplient depuis le week-end passé.

⚠️ Fermeture de tous les commerces “non essentiels” en Grande-Bretagne.

⚠️ Selon infos : au CDC, de nombreux experts demandent à la Maison-Blanche d’accélérer et de passer en quarantaine nationale, mais Trump refuserait en accusant les démocrates de manipuler le CDC pour faire “fermer le pays”; alors même qu’il était réellement question de le faire il y a quelques jours.

Le problème, c’est qu’entre temps, durant des appels en visio-conférence entre les gouverneurs et la Maison-Blanche, la plupart des gouverneurs démocrates ont insisté sur la nécessité d’accélérer la prise de décisions, ce qui a poussé Trump à “se braquer”, pensant à un “complot des gouverneurs démocrates”.

Face à l’inaction, de nombreux gouverneurs semblent décidés à ne pas attendre l’autorisation de la Maison-Blanche, c’est le cas du gouverneur démocrate Pritzker (Illinois) qui semble décidé à accélérer les choses dans son état.

Marc Brzustowski

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.