Le passeport de Yahya Sinwar a été retrouvé

Le commentateur militaire de News 12, Nir Debori, a rapporté il y a peu que les forces de Tsahal opérant à Gaza avaient trouvé le passeport du leader du Hamas Yahya Sinwar.

Il peut aller quand il veut chez Tsahal pour le rechercher, il sera le bienvenu.

Les informations sur la fuite de Sinwar visent à faire pression sur Israël pour qu’il accepte davantage de concessions », a déclaré plus tôt à Serogim Yoni Ben-Menachem, un expert du MAZ du Centre des affaires publiques et d’État de Jérusalem (JCPA).

Ben Menachem doute de la fiabilité de ces informations et affirme que « les informations sur la fuite de Sinwar vers l’Égypte sont contraires à sa nature djihadiste. Des sources fiables estiment toujours que Sinwar et l’élite militaire du Hamas se cachent dans des tunnels de la bande de Gaza et détiennent le pouvoir et les otages israéliens. »

En outre, Ben Menachem souligne que l’Égypte ne prendra pas de risque et ne permettra pas qu’ils s’installent sur son territoire, tout en s’impliquant auprès de la communauté internationale en tant que pays aidant le terrorisme. « Les spéculations qui se répandent ce matin dans le monde arabe visent uniquement à faire pression sur Israël dans les négociations pour obtenir des concessions supplémentaires en faveur du Hamas. »

Mort, en fuite ou simplement caché : où est passé Yahya Sinwar ? A vous de décider.

La poursuite du chef du Hamas, le maître meurtrier Yahya Sinwar, se poursuit sans cesse et pendant ce temps les rapports contradictoires sur son état continuent. • Sinwar a-t-il fui en Égypte, se cache-t-il à Gaza ou a-t-il été tué par un  bom-bardement israélien ?

La chasse aux nombreux meurtriers : 

Tsahal n’est pas le seul à poursuivre le chef du Hamas – ou peut-être pouvons-nous déjà dire, l’ancien chef du Hamas : l’organisation terroriste elle-même tente désespérément de contacter Yahya Sinwar. Pendant environ quatre mois, le dirigeant incontesté de l’état du Hamas à Gaza est aujourd’hui – s’il est encore en vie – un animal qui s’échappe comme un animal dans des terriers humides dans les profondeurs de la terre.

Le ministre de la Défense Yoav Galant a déclaré que « la station du Hamas à Gaza ne répond plus. Il n’y a personne à qui parler, car les dirigeants sur le terrain et les dirigeants étrangers recherchent un leadership interne. En d’autres termes, il y a un appel d’offres pour savoir qui gérera  Gaza. « . L’orientaliste Dr Edi Cohen a déclaré : « Cet appel d’offres n’existe pas, rien ne remplace Sinwar. Il y a Marwan Issa, il y a Muhammad Sinwar – des dizaines de personnes peuvent le remplacer, sur le papier seulement. »

Le dilemme de Sinwar est clair : prendre contact avec le monde extérieur et retrouver sa pertinence, ou continuer à se cacher en silence sous le sol de Gaza, pour conserver ce qui reste de sa vie pendant encore quelques jours ou quelques semaines. Durant ce temps, l’homme responsable de la mort de dizaines de milliers de ses concitoyens choisit la seconde option.

Victor Ben Ami, ancien membre haut placé du Shin Bet a déclaré : « je ne pense pas que Sinwar ait quitté la bande de Gaza, je ne pense pas que Sinwar soit mort. À mon avis, Sinwar a simplement coupé le contact parce qu’il se trouve dans les zones où nos soldats le sont et il ne veut aucune communication pour le moment – de peur que cela ne le mène à lui. Sinwar se trouve aujourd’hui dans une telle situation qu’il espère qu’il y aura un cessez-le-feu afin de sauver sa vie et de maintenir son pouvoir – c’est ce qui est important pour Sinwar. » 

Peut-être que Sinwar n’est plus du tout dans la bande de Gaza ?

Hier, on a appris qu’un « reporter » du réseau Al-Jazeera, Ismail Abu Omar, qui était en même temps officier dans la branche militaire du Hamas et avait participé au massacre du 7 octobre, avait été orienté vers un traitement médical au Qatar après avoir été grièvement blessé lors d’une contre-attaque ciblée de l’armée israélienne. Abu Omar a certainement été sorti clandestinement de la bande de Gaza par l’un des tunnels situés sous Rafah, ce qui fait craindre que Sinwar ne s’échappe également de Gaza de la même manière.

Victor Ben Ami a indiqué : « cela prouve à nous tous combien il est important de mettre fin à l’activité à Gaza par l’occupation de Rafah, la prise de l’axe de Philadelphie et d’empêcher complètement de tels événements dans lesquels des personnes entrent et sortent de Gaza. »

Il y a aussi une autre crainte : que Sinwar, avec l’aide des tribus bédouines du Sinaï, emmène avec lui des otages et tente de les faire passer clandestinement vers les zones contrôlées par les rebelles Houthis au Yémen, voire vers l’Iran.

L’orientaliste, le Dr Edi Cohen indique: « on ne peut pas exclure que dès que Tsahal s’est approché de Khan Yunis, Sinwar et tous ses hommes du bureau politique du Hamas ont fui vers l’Égypte ou un pays tiers à l’aide de faux passeports. »

Certains des responsables israéliens qui ont connu Sinwar et l’ont interrogé alors qu’il était prisonnier de sécurité estiment qu’il est plus probable qu’il choisirait de mourir dans les tunnels sous Gaza plutôt que de s’échapper de la bande de Gaza. Mais entre-temps, le rat de Khan Younès a coupé tout contact avec le monde et il semble que la seule chose qui l’intéresse est de survivre – même si cela coûte la vie à des milliers d’autres habitants de Gaza, qui ne peuvent pas se cacher. Les tunnels l’aiment bien, ils se sont habitués à lui.

JFORUM.FR

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Max Benchetrit

Enfin de compte on ne sait ríen.

Pauliltique

Les portes du Qatar, de l’ Iran lui sont ouvertes avec ou sans passeport. Celles de l’ enfer également