Shaked : Sans l’annexion des implantations, le gouvernement ne doit pas exister

Le Mouvement pour la souveraineté a publié une déclaration exhortant Netanyahu et le chef du Parti Bleu et Blanc Benny Gantz à inclure la souveraineté dans la plateforme politique du gouvernement.

L'erreur de base est de traiter toutes les colonies de la même manière (crédit photo: AMMAR AWAD / REUTERS)
L’erreur de base est de traiter toutes les implantations de la même manière
(crédit photo: AMMAR AWAD / REUTERS)
Le Premier ministre  Benjamin Netanyahu doit appliquer sa souveraineté aux miplantations de Judée-Samarie/Cisjordanie dans un mois, sinon son gouvernement devrait cesser d’exister, a averti mercredi la députée Ayelet Shaked du parti Yamina.

“Si le Premier ministre approuve que le gouvernement américain applique la souveraineté dans les mois à venir, il doit agir immédiatement”, a déclaré Shaked.

“Le gouvernement qui se forme n’a pas le droit d’exister s’il n’applique pas la souveraineté sur la Judée-Samarie et la vallée du Jourdain”, a averti Shaked.

«Nous savons que la fenêtre d’opportunité pour l’annexion est dans le prochain mois ou les deux suivants. [Le président américain Donald] Trump se dirige vers les élections et nous ne savons pas ce qui se passera après les élections. Nous devons profiter des deux prochains mois pour appliquer la souveraineté », a déclaré Shaked.

“J’appelle Netanyahu, et je suis sûr qu’il agira en conséquence, pour ne conclure aucun accord avec le parti Bleu et Blanc sans qu’il soit absolument clair que nous appliquons la souveraineté, sans veto”, a-t-elle déclaré.

Le chef du Parti Bleu et Blanc Benny Gantz s’est opposé à l’inclusion de la souveraineté dans les lignes directrices du gouvernement. La question a été un point de friction entre lui et Netanyahu lors des négociations pour la formation d’un gouvernement.

Shaked fait partie de ceux qui craignent que Netanyahu accepte de renoncer à sa souveraineté, au moment même où il apparaît que les facteurs de son application sont plus favorables qu’ils ne l’ont jamais été dans l’histoire du mouvement d’implantation.

D’autres soutiennent que Netanyahu va de l’avant avec l’annexion des implantations de Judée-Samarie/Cisjordanie.

Il est peu probable que Netanyahu abandonne l’application de la souveraineté aux implantations de Cisjordanie, a déclaré mercredi à la presse le ministre de la Défense, Naftali Bennett.

“Je ne peux pas imaginer que le Premier ministre abandonnera le sujet de la souveraineté”, a déclaré Bennett lors d’une conférence de presse en ligne.

L’application de la souveraineté aux implantations “doit être intégrée” à tout gouvernement formé, a déclaré Bennett, ajoutant que son parti Yamina devrait s’assurer que cela se produise réellement.

Le ministre de la Sécurité publique, Gilad Erdan, a déclaré à la radio KAN Bet dans la matinée qu’il pensait que l’annexion ferait partie des directives du nouveau gouvernement.

“Nous devons attendre de voir quelles seront les nouvelles lignes directrices du gouvernement – mais si un nouveau gouvernement est créé, je prévois que la souveraineté en fera partie”, a déclaré Erdan.

Tout comme Shaked, les dirigeants des implantations sont préoccupés par la question et ont averti Netanyahu qu’il devait annexer les implantations de Judée-Samarie/Cisjordanie dès la formation de ce gouvernement. Mardi, ils ont renouvelé leur campagne pour faire en sorte que leurs communautés fassent partie d’un Israël souverain.

«Nous avons passé l’année dernière un long voyage avec vous pour faire avancer l’application de la souveraineté en Judée-Samarie. Nous étions avec vous et vous soutenions. Nous étions en [Judée et Samarie], à Jérusalem et à Washington. Nous vous avons félicité partout pour vos efforts pour appliquer la loi israélienne dans ces zones », ont écrit une vingtaine de responsables d’implantations dans une lettre adressée à Netanyahu.

Parmi les signataires figuraient le chef du conseil de Yesha et le chef du conseil régional de la Vallée du Jourdain, David Elhayani.

“En tant que vos partisans, lors de toutes les dernières campagnes électorales, nous attendons de vous que vous inscriviez l’application de la souveraineté sur la Judée-Samarie et la vallée du Jourdain dans les lignes directrices de base du gouvernement dès la formation de ce gouvernement”, ont écrit mardi les dirigeants de Yesha. .

“Le temps est venu de rétablir la justice historique et de mettre fin à la discrimination de près d’un demi-million de citoyens israéliens vivant dans le cœur biblique“, ont écrit les dirigeants des colons.

Dans un message distinct adressé à Netanyahu, le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a rappelé à Netanyahu que son engagement envers la souveraineté était la raison pour laquelle les gens étaient venus voter pour lui.

Alors que le Likoud de Netanyahu a reçu plus de soutien dans les implantations que tout autre parti politique, les résidents des communautés pionnières ont longtemps été inquiets que le discours de Netanyahu sur la souveraineté se révèle être une promesse vide de sens.

Netanyahu a été le dernier dirigeant de droite à parler de souveraineté lors des élections, et son allégeance à cet égard est suspecte. Il avait initialement parlé de l’application de la souveraineté sur les implantations de Cisjordanie au lendemain de la publication en janvier du plan de paix du président américain Donald Trump. Il est revenu sur ce point sous la pression des États-Unis, déclarant plutôt que la souveraineté ne se produirait qu’après l’achèvement d’un processus de cartographie conjointe israélo-américaine.

Les résidents des implantations ont tenté de le convaincre d’ignorer les objections américaines et d’avancer de toute façon, mais ils ont finalement abandonné cette campagne, alors que le troisième cycle électoral était presque terminé.

Maintenant que la Knesset a repris ses activités et que la question de la souveraineté est un sujet de discussion dans les négociations pour former un gouvernement, les résidents des implantations ont renouvelé leur campagne de souveraineté.

Le plan de paix Trump permet à Israël d’annexer 30% de la zone C, y compris toute la vallée du Jourdain et la région nord de la mer Morte. Mais même si le plan permettrait à Israël d’aller de l’avant, en précédant tout accord de paix avec les Palestiniens, l’administration Trump préférerait que Netanyahu attende pour appliquer sa souveraineté. Les politiciens de droite et les résidents des implantations veulent immédiatement la souveraineté.

“La majorité des membres de la Knesset soutiennent la souveraineté”, a déclaré le directeur général de Yesha, Yigal Dilmoni, au Jerusalem Post, ajoutant : “Nous devons nous assurer que la souveraineté se concrétisera à la prochaine Knesset.”

Le Mouvement pour la souveraineté a également publié une déclaration exhortant Netanyahu et Gantz à inclure la souveraineté dans la plate-forme politique du gouvernement.

«Le mouvement rappelle les déclarations faites par le député Benny Gantz en juillet dernier, selon lesquelles il considère la vallée du Jourdain comme faisant partie intégrante de l’État souverain d’Israël.

«L’application de la souveraineté sur la vallée du Jourdain et les communautés de Judée et Samarie peut et doit faire partie de la base pour établir un gouvernement nationaliste sioniste», a déclaré le mouvement.

Il soutient la souveraineté sur la Judée et la Samarie, mais n’a pas soutenu le plan Trump, qui permet également la création d’un État palestinien démilitarisé sur 70% de la Cisjordanie. Il a exhorté Netanyahu à ne pas honorer cette partie du plan.

Les co-présidentes du mouvement de souveraineté Yehudit Katsover et Nadia Matar ont déclaré: «Bien que nous soyons en effet dans une période d’urgence nationale et mondiale, ceux qui aiment Israël et lui sont fidèles, qu’ils fassent partie ou non du gouvernement, doivent se souvenir de leur mission sioniste de protéger la Terre d’Israël et de ne pas promouvoir les mesures qui mèneraient à la création d’un État palestinien au cœur de la Terre d’Israël. »

Le groupe de gauche la Paix Maintenant a appelé Gantz et le chef du Parti travailliste Amir Peretz à ne pas laisser la question de la souveraineté avancer.

“Pour démontrer qu’ils n’ont pas complètement trahi leurs électeurs, ils doivent s’opposer à l’annexion unilatérale et à la voie antidémocratique que le programme des implantations impose au pays”, a déclaré La Paix Miantenant.

«Gantz et Peretz, votre base n’a pas voté pour que vous soyez utilisé comme selle d’attelage par le bloc de droite et pour devenir les collaborateurs de la jeunesse des Collines. Même au milieu d’une crise nationale et mondiale, l’avenir d’Israël ne doit pas être abandonné à un lobby extrême et irresponsable nous conduisant à la destruction de la vision sioniste. Au nom de la lutte contre le coronavirus, n’infectez pas Israël avec une «fièvre d’annexion», a déclaré la Paix Maintenant. 

“Nous vous demandons à tous les deux d’indiquer clairement aujourd’hui que vous ne céderez pas à un gouvernement qui ne viserait qu’à promouvoir l’annexion unilatérale”, a-t-il ajouté.

La communauté internationale, y compris l’Union européenne, s’est opposée à tout plan d’annexion israélien et a appelé à une solution à deux États aux lignes d’avant 1967 qui impliquerait un retrait israélien de toute la Cisjordanie.

Lors d’une réunion informelle du Conseil de sécurité des Nations Unies par vidéoconférence, l’ambassadeur de France auprès des Nations Unies à New York Nicolas de Rivière a mis en garde Israël contre toute mesure d’annexion.

«Nous avons mis en garde contre toute mesure unilatérale, y compris l’annexion de parties de la Cisjordanie, qui minerait la solution à deux États et les perspectives de paix. De telles mesures, si elles sont mises en œuvre, ne passeront pas sans être vivement contestées », a déclaré M. de Rivière. Les ministres des Affaires étrangères de l’UE devaient se rencontrer sur la question, mais cette discussion a été reportée en raison de la crise du COVID-19.

 
Lahav Harkov a contribué à ce reportage.

2 Commentaires

  1. IL FAUT ANNEXER TOUT DE SUITE.L’OPPORTUNITE NE SE REPRESENTERA PEUT ETRE PLUS JAMAIS.SUIVRE L’EXEMPLE DE POUTINE AVEC LA CRIMEE.MIS DEVANT LE FAIT ACCOMPLI, LE MONDE ENTERINA.

  2. Ce n’est jamais le moment d’agir !! Netanyahou voulait le faire avant les élections , et TRUMP pensait que c’est trop tôt !!! Al faut savoir quand c’est le bon moment d’agir !!! et maintenant GANTZ ne veut pas décevoir ses amis , et ce ne sera jamais fait !!! Les constructions arabes sans permis vont aller de bon train !!!
    Netanyahou dans l’opposition , aurait été mieux , le gouvernement GANTZ — Arabes serait vite tombé !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.