Se Préparer à l’avènement d’un Président démocrate américain

Par Manfred Gerstenfeld

Si un candidat démocrate remporte les prochaines élections présidentielles, il ou elle sera un/une Président(e) bien moins partisane d’Israël que ne l’aura été Donald Trump. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne Bernie Sanders – le favori de certains Musulmans américains antisémites – et Elizabeth Warren. Israël devrait-il alors s’asseoir sur le bas côté et attendre les bras ballants que cela se passe? Il y a longtemps qu’on aurait dû se poser cette question. Pourtant, même s’il est déjà fort tard, depuis que ce jeu s’installe, cela ne veut pas dire que le gouvernement israélien ne devrait pas entreprendre d’actions pour s’y préparer.

Cela constitue un grave problème pour Israël que la majorité des Juifs d’Amérique voteront probablement pour un candidat présidentiel démocrate, quel ou quelle qu’il (qu’elle) soit. Les Juifs Américains ont soutenu depuis des décennies des candidats démocrates aux Présidentielles. C’était même le cas aux élections de 1980, lorsque beaucoup, au sein de la communauté juive du pays, se sont vivement opposés au titulaire en poste Jimmy Carter. Ils pensaient qu’il avait été trop sévère envers Israël au cours des négociations avec l’Egypte. Au cours de ces élections, Carter avait obtenu 45% du vote juif, là où son opposant Républicain, Ronald Reagan remportait un prometteur 39%. Le reste des suffrages revenait au candidat du parti-tiers, John Anderson[1].

Les gouvernements dominés par le Likoud ont négligé la communauté juive américaine. C’est un point sur lequel les futurs gouvernements israéliens devraient changer d’attitude. Cependant, qu’est-ce qui doit et peut être fait dans les mois à venir? Les meurtres de Juifs et autres attaques antisémites aux Etats-Unis ont généré une occasion  pour une meilleure entente mutuelle. La réalité et que les Israéliens et les Juifs Américains constituent, de nos jours, une communauté de destins, plus que de foi ou de convictions. Tous deux sont dressés contre des ennemis meurtriers. Sur le plus long terme – à la suite de probables futures attaques antisémites – Il y aura de plus en plus de Juifs Américains  en capacité de réaliser  que le Tikoun HaOlam (la réparation du monde) est plus compatible avec les principes de loi et d’ordre que dans le cas du Libéralisme excessif.

Il y a des Juifs Américains dans le camp de la gauche libérale qui sont irrécupérables. J Street en est un exemple typique. Si on lit ses communiqués de presse sur l’élimination de Soleimani, on réalise qu’entre le blanc de la démocratie et le noir du terrorisme, l’attitude de JStreet tolère des nuances de gris[2]. Leur posture hautement négative sur le plan de paix de Trump est encore pire[3]. On peut définir JStreet comme une organisation qui diffuse aux Nations une vision ternie du Monde Juif.

Une majorité du vote Juif pour Sanders ferait qu’il percevrait ses positions sur Israël comme légitimées. Il parle fréquemment de la dignité des Palestiniens. Au cours des seules et uniques élections parlementaires « démocratiques » de 2006, les Palestiniens ont voté en majorité pour le Hamas, qui fait la promotion du génocide des Juifs. Le seul autre parti palestinien est le Fatah, qui contrôle l’Autorité Palestinienne. Cet organisme entretient une politique du « paiement pour meurtre » qui récompense les terroristes ou leurs familles pour l’assassinat de Juifs. Sanders réclame ainsi un statu de « dignité pour une société totalement imprégnée d’aspiration et de soutien au meurtre des Juifs.

Il est ainsi important qu’Israël fasse usage des mois à venir, afin de révéler pleinement cette politique de glorification des assassins par les Palestiniens. Palestinian Media Watch (PMW) a recueilli énormément de matériel exploitable à ce sujet. Les informations à propos des 560 attaques terroristes déjouées uniquement en 2019, par l’Agence de Sécurité Intérieure (Shin Bet ou Shabak), devraient y être ajoutées[4]. En complément, on devrait propager des informations sur la criminalité originelle du Mufti, Mohammed Amin alHusseini, son incitation à la violence et sa collaboration avec les Nazis. 

One often hears that Israel does not want to create international attention to Palestinian murder glorification in view of the country’s collaboration with the Palestinian security services. Be that as it may, the price to be paid for that is possibly far too high. This is even more true if Palestinian President Mahmoud Abbas indeed ends the security collaboration with Israel as he has threatened.[5]

On entend parfois dire qu’Israël ne veut pas créer une attention particulière de la communauté internationale, à propos de la glorification du meurtre chez les Palestiniens, à cause de la collaboration sécuritaire inter-services du pays avec l’AP. Quoi qu’il en soit, le prix à payer est probablement bien trop élevé. Ce serait d’autant plus vrai si le Président Palestinien Mahmoud Abbas mettait, effectivement, fin à cette collaboration sécuritaire avec Israël, comme il en fait la menace de façon incessante (ndlr : et sans jamais passer à l’acte, au risque de disparaître de scène)[5].

Si un Président démocrate en venait à renverser certaines des mesures prises par Trump, cela pourrait être très déplaisant, mais sans plus. Renvoyer l’Ambassade américaine à Tel Aviv, après s’être trouvée un temps à Jérusalem n’est que d’importance secondaire (symbolique). Là où Israël est vraiment vulnérable, c’est au Conseil de Sécurité de l’ONU. Durant ses tous derniers jours à la Maison Blanche, le Président Barack Obama a agi à l’encontre des requêtes du Président élu Trump et décidé de nuire en ne mettant aucun veto sur une résolution anti-israélienne[6].

La Résolution 2334 du Conseil de Sécurité des Nations Unies (UNSC) avait été adoptée le 23 septembre 2016. Elle déclare que « L’instauration, par Israël, d’implantations sur les territoires palestiniens occupés depuis 1967, y compris Jérusalem Est, n’a aucune validité juridique, constituant ainsi une violation flagrante du cadre des lois internationales et un obstacle majeur à la vision de deux Etats vivant côte-à-côte en paix et en sécurité, à l’intérieur de frontières internationalement reconnues[7]« .

Si Sanders était élu président, Israël pourrait probablement se retrouver en difficulté au Conseil de Sécurité de l’ONU. Les autres membres du Conseil de Sécurité ont régulièrement soutenu des résolutions anti-israéliennes. Les pays européens en font partie. Les gouvernements israéliens successifs se sont montrés négligents en omettant de souligner que ces actes antisémites, version moderne de nombreux actes contre les Juifs commis par les gouvernements européens au cours des dernières mille années passées et bien plus encore.

De nombreux pays européens ont accepté la définition de l’antisémitisme qui a cours au sein de l’Alliance Internationale pour la Mémoire de la Shoah pour leur usage interne. Selon cette définition, les votes européens contre Israël aux Nations Unies constituent des actes antisémites[8]. Cela résulte du fait qu’il n’existe pas de vote similaire contre aucune autre démocratie.

La clé d’un changement fondamental dans ces attitudes se situe en Allemagne. Une prise de conscience existe, même au sein de son Parlement, le Bundestag, que l’Allemagne favorise l’antisémitisme par ses votes fréquents contre Israël à l’ONU. Quand le Président israélien Reuven Rivlin s’est exprimé au Bundestag à la fin janvier, il a manqué une occasion unique d’attirer l’attention sur cette question très importante. Il s’est plutôt focalisé sur la présence, bien moins importante, du Hezbollah dans le pays.

Cependant, il n’est jamais trop tard pour essayer. Israël a des alliés de premier choix en Allemagne, concernant la question des votes de l’Allemagne à l’ONU. Le plus grand quotidien du pays, le Bild, n’en est qu’un exemple[9]. Si l’Allemagne – la force dominante au sein de l’ONU – parvient à se persuader de changer son modèle de vote au sein du Conseil de Sécurité, il pourrait probablement entraîner d’autres pays de l’U.E.

Cette hypothèse n’est pas infaillible, face aux méfaits des orientations en faveur des assassins palestiniens qu’incarnent Sanders ou un autre Président Démocrate. Pourtant cela rend au moins le soutien anti-israélien plus difficile à l’ONU. C’est le mieux qu’on puisse espérer.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

——–

[1] www.jewishvirtuallibrary.org/jewish-voting-record-in-u-s-presidential-elections

[2] https://jstreet.org/press-releases/on-brink-of-disaster-congress-must-act-to-prevent-trump-from-launching-disastrous-war-with-iran/

[3] https://jstreet.org/the-trump-peace-sham/

[4] www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Shin-Bet-head-We-thwarted-480-terror-attacks-in-past-year-571165

[5] www.foxnews.com/politics/palestinian-leader-abbas-says-he-is-cutting-ties-with-us-israel-over-peace-deal

[6] www.timesofisrael.com/choosing-not-to-veto-obama-lets-anti-settlement-resolution-pass-at-un-security-council/ www.nytimes.com/2016/12/22/world/middleeast/donald-trump-united-nations-israel-settlements.html

[7] www.un.org/press/en/2016/sc12657.doc.htm

[8] www.holocaustremembrance.com/node/196

[9] www.jpost.com/International/German-commissioner-says-Merkels-envoy-boosting-antisemitism-at-UN-610933;

www.bild.de/politik/ausland/politik-ausland/deutscher-uno-botschafter-provoziert-hitzige-debatte-um-gaza-konflikt-60895806.bild.html

13 Commentaires

  1. Même si Bernie Sanders n’a aucune chance de remporter cette élection, sa seule présence en tant que leader des Démocrates montre bien la montée inexorable de l’islamisme au Etats Unis qui se berçaient de l’illusion d’en être préservés jusqu’à présent. Sanders profite simplement de cette vague comme le font nombre d’inconscients ou cyniques politiciens Européens.
    Cette gangrène est en marche et les juifs américains feraient bien d’ouvrir les yeux si la multiplication actuelle des attentats antisémites ne les a pas encore réveillés. Encore faut-il être sur de ce que l’on considère comme juif actuellement aux Etats Unis. C’est peut-être là le cœur du problème.
    Et avec tout le respect que j’ai pour votre soutien de toujours, ma chère Ixiane, les Evangélistes, même s’ils se conçoivent aujourd’hui comme au service d’Hachem, ne seront jamais le Peuple juif, qui reste défini par sa Thora acceptée au mont Sinaï et ses 613 mitsvot.

  2. En matière d’élections, il convient d’être , à tout le moins très prudents, et ne pas s’ériger en « Juges » ou expert « bananiers »!!!
    Sachez que « Trump » est un « Joker » car il a déjoué tous les pronostiques ! Il a « brisé » le « Continuum » des Présidents issus du « Monde des Affaires Juridiques & militaires » qui a « noyauté » la plupart des élections et l’Establishment… D’autres paramètres d’influence doivent être pris en compte…
    Prenez Ronald Reagan : Un très très grand Président, même si vers la fin de son double mandat, il a compris qu’il était très mal entouré, et qu’il ne pouvait faire confiance qu’à Nancy, son épouse dévouée. Bcp de secrets ne seront révélés que bien plus tard….
    Une Administration ne dure que 4 ou 8 ans… Ne pas l’oublier…

  3. Sanders passe son temps à insulter israel à travers son gouvernement qu’il traite sans cesse de fasciste , de raciste , de nazi et aucun israélien n’ose le traiter de sénile fou , de juif antisémite hypocrite dont la famille vit en israel .

  4. C’est très difficile de résister au rouleau compresseur des médias qui pour la plupart désinforment quand il s’agit d’Israël. De nombreux Juifs ne résistent pas mieux que les autres.
    Le gouvernement israélien n’a que très peu d’influence sur les médias internationaux et même israéliens.
    Israël doit donner l’exemple et condamner à de sévères peines de prison tous ceux qui tiennent des propos antisémites tels les doubles standards à l’encontre d’Israël que ce soit le fait d’Israéliens juifs ou arabes, de politiciens ou de journalistes. En ce qui concerne les non-israéliens coupables des mêmes crimes, il faut les expulser ou leur interdire l’accès au territoire israéliens, qu’ils soient Juifs ou non.
    Ensuite, il faudra demander aux autres pays d’agir de la même manière.C’est le seul moyen efficace de lutter contre l’antisémitisme. Toutes les autres méthodes ont échoué depuis plus de 2000 ans.
    Sanders a dit que Netanyahu est raciste alors qu’il y a plus de 20% de musulmans en Israël; il n’a pas insulté Abbas qui demande une Palestine Judenrein. Cela devrait suffire pour mettre Sanders en prison pour quelques années.

  5. Les Juifs Américains s’éloignent de plus en plus du judaïsme et d’Israël, que plusieurs d’entre eux considèrent comme une fausse démocratie, un Etat « raciste » qui traite les palestiRIENS comme les nazis ont traité les Juifs.
    Complexe refoulé ou un excès « d’humanité » envers ceux qui veulent nous détruire ?
    Bernie a déjà déclaré qu’il fallait cesser les aides à Israël, dont le gouvernement serait « raciste » et a pris fait et cause pour les deux malades mentales musulmanes qui souhaitaient venir en Israël pour y mettre la pagaille et organiser des provocations.
    Comme si nos ennemis n’étaient pas assez nombreux, il y a de plus en plus d’ONG/Associations juives qui se prétendent habilitées à jouer un rôle pour la paix, alors que les palestiRIENS refusent et rejettent depuis des lustres, toutes les propositions qui leur sont faites, leur refus systématique est dramatique et suicidaire, mais ils continuent.
    J’ai écouté sur la chaîne RT, la représentante de l’Union Juive Pour la Paix (UPJF) faire des déclarations très proches de celles tenues par BDS et nos pires ennemis.
    Ces organisations doivent fonctionner avec de l’argent versé par l’UE et d’autres dégénérés qui passent leur temps à étudier comment diaboliser et délégitimer Israël, leur seule et unique préoccupation sur terre …..

  6. Les juifs américains ne sont plus juifs , les nouveaux juifs sont les Evangéliques qui ont pour Maître Le DIEU d’ ISRAEL !!!
    la grande partie des juifs se moquent d’ ISRAEL ,,, ils n’en ont rien à faire , ce qui veut dire qu’ils se moquent aussi de DIEU !! .Et si les démocrates à moitié musulmans et anti israéliens venaient au pouvoir , on peut s’attendre au pire !!

  7. Tout à fait d’accord avec Damran. Les Américains ne veulent pas d’un marxiste-léniniste comme président qui mènerait à coup sûr le pays à la ruine…

  8. Il n’y a à peu près aucune chance pour que Sanders puisse jamais devenir le Président US. 0,01%…
    En fait, il serait même la meilleure configuration, s’il sortait vainqueur des primaires demoncrates, pour que Trump soit réélu.
    Il se passe quelque chose d’ irréversible aux US, cher Manfred, une impulsion occultée par les merdias américains, qui ont dépensé des énergies folles et autant de dollars pour decredibiliser et destituer Trump, et ils finiront par s’essouffler, surtout au constat des bonnes notes, maxi notes, jamais atteintes par un Président US, au grès d’une situation mondiale proportionnellement inverse !
    Pour simplifier, il fallait un Trump pour cette époque, précisément, exactement.
    Il sera donc réélu.
    Il n’y a d’ailleurs personne en face comme adversaire valide…pour l’instant. On verra fin 2004 qui, à nouveau, aura ses chances, mais il semble bien que les républicains sont là pour longtemps.
    Quant à la communauté juive américaine, exceptés ceux du Tikoun précité, elle s’apparentera tout doucement à une particularité US, comme les Mormons etc, qui disparaîtra dans son particularisme juif, atrophié et dénaturé…
    Nous avons, nous aussi, nos déchets d’exil, ceux qui se perdent, définitivement, comme en Egypte, en Babylonie, sous les Ottomans, la Réforme etc…
    La Shoah n’explique pas tout, ni les pogroms, sur les 12 millions seuls restants sur les tribulations de ce peuple. C’est le prix.

  9. Sanders ou Warren comme prochain président des USA relève de la science fiction.
    Il n’y a qu’en Europe et particulièrement en France, que certains « experts » en mayonnaise prévoient la défaite inéluctable de TRUMP et publient des livres sur leurs délires.
    TRUMP va remporter les prochaines élections présidentielles de façon écrasante, les « Démocrates » mauvais perdants n’ont pas de candidat qui fait le poids, en dehors de Bloomberg, et encore, son argent n’est pas une garantie de victoire.
    Les « experts » qui squattent nos plateaux de télé continuent à annoncer des sondages favorables aux adversaires de TRUMP, sauf qu’ils oublient, parce qu’ils ne le savent peut-être pas encore, que ce sont les Grands Electeurs qui élisent le Président des USA.
    Tout récemment, un « spécialiste » en préparation de rognons à l’ancienne, a même affirmé que Hillary avait été « volée » de la présidence parce que TRUMP avait obtenu moins de voix qu’elle; oubliant que les Grands Electeurs ont donné au vainqueur plus de 63% des voix ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.