Le Général Qassem Suleimani, commandant de la Force Qods des Gardiens de la Révolution iranienne, a réaffirmé l’engagement de l’Iran dans le terrorisme palestinien dans une réunion secrète avec la délégation du Hamas en Iran mercredi, selon le site d’information arabe al-Mayadeen.

La délégation palestinienne, sous la houlette du président du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a rencontré secrètement avec les hauts bonnets iraniens, y compris le secrétaire du Conseil suprême iranien de la sécurité nationale, Ali Shamkhani, le Président du Conseil de la Choura Ali Larijani et Qassem Suleimani.

« Au cours de la réunion, les hauts responsables iraniens se sont entretenus avec la délégation du Hamas sur les développements attendus dans la région », a déclaré un membre de la délégation du Hamas.
« Les circonstances dans lesquelles les relations du Hamas avec l’Iran ont été créées avant 2011 ont changé. Le monde a changé depuis le printemps arabe, l’Iran et le Hamas ne sont pas les mêmes. Par conséquent, nous devons construire nos relations sur de nouvelles bases « , a-t-il ajouté.

Selon un membre du Hamas, Suleimani a été grandement offensé par les remarques d’Abou Marzouk critiquant l’Iran de ne pas aider le terrorisme palestinien. En Janvier, le journal basé à Londres Asharq al-Awsat avait rendu public l’enregistrement d’une conversation privée entre Abu Marzouk et une personne non identifiée au cours de laquelle ce dernier blâmait l’Iran pour avoir menti sur l’aide qu’il devait apporter au Hamas.
« Suleimani a dit à la délégation du Hamas que l’Iran était un fervent partisan du terrorisme palestinien avant l’accord nucléaire et qu’il le restera après la transaction. Il a souligné que lors des négociations avec les puissances occidentales, l’Iran n’a jamais cédé à la pression américaine de faire des concessions sur la question palestinienne et a même refusé d’ouvrir le débat sur ce point, « a ajouté la source au sein du Hamas.
Suleimani a fermement rejeté la thèse commune laissant entendre que l’Iran soutient le terrorisme palestinien, car cela sert ses propres intérêts. Cette thèse est soutenue par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, qui, dans une interview télévisée cette semaine a affirmé que l’Iran soutient la «résistance», afin de renforcer sa présence dans la région.

«Le soutien à la résistance palestinienne est une question idéologique fondamentale pour nous», a déclaré Suleimani. Même si il a réaffirmé le soutien indéfectible de l’Iran pour le terrorisme palestinien, Suleimani étonnamment a déclaré: «Nous accepterons quiconque voudrait soutenir la résistance palestinienne, et nous n’aurions rien contre si quelqu’un d’autre voulait nous remplacer pour vous soutenir.

« L’aide que nous vous fournissons pourrait diminuer, mais seulement en raison des difficultés économiques auxquelles nous sommes confrontés, et pas parce que nous avons changé notre position envers la Palestine», a ajouté Suleimani.

Le général iranien a également appelé le Hamas à rester neutre dans le conflit Arabo-iranien, expliquant que «quand nos problèmes avec l’Arabie saoudite seront résolus, ceux qui auront pris parti avec l’un ou l’autre camp auront perdu. Votre bataille est longue et vous devez avoir le soutien de tout le monde islamique. « 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.