Senior Fatah official Jibril Rajoub, in the West Bank city of Ramallah, attends by video conference a meeting with deputy Hamas chief Saleh Arouri (on screen from Beirut) discussing Israel's plan to annex parts of the Israeli-occupied West Bank, on July 2, 2020. (Photo by ABBAS MOMANI / AFP)

Un haut responsable du Fatah, Jibril Rajoub, en appelle à la violence à la suite de l’accord de paix entre les Émirats arabes unis et Israël

Le secrétaire du Comité central du Fatah, Jibril Rajoub, a une longue histoire d’apologie du terrorisme et d’incitation à la violence.

LEADER FATAH Jibril Rajoub (à droite) (crédit photo: MOHAMAD TOROKMAN / REUTERS)
LEADER du FATAH Jibril Rajoub (à droite) (crédit photo: MOHAMAD TOROKMAN / REUTERS)
Un haut responsable palestinien a réaffirmé que la terreur est une option légitime dans «la lutte» contre Israël, à la suite de l’accord de normalisation de l’État juif avec les Émirats arabes unis.

« Notre intérêt est que la lutte nuise à l’occupation, et que le coût de l’occupation pèse sur l’occupation et non sur nous », a déclaré le 17 août le secrétaire du Comité central du Fatah, Jibril Rajoub, à la télévision officielle de l’AP, selon Palestine Media Watch.

« Mais toutes les possibilités sont ouvertes à tous les types de résistance dans les terres occupées contre toutes les expressions de l’occupation, les symboles de l’occupation », a-t-il poursuivi, utilisant un euphémisme palestinien bien connu pour désigner l’appel à la violence généralisée.

Israël a été témoin de deux attentats terroristes ces dernières semaines après une période de calme, ce qui suggère que le message des dirigeants palestiniens est entendu.

Shay Ohayon z’l, 39 ans, a été poignardé à mort au carrefour Segulah à Petah Tikva le 26 août par un Palestinien de 46 ans d’une ville près de Naplouse en Cisjordanie. Le mobile de l’attaque est maintenant identifié comme terroriste. Sa mort est survenue deux semaines après qu’un autre homme a été retrouvé gravement blessé à Rosh Ha’ayin, qui aurait été victime d’une attaque terroriste. Les médecins ont pu sauver la vie de la victime.

Les dirigeants palestiniens ont fait un certain nombre de déclarations incitant à la violence ces derniers mois, d’abord en réponse aux projets israéliens d’annexer une partie de la Cisjordanie, puis en réponse à la normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Israël.

Fin juillet, Wasel Abu Yusuf, membre du Comité exécutif de l’OLP, a confirmé qu’une troisième Intifada était planifiée par le Fatah, l’OLP et d’autres groupes palestiniens. « Bien sûr [ce sera] une Intifada globale, une rébellion nationale, et tout ce qui est lié à la fin de cette occupation criminelle, qui met en œuvre tous ses crimes et agressions contre le peuple palestinien. C’est quelque chose de nécessaire, et en fait tout cela est en cours d’élaboration. », a déclaré Yusuf à LA TV de l’AP.

Le plaidoyer de Rajoub pour la violence n’est pas non plus nouveau. En avril, il a fait l’éloge d’un certain nombre de terroristes par leur nom, les qualifiant de «martyrs [qui ont commis] des actes glorieux qui enseignent aux générations (suivantes et ainsi de suite)».

——-

Un haut responsable de l’Autorité palestinienne promeut le terrorisme: «Tous les types de résistance» sont valables «contre toutes les expressions de l’occupation»

Nan Jacques Zilberdik  | 
  • Jibril Rajoub, haut responsable de l’Autorité palestinienne, fait l’éloge des meurtriers terroristes: ils ont commis «des actes glorieux qui enseignent aux générations à suivre»

Suite à l’accord de paix entre les Emirats Arabes Unis et Israël, Jibril Rajoub, haut fonctionnaire de l’AP, a souligné aux Palestiniens que la terreur est une option dans «la lutte» contre Israël.

Depuis que Rajoub et d’autres Palestiniens ont présenté la terreur comme une option – après une longue période de calme – il y a eu deux graves attaques terroristes palestiniennes. Un terroriste palestinien a poignardé un Israélien le week-end dernier à Rosh Haayin, le blessant gravement, tandis qu’un autre a assassiné un Israélien il y a quatre jours à Petach Tikva.

Utilisant l’euphémisme palestinien pour désigner la violence et la terreur, Rajoub a déclaré que «toutes les possibilités sont ouvertes à tous les types de résistance»:

Le secrétaire du Comité central du Fatah, Jibril Rajoub: «Notre intérêt est que la lutte nuise à l’occupation, et que le coût de l’occupation pèse sur l’occupation et non sur nous. Mais toutes les possibilités sont ouvertes à tous les types de résistance dans les terres occupées contre toutes les expressions de l’occupation, symboles de l’occupation.

[Télévision PA officielle, 17 août 2020]

Le plaidoyer de Rajoub pour la violence et l’éloge du terrorisme ne sont pas nouveaux. Palestine Media Watch a renseigné sur ses opinions en faveur des meurtres de masse de nombreuses fois. Lors de la vague d’attaques terroristes palestiniennes en 2015/16, Rajoub a salué les terroristes – y compris les meurtriers – comme «des héros et une couronne sur la tête de chaque Palestinien».

Mais il n’est pas nécessaire de rechercher de telles déclarations dans le passé. Rajoub continue de réitérer son soutien à la violence et au meurtre d’Israéliens. Au début de cette année, il a mentionné plusieurs meurtriers par leur nom, qualifiant leurs attaques «d’actes glorieux qui sont édifiants pour les générations suivantes» :

Le secrétaire du Comité central du Fatah, Jibril Rajoub: «[Ce mois-ci] on a assisté (anniversaire) à la mort en martyr du père spirituel de la situation nationale dans les territoires occupés à son époque, frère ‘ Abu Jihad ‘(éliminé)- notre Prince des Martyrs… [Ce mois-ci] a également vu l’enlèvement du commandant national notre frère Marwan Barghouti (c’est-à-dire le terroriste qui planifié 3 attaques, 5 assassinés)… Frère Marwan est un commandant national pour nous et un membre du Comité central [du Fatah] avec plusieurs de ses frères: Karim Younes, qui est également membre du Comité central, frère Maher Younes (c.-à-d. terroriste, éliminé ), frère Diya Al-Agha (c. -à- d. terroriste, éliminé 1), frère Abu Shadi [Muhammad] Al-Tous (c’est -à- dire, terroriste, impliqué dans le meurtre de 9 civils israéliens), et 26 autres… Ce mois-ci et ce jour nous sommes engagés et fidèles à leur chemin, à leur sacrifice, martyrs ou prisonniers… Chacun d’entre eux [a effectué] des actes glorieux- « 

Animateur de télévision: « Beaucoup ».

Jibril Rajoub: « -qui enseignent aux générations. »

[Télévision PA officielle, réunion personnelle, 16 et 17 avril 2020]

Il ne fait aucun doute que Rajoub tient à empêcher la paix avec Israël. Dans The Rajoub File, PMW a relaté ses opinions anti-israéliennes et ses nombreuses déclarations contre la «normalisation» avec Israël.

Jibril Rajoub est également chef du Conseil suprême de l’OLP pour la jeunesse et les sports, président de l’Association palestinienne de football, président du Comité olympique palestinien et président de l’Association palestinienne des scouts (PSA).

Accord de paix Israël-Émirats arabes unis (Accords d’Abraham) – un accord normalisant les relations diplomatiques entre Israël et les Émirats arabes unis (EAU), qui a été annoncé le 13 août 2020, sous la médiation du président américain Donald Trump. Conformément à l’accord, les pays discuteront de la coopération bilatérale sur un certain nombre de sujets. En échange de cet accord, Israël a accepté de suspendre ses plans précédemment annoncés pour appliquer le droit civil israélien à certaines parties de la Judée, de la Samarie et de la vallée du Jourdain conformément au plan de paix de Trump. Les États-Unis ont annoncé que «les musulmans du monde entier qui souhaitent venir en paix prier à la mosquée Al Aqsa, pourront désormais se rendre à Tel-Aviv via Abu Dhabi pour le faire et seront les bienvenus.

Les termes «soulèvement / résistance pacifique» et «soulèvement / résistance populaire» sont parfois utilisés par les dirigeants de l’Autorité palestinienne pour désigner des manifestations pacifiques et parfois des attaques terroristes meurtrières et des vagues de terreur. Par exemple, Mahmoud Abbas a défini comme «populaire pacifique» la terreur meurtrière pendant la vague de terreur de 2015-2016 («(The Knife) Intifada des couteaux»), au cours de laquelle 40 personnes ont été tuées (36 Israéliens, 1 Palestinien, 2 Américains et 1 Érythréen) et des centaines de blessés dans des coups de couteau, des fusillades et des attaques par voiture-bélier. Abbas a déclaré : « Nous voulons un soulèvement populaire pacifique, et c’est ce que ce sera. » https://palwatch.org/page/9276

Kamal Adwan et Kamal Nasser étaient tous deux des hauts responsables de Septembre Noir, une branche secrète du Fatah, qui ont été tués par les forces israéliennes en avril 1973. Kamal Nasser était également le porte-parole de l’OLP et du Fatah. Kamal Adwan était responsable des opérations terroristes du Fatah en Israël.

Abu Yusuf Al-Najjar – était l’adjoint d’Arafat et parmi les fondateurs du Fatah. Il était le commandant d’Al-Asifa, l’unité militaire du Fatah, et membre du Comité central du Fatah et du Comité exécutif de l’OLP. Il était également commandant des opérations de l’organisation terroriste Septembre Noir, une branche secrète du Fatah, et impliqué dans le meurtre de 11 athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich (5 septembre 1972). Il a été tué par Israël en 1973.

Abu Jihad (Khalil Al-Wazir) – était l’un des fondateurs du Fatah et adjoint de Yasser Arafat. Il a dirigé la branche militaire de l’organisation terroriste de l’OLP et a également planifié de nombreuses attaques terroristes meurtrières du Fatah dans les années 1960-1980. Ces attaques, au cours desquelles un total de 125 Israéliens ont été assassinés, comprenaient la plus meurtrière de l’histoire israélienne – le détournement d’un bus et le meurtre de 37 civils, dont 12 enfants.

Marwan Barghouti– Terroriste palestinien et membre du parlement de l’Autorité palestinienne qui purge 5 peines d’emprisonnement à perpétuité pour avoir orchestré trois tirs au cours desquels 5 personnes ont été assassinées: une attaque sur la route Jérusalem-Maale Adumim (12 juin 2001) dans laquelle le moine orthodoxe grec Tsibouktsakis Germanus a été assassiné par les terroristes Ismail Radaida et Yasser Ah’Rabai, une autre attaque dans une station-service à Givat Zeev près de Jérusalem (15 janvier 2002) au cours de laquelle Yoela Hen a été assassinée par des terroristes dirigés par Mohammed Matla, et une attaque par balle contre le restaurant Seafood Market à Tel Aviv (5 mars 2002) dans lequel Eli Dahan, Yosef Habi et le sergent-major Salim Barakat, policier druze, ont été assassinés par le terroriste Ibrahim Hasouna. Lors de son arrestation par Israël en 2002, Barghouti dirigeait le Tanzim (faction terroriste du Fatah). Après avoir été condamné et emprisonné, il a été réélu membre du parlement de l’Autorité palestinienne. Le 4 décembre 2016, il a été élu au Comité central du Fatah.

Karim Younes – Arabe israélien purgeant une peine de 40 ans pour avoir kidnappé et assassiné le soldat israélien Avraham Bromberg en 1980 avec son cousin Maher Younes. Younes avait initialement été condamné à la prison à vie, mais le président israélien Shimon Peres a réduit sa peine en 2012. En mai 2017, Younes a été nommé par le président de l’AP Mahmoud Abbas au Comité central du Fatah.

Maher Younes – terroriste arabe israélien qui a enlevé et assassiné le soldat israélien Avraham Bromberg en 1980 avec son cousin Karim Younes. Younes a été initialement condamné à la prison à vie, mais le président israélien Shimon Peres a réduit sa peine en 2012. Younes purge une peine de 40 ans.

Diya Zakariya Shaker Al-Agha « Al-Faluji » – terroriste palestinien qui a battu à mort le citoyen israélien Amatzia Ben Haim avec une pelle à Ganei Tal dans la bande de Gaza le 11 octobre 1992. Al-Agha purge une peine à perpétuité.

Muhammad Al-Tous – terroriste palestinien et membre du Fatah qui était le commandant d’une cellule terroriste qui a attaqué 5 bus civils en septembre 1985, blessant 16 passagers. Il a également donné l’ordre d’assassiner Zalman Abolnik en mars 1984 et Meir Ben Yair et Michal Cohen en juillet 1985, et a participé au meurtre de Mordechai Suissa et Edna Harari en octobre 1985. Al-Tous purge une peine de prison à vie.

palwatch.org

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.