Coronavirus en chiffres: quelles villes israéliennes ont le plus de malades?

Un tiers des personnes dépistées pour le coronavirus à Bnei Brak ont ​​été testées positives * Jérusalem a le plus de patients COVID-19

Site de test du coronavirus pour les résidents de Bnei Brak (crédit photo: ROI HADI)
Site de test de coronavirus pour les résidents de Bnei Brak (crédit photo: ROI HADI)
La ville haredi (ultra-orthodoxe) de Bnei Brak a le plus grand nombre de patients atteints de coronavirus par habitant et un tiers (34%) de ceux dépistés pour le nouveau virus ont été testés positifs, selon les données partagées par le ministère de la Santé et le site Web Ynet en hébreu.
Quelque 10% des habitants de Jérusalem et 6% des Tel-Aviviens qui ont été dépistés pour le nouveau virus ont également été testés positifs, a rapporté Ynet.
Les données montrent la gravité de l’épidémie parmi la population haredi (ultra-orthodoxe), à cause de nombreuses poches qui se sont abstenues de suivre les directives du ministère de la Santé. Mardi matin déjà, la police a été forcée de démanteler un minyan de 10 personnes dans le quartier haredi de Mea Shearim – le matin suivant l’approbation par le gouvernement de mesures obligeant les gens à prier seuls.

Selon les données publiées par le ministère de la Santé, 571 habitants de la ville ont été infectés par le virus, contre 650 à Jérusalem, où la population est presque cinq fois plus élevée (925 890 personnes contre 199 230).

Dans une interview accordée au Jerusalem Post, Tal Brosh, responsable des maladies infectieuses au Samson Assuta Ashdod University Hospital, a expliqué que le nombre total de cas dans le pays “augmente de manière régulière et que ce n’est pas bon, mais c’est aussi parce que le nombre des tests effectués augmente. “
Cependant, Brosh a déclaré que “ma préoccupation est maintenant les haredim”, qui ne pratiquent pas la distanciation sociale, ce qui pourrait conduire à un pic dans les cas “très rapidement. Si les habitants de Bnei Brak n’arrêtent pas de se rassembler lors des mariages, des prières, des mikvaot … nous pourrions voir une montée subite en quelques semaines. “

Ces Haredim (ou Juifs ultra-hystériques) missionnés… pour la mort? Pourquoi refusent-ils l’injonction toraïque de “choisir la Vie”???? 

Les données viennent sur fond de ce qui est considéré comme une croissance modérée du nombre de personnes infectées. Mardi matin, le ministère de la Santé a signalé que 4 831 personnes avaient reçu un diagnostic de COVID-19 – 83 dans un état grave et 69 d’entre elles sous respirateur.
En outre, mardi matin, le plus jeune patient du pays à mourir du virus a été annoncé: une mère de jumeaux de Lod, âgée de 49 ans.
Le nombre total de décès en Israël s’élève à 18.
Ynet a également partagé des statistiques sur les tests dans d’autres villes: Ashkelon 108  positifs sur 998 tests, Rishon Lezion 95 sur 1 866; Petah Tikva 91 sur 1 479; Modi’in-Maccabim-Reut 79 sur 1 154; Ramat Gan 76 infectés parmi 1 1352 personnes.
Le village d’Efrat s’est également révélé avoir un nombre élevé de diagnostics positifs : 49 sur 411.
Le ministère de la Santé a également publié mardi un nouveau rapport examinant le nombre total de patients malades par ville. Jérusalem et Bnei Brak ont ​​le plus grand nombre de personnes infectées, suivies par Ashkelon (114), Rishon Lezion (103) et Petah Tikva (96).
Quelque 45 villes israéliennes comptent moins de cinq patients atteints de coronavirus. Il s’agit, par exemple, de Ness Ziona au centre d’Israël, de Yeruham au sud et de la colonie de Beit El en Cisjordanie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.