Public Sénat va consacré une émission le samedi 28 mars 2015 à 22h00 et le dimanche 29 mars à 18h00.

Elle a un visage rieur et des yeux clairs. Le verbe précis et l’allure moderne d’une jeune femme active d’aujourd’hui. Qui jongle entre son travail et sa famille. Tentant de contenir l’un, contraignant et chronophage – «on doit être disponible le week-end et le soir» -, pour préserver l’autre. Vue de l’extérieur, et en dehors de ses cheveux bouclés qui font penser aux papillotes des juifs orthodoxes(«Mais les miennes sont naturelles», s’amuse-t-elle), rien ne pourrait laisser croire que Delphine Horvilleur est rabbin. Elle le sait: sa «profession» suscite la curiosité des uns et la suspicion des autres. Certains la considèrent un peu comme «une bête de foire». Une espèce de pionnière, de Calamity Jane de synagogue qu’elle n’est pas. Il faut dire que son parcours peut laisser perplexe. La médecine, le mannequinat, le journalisme. Paris, Jérusalem, New York: on a connu des chemins plus directs pour arriver à Dieu.

Un parcours exceptionnel, pour une femme qui l’est tout autant, avec une solide formation que certains « rabbins » sont loin d’avoir. Voilà ce qui est intéressant sans doute à découvrir.

 

image1

 

image2

 

 


Madame le Rabbin 1/2 par apocalyptique01

 


Madame le Rabbin 2/2 par apocalyptique01

 

 

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Madame Delphine Horvilleur fait partie d’une mouvance qui s’est désolidarisée du Judaïsme immuable , celui qui réunit d’un accord commun toutes les communautés juives d’orient et d’occident ,des quatre coins du monde tel que l’on peut les voir réunies côte à côte en Israël et qui sont la gageure de la pérennité du Peuple Juif dans son unité et sa richesse spirituelle jusqu’à la fin des Temps .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.