Pourquoi cacher qui au Hamas dirige les tirs de missiles?©

2
686

Pourquoi les Israéliens ne disent pas clairement que le haut-commandement du Hamas est à l’origine des tirs de roquettes?

 

Après 20 tirs de roquettes provenant de la Bande de Gaza, au cours de ces trois dernières semaines, depuis le 7 décembre, des frappes aériennes punitives limitées, de la part de Tsahal, qui ne sont jamais parvenues à les stopper auparavant, démontrent ne pas fonctionner avec beaucoup plus de dissuasion.

L’identité de la main qui orchestre cette campagne de tirs de roquette dépend de celui à qui vous la demandez. Le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman l’attribue à “des luttes intestines au sein des groupes rivaux à l’intérieur de la Bande de Gaza” (soit Salafistes contre Hamas), bien qu’il considère le Hamas comme responsable de ne rien faire pour l’empêcher.

Le porte-parole de Tsahal a diffusé un communiqué lundi 18 décembre, en listant 40 impacts de frappes aériennes contre des cibles du Hamas terroriste : “Le Hamas est exclusivement responsable de la situation dans la Bande de Gaza. Tsahal considère les tirs de roquettes contre les communautés juives avec la plus extrême gravité et ne permettra aucun préjudice ni tentative de porter atteinte aux citoyens de l’Etat d’Israël”.

Les paroles restent creuses aussi longtemps qu’aucune action efficace n’est prise pour mettre un terme à ce fléau. Pendant ce temps, des centaines de milliers de civils israéliens, dont des milliers d’enfants redoutent qu’un de ces engins traversent le toit de leur maison.

Certains des médias dominants se joignent au jeu de dissimulation de Lieberman, qui cherche à absoudre le Hamas quand celui-ci conserve le doigt sur le bouton et déclenche à volonté les tirs de barrage. Les gros titres d’une une proclame ainsi : “Le Hamas torture des Salafistes afin d’infléchir les tirs de roquettes” et qu’il envoie des messages à Israël pour dire qu’il “ne cherche pas l’escalade”.

Il se peut bien que le Hamas torture des Salafistes, mais les sources des renseignements militaires certifient que cela n’a rien à voir avec les roquettes lancées presque quotidiennement de la Bande de Gaza. C’est le commandement suprême de la branche armée du Hamas, les Brigades Ez ed Din Al Qassam, qui est directement responsable – et pas seulement de petites factions dérivées comme les Brigades Salh Ad Din ou d’autres organisations terroristes.

Les commandants  du groupe armé radical islamiste sont tout à fait motivés par un ressentiment ardent contre la conformité de leurs dirigeants politiques aux menées de “réconciliation” organisées par le Caire, entre l’Autorité Palestinienne dirigée par le Fatah et les patrons dans la Bande de Gaza. Les chefs terroristes du Hamas n’ont strictement aucune intention d’abandonner le contrôle des passages frontaliers avec Israël et l’Egypte aux forces de sécurité de l’AP, ni d’accepter la présence d’une mission permanente de généraux du ministère des renseignements égyptiens dans la ville de Gaza.

Le Hamas évacue son ressentiment, de façon classique, en pointant du doigt Israël, par un tir de barrage encore mesuré jusqu’à présent, en tirnat partie au maximum de la vague de protestation générée par les propos de Donald Trump sur la reconnaissance américaine de Jérusalem comme Capitale d’Israël. Les ordres provenant du haut-commandement de la branche armée du Hamas sont de permettre à tout groupe, y compris ses propres djihadistes, de tirer des roquettes contre Israël. Mais le niveau et l’intensité des tirs de barrage ne doit pas échapper à son contrôle. Les tirs de roquettes ne sont pas stoppés, pas plus que les servants des rampes de lancement ne sont mis en détention. Cela maintient le tir de barrage à un niveau irrégulier et sporadique -mais cependant sous contrôle, tout en représentant un fléau constant pour les Israéliens vivant en bordure de Gaza, qui tentent néanmoins de poursuivre une vie normale. Le Hamas est parfaitement en capacité d’arrêter tout ce vacarme, s’il le veut, mais jusqu’à présent Israël évite de mener une action décisive pour le contraindre à s’y résoudre pour de bon.

  

Why aren’t Israelis told that Hamas High Command is behind the persistent rocket fire?

2 COMMENTS

  1. On cherche des poux à Netanyahou pendant qu’on ne condamne pas les responsables de la situation actuelle d’Israël. D’abord la bande des 4 qui ont reconnus les terroristes tueurs des civils israéliens, la bande d’Arafat, il s’agissait de Rabin, Perez, Beilin et Deri. Ensuite Barak se retire unilatéralement du Liban Sud comme un minable et permet au Hezbollah de grandir et de menacer les civils israéliens. Ensuite Sharon fait pareil à Gaza et permet l’émergence du Hamas qui terrorise à son aise les civils d’Israël.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.