M. Tariq Ramadan, petit-fils du fondateur des Frères musulmans, vient de faire deux déclarations dont on peut se demander ce qu’elles cachent…

D’abord, il veut devenir français. Son épouse est française, ses enfants, donc, aussi (car la France reconnaît le droit du sol et le droit du sang) : il peut donc sans problème acquérir la nationalité de notre pays (car les personnes ayant le français comme langue maternelle ont le droit d’être naturalisées sans obligation de résidence) sauf si les autorités (M. Valls ?) s’y opposent. Mais je doute que cela se produise.

Ensuite, il vient de déclarer qu’il faut renouveler profondément le personnel politique de notre pays. Est-ce une offre de service ? Pense-t-il à se présenter à la présidentielle de 2017 ?

M. Tariq Ramadan est un homme prudent. Il n’a jamais dépassé la ligne jaune, contrairement à son frère Hani, qui a écrit que la lapidation de la femme adultère était une forme de purification et qui a vu un complot pro-américain derrière l’attentat du Thalys.

M. Tariq Ramadan est un homme populaire chez les musulmans de toutes obédiences. Gageons qu’il n’aurait aucun mal à trouver suffisamment d’élus pour le parrainer (il faut 500 signatures pour pouvoir se présenter). Combien ferait-il au premier tour ? En tenant un langage consensuel et en persuadant les nombreux musulmans (surtout les jeunes) qui ne votent jamais de venir déposer leur bulletin dans l’urne, il dépasserait sans doute les 5 % des suffrages exprimés. Pas assez, bien sûr, pour être présent au second tour ! Nous sommes encore loin de Soumission ! Dans les 50 ans qui viennent, jamais une majorité de Français n’élira un président islamique, tant le rejet est profond chez les non-musulmans.

Sans doute le scénario que je viens de décrire relève de la politique-fiction et M. Ramadan ne sera pas candidat ! Mais son souhait de renouveler le personnel politique français sonne comme un avertissement. Pour l’instant, le vote musulman n’existe pas ou presque. On trouve ici ou là quelques partis communautaires qui se présentent surtout à des élections locales (où ils dépassent parfois 5 % des suffrages mais restent très minoritaires). Et d’après certaines études, M Hollande n’a été élu que parce que 97 % des fidèles du Prophète qui ont voté ont glissé son nom dans l’urne. Mais il n’en sera pas toujours ainsi !

Nous sommes à un tournant. L’islam, qui a une vision de la société différente de la nôtre, va s’organiser. Il va essayer d’obtenir, par le poids des urnes, les concessions que nous lui refusons actuellement (voile à l’école, loi sur le blasphème, traduction dans le droit français de la charia, etc.). Le marché sera simple : « Je te soutiens mais tu votes des lois qui nous sont favorables ! »

Ne nous leurrons pas ! Le vote communautaire est pour demain !

4 Commentaires

  1. On a encore jamais vu un arabe arrivé a se faire élire un jour à un poste de très haute importance en France, d’abord parce qu’ils sont très minoritaires, ensuite parce que dans la population française il existe un énorme ressentiment envers les musulmans, communautaires ou pas, ce qu’ils sont en train de faire au pays déplait fortement à une majorité de la population, leur conquête du territoire par leur puissante démographie démontre bien leurs intentions pour notre pays, de plus mr ramadan n’a nul besoin de demander la nationalité française puisque sa femme est française et ses enfants également, enfin pour terminer il a une très mauvaise réputation auprès des français, il a été expulsé du collège de France pour avoir tenu des propos extrémistes, s’il se présentait aux élections il ne recueillerait guère plus de 5 % des suffrages, autrement dit il irait tout droit aux chiottes qui est sa place ! mais parions qu’avec les ordures qui sont au pouvoir il obtiendra cette nationalité française n’en doutons pas, les politiques français de tout bord collaborent avec l’islam et les musulmans pour les mettre un jour au pouvoir, un jour ou l’autre en leur ouvrant les porte d’un pays pour le conquérir par le ventre de leurs femmes.

  2. Vu que les français ont peur du FN ils pourraient bien voter pour lui et si ce n’est pas en 2017 ce sera en 2022 … et adieu veau vache cochon … surtout cochon et Beaujolais nouveau !!!

  3. C’est à nos dirigeants à ne pas laisser faire, pas en disant amen à tout mais à pondre des lois qui contrecarrent le but de ce genre de personnes sulfureuses , menteuses et sans aucun humanisme sinon le blablabla et qui critiquent les pays , les vrais démocratiques mais jamais les dirigeants dictateurs tueurs d’enfants, vrais tueurs et non les éternels bouc émissaires qu’ils mettent à bas à chaque occasion de « débat » !!!!!!!!!!!!!!!!!. Il y a musulman et Musulman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.