Pic soudain d’infection par le coronavirus d’Israël. Deuxième vague?

Le pic du coronavirus frappe 31 écoles et 101 nouveaux cas

Les hauts responsables du ministère de la Santé ont été convaincus lors d’une conférence avec le Premier ministre et d’autres ministres, de retarder la fermeture généralisée des écoles secondaires jusqu’à ce qu’ils tiennent un deuxième examen samedi après-midi.

Vendredi soir, les responsables de la santé avaient prévu d’annoncer la fermeture du dispositif lors d’une conférence de presse spéciale. En l’occurrence, le professeur Sigal Sadetzky, responsable de la santé publique, a révélé lors du briefing que le pic alarmant d’infection virale au cours des dernières 48 heures avait atteint 85 cas (mis à jour depuis 101) avec un focus sur 31 écoles réparties largement à travers les diverses régions géographiques. Il s’agit de la réponse de Sadetzky aux demandes de certains ministres et autorités locales, de fermetures ponctuelles des écoles touchées plutôt que d’une mesure globale.

Le directeur général sortant Moshe Bar Siman Tov a indiqué que la décision finale sur cette question serait prise lors de la deuxième conférence avec les ministres sur la base des nouvelles données reçues samedi matin. Il y aurait ensuite un deuxième briefing au public samedi soir.

Siman Tov a révélé que les derniers tests avaient montré des résultats positifs pour le coronavirus, passant d’un demi pour cent à 1,5 % et blâmé l’euphorie et la complaisance du public. Revenez aux directives », a-t-il exhorté. Il a également conseillé de réduire les visites aux grands-parents, qui sont les plus vulnérables à l’infection. Une deuxième vague n’est pas inévitable, a souligné Siman Tov, elle dépend du respect des règles par le public : masques faciaux, hygiène et distanciation sociale. “Le virus est toujours avec nous mais nous gardons le contrôle”, a-t-il déclaré.

Parallèlement, la Hebrew Gymnasia de Jérusalem, durement touchée par le coronavirus la semaine dernière, a rapporté que son taux d’infection avait grimpé à 78 (64 élèves et 14 enseignants) à la suite des 700 premiers tests effectués sur les 1200 élèves et 200 enseignants. Le même nombre de tests reste à venir. Par conséquent, une école représentait la majeure partie des nouveaux cas.

Le ministère de la Santé envisage de prendre des mesures pour contrer le pic soudain d’infection de coronavirus avec 79 nouveaux cas en 24 heures à 16 872 – après deux semaines de déclin constant. Le nombre de morts est passé de 281 à 284. Lorsqu’on leur a demandé si une deuxième vague de la pandémie était en vue, les responsables de la santé ont averti que les gens étaient devenus trop complaisants et ont abandonné les strictes directives sanitaires. Cette semaine a vu les rues, les réserves naturelles, les magasins et les plages bondés de foules détendues se prélassant dans le temps frais et ensoleillé. Beaucoup avaient abandonné leur masque et ignorent la distanciation sociale requise, bien que les serveurs et le personnel des restaurants rouverts aient respecté strictement les règles.

Cependant, une proportion alarmante des nouveaux cas de coronavirus sont des étudiants et des enseignants qui étaient retournés à l’école ces deux dernières semaines après deux mois de fermeture. Au Jerusalem Hebrew Gymnasia de Jérusalem, 18 nouveaux cas ont été confirmés – 11 étudiants et 7 enseignants. L’école a été fermée à la fin de la semaine et l’enseignement à distance a été rétabli à partir du dimanche pour le personnel enseignant mis en quarantaine et le corps étudiant. Magen David Adom a rapidement mis en place des installations pour tester les deux groupes jeudi.

Le maire de Bat Yam, à côté de Tel Aviv, a signalé que deux élèves de différentes écoles étaient tombés malades du coronavirus, après quoi 28 élèves dans l’un et 35 dans l’autre, ainsi que 14 membres du personnel, ont été envoyés en quarantaine. Dans une autre petite ville, Or Yehuda, trois membres de la même famille ont été confirmés comme ayant contracté le virus, deux des trois enfants fréquentant des écoles différentes. Les deux écoles ont envoyé les enfants et le personnel en quarantaine.

Vendredi, sur les 1 909 Israéliens connaissant des cas actifs de coronavirus, 37 sont graves et 36 sous ventilation. Selon les données du ministère de la Santé, sur les 4 182 tests de coronavirus effectués jeudi, 1,5 % s’est révélé positif contre 0,4-0,7 % au cours des six derniers jours.

Le nouveau ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a tout de même décidé de rouvrir la semaine prochaine des établissements universitaires, des mouvements de jeunes, des cadres d’éducation informelle et des «ulpanim» d’apprentissage de l’hébreu pour les nouveaux immigrants. Ils ont tous reçu l’ordre de respecter les directives en matière de santé ou de s’exposer à des sanctions.

Coronavirus spike hits 31 schools, 101 new cases

1 COMMENTAIRE

  1. Non, c’est la même vague qui n’est pas complètement terminée et que l’on fait exprès d’appeler deuxième vague pour semer la peur et la panique !!!! Mais cette fois ça, ne prendra pas car les véritables juifs n’ont pas peur!!!! D’ailleurs Le Mashiah qui est là va confirmer cela.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.