Nikki Haley, voix de l’honneur face à l’ONU pro-Hamas©

11
2132

Nikki Haley réprimande l’Assemblée générale de l’ONU pour une nouvelle résolution anti-israélienne

L’envoyée spéciale américaine à l’ONU reproche aux politiciens d’avoir cherché à obtenir des bénéfices politiques en votant une “résolution unilatérale” contre Israël après les violences à Gaza ; Cette résolution fait porter tout le poids du blâme sur Israël.

L’ambassadrice des Etats-Unis, Nikki Haley, a réprimandé mercredi les membres de l’Assemblée générale, alors que l’organisation se réunissait pour voter une résolution condamnant Israël pour les violences qui ont frappé la frontière de Gaza ces derniers jours.

“Cette résolution fait porter tout le blâme sur Israël”, a déclaré M. Haley dans ses remarques, ajoutant que “Elle ne mentionne même pas le Hamas”.

Le Koweït a tenté de faire adopter une résolution similaire au Conseil de sécurité de l’ONU, qui condamnait Israël pour avoir utilisé une “force excessive” contre les Palestiniens et appelait à une force de protection de l’ONU pour défendre les Gazaouis. Cependant, les États-Unis ont opposé leur veto.

Washington a ensuite présenté sa propre résolution appelant le Conseil à condamner le Hamas. La résolution n’a pas réussi à passer, mais a focalisé la discussion sur les activités du Hamas.

Nikki Haley parle à l’Assemblée générale des Nations Unies (צילום: United Nations)

Haley a ridiculisé les membres de l’Assemblée générale pour avoir tenté de marquer des points politiques en politique intérieure en se liguant contre Israël, mais les a accusés de ne faire qu’éloigner la perspective de la paix entre Israël et les Palestiniens.

“Gaza est une question internationale importante. Mais qu’est-ce qui la rend différente et plus urgente que les conflits au Nicaragua, en Iran, au Yémen, en Birmanie ou dans beaucoup d’autres endroits désespérés? Parce que nous ne nous réunissons pas ici pour discuter de ces problèmes urgents. Les États-Unis s’en féliciteraient », a-t-elle déclaré.

Nikki Haley avec l'envoyé israélien de l'ONU Danny Danon (Photo: Reuters)

Nikki Haley avec l’envoyé israélien à l’ONU Danny Danon (Photo: Reuters)

“Ce qui rend Gaza différente pour certains, c’est qu’attaquer Israël est leur sport politique préféré. C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui. “

“C’est totalement unilatéral. On ne fait aucune mention du Hamas qui initie régulièrement la violence à Gaza. De telles résolutions unilatérales à l’ONU ne font rien pour faire avancer la paix entre Israël et les Palestiniens. Tout le monde le reconnaît », a-t-elle poursuivi, accusant les membres de s’engager dans de “pures” considérations « politique ».

S’adressant à l’Assemblée générale, l’ambassadeur israélien Danny Danon a également accusé l’organisme de “renforcer le pouvoir du Hamas” s’il soutenait la résolution.

Nikki Halyer claque l'UNGA (Photo: Reuters)

Nikki Haley tance l’AGONU (Photo: Reuters)

“Je suis ici aujourd’hui pour défendre un droit fondamental, le droit accordé à tous les pays du monde. Le droit de défendre ses citoyens », a commencé Danon dans son discours,

La résolution, a-t-il ajouté, est “la tentative de la communauté internationale de nous retirer notre droit fondamental de se défendre”.

“En soutenant cette résolution, vous êtes en collusion avec une organisation terroriste. En soutenant cette résolution, vous donnez du pouvoir au Hamas », a-t-il déclaré.

Exhortant les pays à lire la résolution, qui ne fait aucune mention du Hamas, Danon a demandé: “Soutenez-vous le terrorisme? Soutenez-vous les kamikazes? “

Danny Danon (Photo: Reuters)

Danny Danon (Photo: Reuters)

L’ambassadeur d’Algérie, Sabri Boukadoum, représentant les pays arabes, a d’abord cherché à bloquer un vote sur un amendement américain visant à condamner le Hamas, estimant que ce n’était pas pertinent pour la résolution. Il a également déclaré que cela menaçait les efforts de réconciliation entre les factions palestiniennes rivales du Hamas et du Fatah, ainsi que les “perspectives lointaines” de la relance des négociations de paix avec Israël.

Sa motion visant à ne pas donner suite à l’amendement a été rejetée par un vote de 59 voix contre 78, avec 26 abstentions, ce qui a permis de mettre aux voix l’amendement des États-Unis.

L’amendement des États-Unis a été approuvé par 62 voix contre 58, avec 42 abstentions. Mais le président de l’Assemblée générale, Miroslav Lajcak, a déclaré qu’en vertu d’une règle de l’assemblée, une majorité des deux tiers était nécessaire, de sorte que l’amendement a échoué.

Haley a fait appel, citant une autre règle qui stipule que seul un vote majoritaire était requis. Après une courte pause, Lajcak a mis aux voix l’appel des États-Unis. Les États-Unis ont de justesse perdu ce vote 66-73 avec 26 abstentions.

Enfin, l’Assemblée a voté sur la résolution originale soutenue par les Palestiniens, l’approuvant 120 à 8 avec 45 abstentions.

Haley a déclaré dans un communiqué que “face aux terroristes du Hamas qui incitent régulièrement à la violence … aujourd’hui, l’ONU a prononcé le jugement moralement irréfléchi que les récentes violences à Gaza ne résultent que de la faute d’Israël”.

 (Photo: Reuters)

(Photo: Reuters)

“Mais la pratique courante consistant à fermer les yeux sur les préjugés anti-israéliens de l’ONU est en train de changer”, a-t-elle déclaré. “Aujourd’hui, une pluralité de 62 pays avoté en faveur de l’effort mené par les Etats-Unis pour rappeler la responsabilité du Hamas face aux conditions désastreuses à Gaza.”

L’ambassadeur d’Israël a accusé des “éléments anti-israéliens” de bloquer la condamnation du Hamas.

“C’était un insigne de honte pour l’ONU”, a déclaré Danon. Mais “grâce aux efforts conjugués de nos amis américains et de nos alliés du monde entier, nous avons prouvé aujourd’hui que la majorité automatique contre Israël à l’ONU n’est pas une fatalité et peut être modifiée”.

L’ambassadeur palestinien Riyad Mansour a exhorté l’assemblée, avant le vote, à faire face à l’escalade de la violence à Gaza et à la “crise” de la protection des civils. Il a qualifié l’amendement américain de «tentative de mauvaise foi» visant à détourner l’attention de «l’objectif fondamental de protéger les civils et de faire respecter le droit international».

“Nous avons besoin d’action, nous avons besoin de protection pour notre population civile … Est-ce un crime que de le demander?” a t-il dit.

“Nous ne pouvons pas rester silencieux face aux crimes les plus violents et aux violations des droits de l’homme perpétrées systématiquement contre notre peuple”, a déclaré M. Mansour.

La résolution déplore “tout recours excessif à la force” de la part des forces israéliennes, en particulier à Gaza, et exige qu’Israël “s’abstienne de telles actions”. Il “déplore le tir de roquettes de la bande de Gaza contre des zones civiles israéliennes”, mais ne dit pas qui fait feu.

Après le vote, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a publié une déclaration remerciant le président américain Donald Trump pour son soutien à Israël devant l’ONU.

“Israël apprécie le soutien indéfectible de l’administration Trump à Israël aux Nations Unies et la déclaration forte de l’ambassadeur Haley aujourd’hui qui montre l’hypocrisie du parti pris de l’ONU contre Israël”, a déclaré le bureau du Premier ministre.

“La focalisation incessante de l’ONU sur Israël fait non seulement honte à l’organisation, mais détourne aussi l’attention de tant d’autres problèmes urgents qui exigent l’attention de la communauté internationale”, a-t-il poursuivi.

Ambassadeur palestinien Riyad Mansour (Photo: Reuters)

L’Ambassadeur palestinien Riyad Mansour (Photo: Reuters)

“Quant à Gaza, le Hamas est responsable de la terrible situation qui y règne et des pertes en vies humaines et de souffrances causées par les violentes émeutes qu’il a provoquées ces dernières semaines”.

Plutôt que d’améliorer la vie de la population de Gaza, a t-il ajouté: “Le Hamas utilise la population civile palestinienne comme bouclier humain dans sa guerre terroriste incessante contre Israël.”

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a également été accusé par Netanyahu pour avoir fait empirer la situation à Gaza. Il “n’a fait qu’aggraver la situation humanitaire à Gaza en réduisant les paiements de salaires à Gaza et en refusant de payer pour l’électricité fournie à Gaza”, indique le communiqué.

“Alors qu’Israël continuera à se défendre et à protéger la sécurité de ses citoyens, Israël continuera à chercher des moyens d’améliorer la situation humanitaire à Gaza, car les habitants de Gaza ne sont pas nos ennemis.”

Ynet et Associated Press | Publié le: 13 juin 18, 22:44

Première publication le: 13 juin 18

Adaptation : Marc Brzustowski

ynetnews.com

11 COMMENTS

  1. Rectificatif : Shiva est l’équilibre ou le “destructeur”, Vishnou est le protecteur, le constructeur… mais c’est leur rôle dans la “trinité” hindouiste qui est le plus important.
    Cela me fait penser à l’inspecteur Gordon dans “Batman” qui dit à Robin dans un des épisodes : “Je salis mes mains (ou je mets les mains dans le cambouis) pour que les tiennes restent propres ou blanches.” Gordon, à sa façon, permet l’équilibre.

  2. “Les chiens aboient, la caravane passe.” Israël ne tient pas et ne tiendra pas compte des résolutions de l’ONU, organisation noyautée par près de 60 musulmans, soit prés du tiers des pays de cette organisation qui en compte 193, pour assurer et préserver la sécurité de son peuple.
    30 % de pays musulmans déterminés : imaginez qu’il y ait des statistiques religieuses en France et que les candidats à la Présidentielle apprenaient qu’en France, il y a 30 % de musulmans décidés, que proposeraient-il et après, que feraient-il ? Il feraient voter plein de lois à l’AN en faveur des musulmans, de leur symbole, les palestiniens et du pays qui, pour eux, représentent le Sheitan, le démon en arabe, Israël; déjà qu’avec 10 % de musulmans d’après des sources officieuses (ce qui est loin de la réalité), communistes, Insoumis, socialistes, macronistes écartent les jambes…
    C’est pour cette raison que ces résolutions onusiennes n’ont aucune valeur, parce qu’impartiales, infondées et injustes : vous voyez comment la France se comporte avec seulement “10 %” de musulmans dans son pays, elle s’allonge et s’aligne sur les pays musulmans et vote pour tout le temps quand il s’agit de condamner Israël.
    Israël, donc, passe sa caravane sans se soucier des chiens onusiens : le seul défi pour le peuple juif est d’être excellent en tout et ainsi, sa caravane aura toujours toute une autoroute d’avance devant ces pourris de clébards qui cherchent leur nonos auprès de leur maître Mohamed.

    Bravo à Madame Nikki Haley, une américaine sioniste d’origine indienne convertie au christianisme. Bien que ses parents soient des indiens sikh, elle sait que chez les hindous, il existe une Trinité de 3 Dieux : Brahma, le créateur, Shiva, le constructeur et le conservateur et Vishnou, le “destructeur” ou le Dieu de l’équilibre; Vishnou est indispensable chez les hindous pratiquants et il n’est mal compris que par ceux qui ne s’intéressent pas à cette philosophie religieuse. Actuellement, c’est Israël qui assure l’équilibre (comme dans le dernier Avengers) en matière de terrorisme mondial parce que cet Etat est le seul pays qui se bat vaillamment contre l’islamisme et fournit bien souvent ses Renseignements aux autres pays et pour longtemps, vu la faiblardise et la dhimmitude des autres pays, et avec cela, sa caravane sera toujours une puissante Ferrari.

    PS : Si j’avais eu un fils ou si mon petit-fils avait 20 ans aujourd’hui, j’aurai fait comme les vieilles marieuses, j’aurai arrangé des rendez-vous avec la magnifique fille de Madame Haley, Rena Haley.

  3. Le CRIF fermera sa gueule comme d’habitude. Joël Mergui également.
    Bien sûr la France la première à voté pour. Macron pense à sa réelection.
    Je suis triste et écoeurée.
    ROSA

      • Pour ma part j’ai fait mon alyah , il y a 10 ans et aujourd’hui, il est loin le temps, où le CRIf osait l’ouvrir, aujourd’hui, j’ai l’impression, que ses dirigeants rasent les murs. Je pense, qu’il appartient à l’ensemble des juifs de France d’innonder le CRIF de mails ou de courrier pour exiger des réactions fermes face à la politique étrangère de la France à l’égard d’Israel, sur Jerusalem , face à BDS etc… L’éauivalent canadien du CRIF a réagi très vertement après la prise de position du gaouvernement canadien sur Gaza. Les Juifs de France devraient exiger du CRIF, qu’ils réduisent la voilure sur les réunions, où l’on vient pour briller en société et qu’il cesse de faire l’autruche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.