Home Israel Netanyahu n’a pas perdu et Gantz n’a pas gagné

Netanyahu n’a pas perdu et Gantz n’a pas gagné

14
5483

Le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le dirigeant bleu et blanc Benny Gantz se serrent la main lors de la cérémonie commémorative du défunt président Shimon Peres au cimetière Mount Herzl à Jérusalem le 19 septembre 2019. Photo de Yonatan Sindel / Flash90 .

Le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le dirigeant bleu et blanc Benny Gantz se serrent la main lors de la cérémonie commémorative en l’honneur du défunt président Shimon Peres au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem le 19 septembre 2019. Photo de Yonatan Sindel / Flash90.
COLONNE MISE EN VEDETTE

Netanyahu n’a pas perdu et Gantz n’a pas gagné

Au cours des prochaines semaines, le dirigeant bleu et blanc, Benny Gantz, devra faire face à la réalité immuable qu’il ne peut pas former un gouvernement. Et ensuite nous verrons bien ce qui se passe.

Voici quelques faits fondamentaux sur le déroulement du vote et les perspectives d’Israël dans les jours et les semaines à venir.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, n’a pas perdu et son challenger, l’ancien chef d’état-major de l’armée israélienne et leader des factions formant le parti Bleu et Blanc, Benny Gantz, n’a pas gagné. Malgré le fait que Bleu et Blanc ait remporté 33 sièges sur les 120 de la Knesset et le Likoud 31, Gantz ne peut en aucun cas former un gouvernement. Il ne peut pas construire une coalition majoritaire.

Mercredi, Netanyahu a réuni les chefs de tous les partis de droite et religieux qui forment la base des coalitions gouvernantes dirigées par le Likoud. Les factions se sont unies en un bloc de droite et se sont entendues sur les principes des futures négociations de coalition. Ils ont accepté de mener des négociations de coalition en bloc, sous la direction de Netanyahu. En formant ce bloc de 55 membres, Netanyahu a créé une situation dans laquelle il est le seul Premier ministre possible. Soit le Parti bleu et blanc – ou l’une de ses trois composantes – le rejoint, ou Amir Peretz et Orly Levy y font entrer le Parti travailliste, soit Israël devra être convoquée à de nouvelles élections. Ce sont les seules options possibles.

En d’autres termes, il s’agira soit de Netanyahu, soit de énièmes élections. Cela dépend de Gantz et de Peretz.

De plus, le rapport de forces est encore très à droite. La droite a 55 places. Le centre-gauche en a 44. Le chef de Yisrael Beiteinu, Avigdor Lieberman, qui avait provoqué la paralysie politique d’Israël, il y a 10 mois, lorsqu’il a démissionné de son poste de ministre de la Défense, a prolongé cette situation d’impasse en avril, lorsqu’il a refusé de rejoindre une coalition dirigée par Netanyahu et a forcé le pays à organiser une deuxième élection à la Knesset, n’est rien de plus qu’un homme qui déborde de haine pour Bibi. S’il rejoint Gantz avec sa faction de huit sièges, il lui restera encore neuf sièges à trouver.

Une coalition avec Lieberman et les partis arabes est inconcevable parce que la base électorale russe de Lieberman l’abandonnerait s’il choisissait cette voie. De plus, les partis arabes sont si extrêmes qu’ils ne peuvent être pris en compte par aucune coalition au pouvoir.

Ceci nous amène ensuite à la question des partis arabes.

Cette semaine, le Washington Post a diffamé Netanyahu et la société israélienne. Le comité de rédaction a mensongèrement prétendu que l’aversion du public pour l’inclusion des partis arabes dans un gouvernement était la conséquence du racisme. Ceci est un mensonge. Les Israéliens ne veulent pas partager le pouvoir avec les partis arabes, car aucun parti arabe n’accepte le droit d’Israël à exister. Certains hommes politiques arabes élus la semaine dernière ont écrit des odes aux assassins terroristes sur leurs pages Facebook. Les législateurs arabes ont été élus et ont rencontré les barons de la terreur. Les députés arabes soutiennent régulièrement la guerre palestinienne contre Israël et expriment leur soutien au Hamas.

Ce n’est pas raciste pour les Israéliens de ne pas vouloir de partisans du Hamas et de promoteurs d’assassinats terroristes au sein du gouvernement israélien ou qu’ils puissent recevoir des briefings sur la sécurité, de la part de l’armée et des services de renseignement. C’est rationnel.

L’impasse en Israël est électorale, pas idéologique. La défection de Lieberman à l’égard de la droite lui a refusé une majorité gouvernementale. Mais l’aile droite est toujours très majoritaire en Israël. Et la grande majorité des députés juifs à la Knesset soutiennent la souveraineté de la loi israélienne sur la vallée du Jourdain, comme Netanyahu l’a suggéré la semaine dernière. Une grande majorité (55-44) des parlementaires juifs sont également favorables à l’application de la loi israélienne à d’autres régions de la Judée-Samarie.

Netanyahu est la seule personne capable de former un gouvernement. Il reste à voir si cela se produira, mais Gantz ne peut pas former un gouvernement. Au cours des prochaines semaines, il devra faire face à cette réalité immuable. Et ensuite nous verrons ce qui se passera.

Caroline Glick est une chroniqueuse primée et auteure de «La solution israélienne : un plan d’un seul État pour la paix au Moyen-Orient».

Caroline Glick

Cet article a été publié pour la première fois sur CarolineGlick.com.

14 COMMENTS

  1. Pourquoi Netanyahoo ne prend pas le risque de former un gouvernement minoritaire en nommant comme ministre des membres des partis de gauche ou de israel
    beytesannou ? Pourquoi ne pas nommer d’office amir perez ministre du travail et liberman ministre du sport chacun flanqué d’un secrétaire d’état de son parti ou de la droite ? Aucune motion de censure ne peut passer car les députés élus risqueraient de perdre leur mabdat .

  2. Et pour enfoncer le clou arrêtez de croire celles et ceux qui disent seule la droite israélienne est sioniste. Regardez l’histoire du sionisme et vous verrez qu’elle vient plutôt de mouvements de gauche.
    Qui a déclaré la naissance de l’Etat d’Israël ? Ben Gurion.
    stoppez votre haine de l’autre juif alors que vous devez rester unis les uns les autres.
    Aucun homme et femme politique juif israélien ne mettraient péril votre pays.
    N’oubliez pas que parmi certains d’entre vous, certains de vous et des Rabbins ont approuvé l’assassinat de Itzak Rabin , paix à son âme qui en sont temps s’est battu pour garantir votre sécurité.
    Din Rodef…c’est une pure hystérie et déni de l’autre. Allez vous faire de même, pour certains d’entre vous avec Ehud Barak ou Benny Gantz ? ??
    L’un de nos 10 commandements est bien tu respecteras ton Prochain comme toi même. Il n’est nullement spécifié juif ou autre *pour peu bien entendu que l’Autre vous respecte *.
    Et que dire de Tu ne tueras point….

    Je vous souhaite le meilleur pour celles et ceux qui vivent en Israël mais il vous faut vous rassembler car les enjeux sont vitaux.
    Et n’oubliez pas que durant des siècles il y eut des arabes en cette région de Palestine même s’il y a eu toujours une présence juive minoritaire, que vous le vouliez ou pas.
    Alors quand certains disent parmi vous les arabes dehors…Y compris les arabes chrétiens? ?? Les druzes ? ?? Cela m’atriste et m’offusque, et quand bien même religieux, je ne partage nullement certains de vos propos. Bien cordialement

  3. Toujours aucune modération dans les propos. Oui le bloc de droite est largement prioritaire et en cela Israël beteinou est aussi de droite. Il fait néanmoins à lui seul monter les enchères. Néanmoins vous êtes tous à dire que seul Netanyahu peut diriger l’Etat d’Israël, état juif démocratique ? Que de propos suffisants. Croyez vous un instant que Benyamin Gantz ne le pourrait ou un autre? On ne gouverne pas seul et il aura des conseillers tel Ehud Barak qui fut déjà Premier Ministre. Vous avez “oublie” que Itzak Rabin a gouvernémais qu’un de nos coreligionnaires l’a assassiné, dans une atmosphère délétère dont s’est servie Netanyahu avec l’aide d’une droite religieuse toute acquise et pour cause à Netanyahu. Est cela la société que vous voulez? Vous débarrasser de ceux qui vous gênent et y compris vous débarrasser non seulement des “palestiniens ” mais aussi des arabes israéliens ? Allons donc vous n’avez pas d’autres choix déjà de respecter la minorite arabe au sein d’Israël et de vous séparer du reste des arabes dit palestiniens par des négociations ardues, sinon vous revenez à la case départ où votre armée et l’administration auront à gouverner à nouveau sur une population arabe musulmane de 4 millions d’âmes ? Est ce cela que vous voulez? Et sans oublier que vos ennemis jurés, Hamas qui effectivement ne reconnaît même pas un état juif d’Israël , mais le Hezbollah au Liban et en Syrie, les troupes iraniennes en Syrie et l’Iran qui fait TOUT pour obtenir l’arme nucléaire ( un pauvre pays tel le Pakistan a acquis l’arme nucléaire , pays musulman qui sans doute peut former les iraniens ) vont être revigoré dans leurs ardeurs d’essayer de vous détruire. .Combien de morts et blessés seriez vous capable d'”accepter” car on sait la portée de plus en plus grande de missiles balistiques et vos ennemis les ont (tiens j’ai oublié la Turquie dans vos ennemis, bien que faisant partie de l’Ôtan et qui massacrent les kurdes en toute impunité, alors que ces kurdes se sont opposés contre Daesh…). Et que dire des populations juives d’Europe dont je fais partie ?Quel espoir laissez vous à vos générations futures ? Je n’ai pas non plus envie qu’un de mes petits cousins ou leurs enfants meurent au combat, comme aucun d’entre vous j’en suis persuadé car nous aimons trop la vie.Alors vous n’avez pas trop de choix, ni d’un côté (tenter des négociations avec le Fatah ? Pour un mini état sans Gaza sous influence du Hamas et de très possibles heurts civils en votre sein s’il fallait évacuer une partie de la population juive…) ni de l’autre (asseoir une souveraineté complète sur toute la Cisjordanie mais avec une tension très possible de vos ennemis jurés et possiblement de la Jordanie qui effectivement fit partie de cette région Palestine sous empire Ottoman, ce que je martèle à tous les détracteurs d’Israël, état juif démocratique et seul dans cette foutue région du Moyen Orient ce que prouvent les résultats des élections. ..). Je ne sais quoi dire n’étant qu’observateur en tant que Français de confession juive, mais les enjeux cruciaux pour l’avenir d’Israël, pays qu’on adore sont bien là devant vous , citoyens israéliens.

  4. “Fanion
    Je pense que c’est fini pour bibi et que la prison l’attend.
    Trop de casseroles…”
    Comme vous y allez, bibi n’a pas été encore jugé et quels éléments avez vous pour prétendre que la prison l’attend.
    C’est comme avec Trump, le parti démocrate passe son temps à vouloir le destituer, en Israël, c’est pareil la gauche passe son temps à dénigrer Netanyahou et les dossiers qui le concernent sont vides, l’avenir nous le dira.
    J’espère pour Israël que Netanyahou sera le prochain 1er ministre mais Dieu que c’est difficile de diriger ce petit pays.

  5. LES ARABES N’ONT PAS ASSEZ DE PAYS POUR ESSAYER DE S’INFILTRER DANS UN GOUVERNEMENT JUIF ET ISRAELIEN.ON SAIT TRES BIEN CE QUI ARRIVE LORSQUE L’ON LAISSE ENTRER UN VER DANS UN FRUIT !!!!!!!!

    • Quelque soit les arguments que vous avanciez, votre point de vue partisan n’aidera pas convaincre le peuple

      Vs savez mieux que quiconque qu,actuel premier ministre est un verrou pour libérer la démocratie israélienne.
      Elle a déjà perdu son emprise au sein de’ine partie de Likoud d’abord et dans la société israélienne malgré ces 52 députés élus.
      Une vague d’aspiration à un horizon bleu blanc entrain de submerger l’égoïsme, l’entêtement de verrouiller les désirs du peuple d’aller en avant sans “moi”.

  6. Moses, vous imaginez à l’Assemblée Nationale Française si on demande aux députés de jurer sur la fidélité envers le pays et de ne pas collaborer avec l’ennemi ?
    A moins que ce soit déjà inscrit sur la constitution française ?
    Ou alors cela parait si évident !
    Par contre si on demandait à tous les Français anciens et nouveaux de jurer fidélité à la France, vous serez surpris de voir combien seront-ils.

  7. Dehors d’Israël tous ces arabes israélien et les colons arabes de Judée Samarie pro terroriste qui vivent dans des terres d’Israël en parasites et en ennemis
    Ces colons arabes n’ont rien à faire en israel car ils aident les terroristes arabes et sont des complices
    Libermann est la taupe de Poutine qui a qualifié israel de russophone: israel est un pays hébraïque parlant hébreu et vivant indépendant de toute influence de communauté majoritaire
    Mais Liebermann par son comportement débile et irresponsable me fait penser à un espion russe mis en place par Poutine car un véritable juif sioniste n’aurait jamais été un obstacle à un gouvernement de droite sioniste mené par Nethanyahu

  8. Pourquoi n’exige t on pas d’un candidat à la députation qu’il proclame solennellement sa fidélité à l’Etat d’Israel, qu’il s’engage à ne jamais agir ni s’exprimer contre Israël et à ne jamais soutenir un ennemi d’Israel?
    C’es la moindre des choses!
    Ainsi on n’aurai pas de députés arabes hostiles au pays comme c’est le cas actuellement.

  9. Il est unique ce Bibi, même sur la photo c’est lui qui a la main du dessus !
    Il a bien l’intention de s’affirmer politiquement !
    Soyons sérieux un instant, suite aux résultats électoraux ce serait plus juste de faire un gouvernement alterné !
    On peut même commencer 2 ans par Gantz, pour lui prouver qu’il n’est pas à la hauteur et finir 2 ans par Bibi qui confirmera sa souveraineté.

  10. Si on veut être impartial véritablement il faut dire que Beni Gantz a perdu car parmi les sièges qu’il a “eus” 13 d’entre eux appartiennent à l’ennemi qui ne s’est pas gêné pour démarrer à fond de train en réclamant l’effaçage de la menbtion d’Etat Juif et autres revendications qui montrent clairement leur inimitié pour l’ETAT D’ISRAEL ET SON PEUPLE c’est donc une faillite de Ganz alors que Bibi a obtenu 55 sièges sionistes.

  11. Pour ere correct le titre aurait du etre
    Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, n’a pas gagné et son challenger, l’ancien chef d’état-major de l’armée israélienne et leader des factions formant le parti Bleu et Blanc, Benny Gantz, n’a pas perdu, Le chef de Yisrael Beiteinu, Avigdor Lieberman, prolonge cette situation d’impasse .

  12. Hakkadosh Barouh fasse que Binyamin Netanyahu reste premier ministre d’israel, par contre je ne comprend pas pour en Israël ont accepte des plaie comme ses arabes félons a siégé a la Knesset, Israël doit avoir les moyens et il les a, de virer ses gens néfaste.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.